PARU AUX EDITIONS MEDIASPAUL
" Rimes nationales. Slams colligés " porté sur les fonts baptismaux
lundi 25 septembre 2017

Le recueil de Jean-Benoît Junior Bokali Bandefu, intitulé " Rimes nationales. Slams colligés" a été porté sur les fonts baptismaux par la Déléguée générale du Centre Wallonie Bruxelles, Kathryn Brahy, le samedi 23 septembre à la bibliothèque dudit centre.L’auteur,plus connu sous le sobriquet de Microméga est un poète slameur.

La sortie officielle de ce recueil est intervenu à l’occasion de la deuxième édition de la grande " Rentrée littéraire de Kinshasa. C’est le professeur Adrien Mpani qui a eu l’honneur de présenter ce recueil aux nombreux participants venus assister à la cérémonie. Cet ouvrage de 59 pages, parut aux éditons MédiasPaul, est composé de 12 textes axés sur 5 thèmes, a fait savoir le présentateur.
" L’auteur a articulé son ouvrage sur les thèmes suivants : ’’l’enfant’’, ’’la femme’’, ’’la corruption’’, ’’le travail’’ et ’’la politique’’. Dans le premier texte, Microméga, relate la vie d’un enfant rejeté que nous voyons tous, indifférents, dans la rue. Cet enfant téméraire qui affronte le destin. Traité d’impur, de sorcier, son sort est scellé " explique Adrien Mpani.
Pour ce qui est de la femme, poursuit-il, l’écrivain chante un hymne à la gloire de nos mères. Berceau de tout homme, ange gardien de l’enfance. La personne vers laquelle on se tourne pour noyer ses déboires, celle en face de qui nous demeurons enfant. En ce qui concerne la corruption, l’auteur, estime qu’elle est un vice qui est une facilité friande pour laquelle tout chemin mène au diplôme.
" Autres thèmes abordés, ’’le travail’’, dans ce texte, l’auteur valorise le fruit de la sueur de l’homme et fustige l’oisiveté. Sur le rail de la vie, le travail ravitaille, ainsi croiser les bras devient un crime qui mérite la pauvreté à vie. Lorsqu’il parle de la politique c’est pour interpeller chaque congolais quant à sa participation à forger l’avenir du pays ", souligne l’intervenant.

STYLE DE L’ECRIVAIN
Durant sa présentation, le préfacier n’a pas manqué de faire allusion au style de l’écrivain. " Art du spectacle oral et scénique, le slam comme genre de ce recueil lui convient à merveille. Les textes sont focalisés sur le verbe, un lien entre l’écriture et la performance. Ils sont courts, les vers rimés avec altérations et assonances sans se soucier de la mesure. L’auteur marie harmonieusement la poésie au genre épistolaire, effleurant la fable et la ballade".
La déclamation des poèmes et slams a donné une connotation assez spéciale à cette rencontre. Plusieurs slameurs regroupés au sein de la structure ’’LipopoSlam’’, qui œuvre pour la promotion du slam à Kinshasa, ont agrémenté cette soirée. Ils se sont succédé au-devant de la scène pour déclamer aussi bien des poèmes que des slams parfois accompagné d’une musique. La femme a bien sa place dans ce milieu, très masculin. Les slameuses telles qu’Evy Bandefu, Déborah Nkanga et Diane Bajika l’ont démontré à travers leurs prestations.

VENTE ET DEDICACE DU RECUEIL
D’autres artistes évoluant dans cette structure ont également fait honneur à Microméga avec des textes déclamés en français et en langue nationale. Il s’agit entre autre de Dianslam, Berthoni, Neguè Fly, Kamael, Youssef, Poétichris… A l’issue de cette manifestation, l’écrivain a accordé un moment de partage et de dédicace aux nombreuses personnes qui se sont procuré un exemplaire du recueil.
Pour rappel, Jean-Benoît Bokali n’en est pas à son premier ouvrage. C’est en novembre 2014 que l’auteur fait parler de lui avec son livre intitulé " Au clair de ma voix ". Sa plume enchanteresse lui a donné la possibilité de slamer dans le court-métrage " valise bleu " d’Anne-Claude Lumet. Dans le cadre de la francophonie et du programme " Dis-moi dix mots ",Microméga, a écrit et déclamer des textes à l’Institut français de Kinshasa. Pour les initiés, le slam est une forme de poésie orale et publique. Une déclamation publique faite pour surprendre, émouvoir l’auditoire.
Fyfy Solange TANGAMU

Ntantu-Mey décrypte ’’La saison sèche est pluvieuse…’’ d’Isidore Ndaywel
jeudi 19 octobre 2017

Ministre honoraire des Transports et Communications, Jean-Marie Ntantu-Mey est un opérateur culturel et acteur de la Société civile de renom. (...)
lire la suite
Les obsèques de Bipoli suscitent déjà de l’effervescence à N’djili
mercredi 18 octobre 2017

Le chanteur congolais « Bipoli na Fulu », est écédé le 1 octobre dernier à Paris des suites d’une longue maladie. A N’Djili, son fief, l’on s’attend à (...)
lire la suite
Franco Luambo, toujours vivant dans les cœurs des mélomanes à Kinshasa
vendredi 13 octobre 2017

Ce fut un certain 12 octobre 1989 que mourait en Belgique, l’artiste musicien congolais Luambo Makiadi, dit Franco de mi Amor. 28 ans après sa (...)
lire la suite
Afrimma 2017 : Fally Ipupa glane deux trophées
mercredi 11 octobre 2017

Fally Ipupa a le vent en poupe. L’artiste congolais vient de remporter deux trophées aux African Muzik Magazine Awards (Afrimma) 2017. Le comité (...)
lire la suite
Théâtre : "Baabou roi, un dictateur sanguinaire malmène son pays"
vendredi 29 septembre 2017

Inspiré du célèbre Ubu Roi de Jarry et Macbeth de Shakespeare, " Baabou Roi " met en scène l’arrivée au pouvoir d’un dictateur sanguinaire dans un Etat (...)
lire la suite
Maître Gims évincé à cause de ses lunettes de soleil
vendredi 29 septembre 2017

L’artiste musicien congolais Gandhi Djuna célèbrement connu sur scène sous le nom de Maître Gims ne figurera pas parmi les membres du jury de la 7ème (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting