Moussa Faki : du classique
mardi 3 octobre 2017

Le patron de la Commission de l’Union africaine a clos sa mission à Kinshasa. Des rencontres avec le nec plus ultra de la classe politique, des animateurs des institutions citoyennes dont la CENI et le CNSA ainsi que les majors de la " Société civile ".
Un passage en revue des personnalités dont le point d’orgue a été l’entrevue avec le chef de l’Etat. Conclusion de Moussa Faki Mahamat : "ma mission a été un succès parfait " .Et le Président de la Commission de l’UA de noter que l’organisation panafricaine qui n’attend que la publication du calendrier électoral est disposée à accompagner le processus. Du classique.
Au demeurant, que devait-on en attendre d’autre ? De l’Union africaine comme de toutes les organisations sous régionales : SADC, CIRGL, CEMAC… La vocation de toutes ces institutions consistant principalement en le respect de la souveraineté des Etats. Un principe sacro-saint auquel l’Union africaine tient comme à la prunelle de ses yeux.
En plus, les dirigeants africains ont encore frais en mémoire les désastres que charrient des solutions imposées de l’extérieur. Les cas du Soudan du sud, de la Somalie et surtout de la Libye. Dans tous ces pays, des thérapies concoctées dans des labos lointains à l’aune des intérêts des puissances et autres lobbies se sont avérées plus dangereuses que "la maladie" qu’elles étaient censées soigner. Des alchimies "clé en main" qui se fracassent au contact des réalités africaines. Rétrospectivement, pas sûr par exemple que les Libyens "libérés" soient fiers de ce qu’est devenu leur pays. Ou plus exactement ce qui en reste.
Il ne reste plus qu’aux Congolais de faire ce que la sagesse de -Salomon ?- recommande. Préserver les intérêts vitaux du pays en recherchant une solution qui débouche pas sur la confrontation. Car, même les élections pour constitutionnelles qu’elles soient, elles ne sauraient se tenir que si l’Etat est sauf.
José NAWEJ

Vivement le parler vrai
vendredi 20 octobre 2017

Entre deux courses pour la survie quotidienne, des chiffres, des formules, des slogans… reviennent comme en écho dans les oreilles du Congolais. (...)
lire la suite
Le revers de la personnification des enjeux du pays
jeudi 19 octobre 2017

Une question qui ne devrait pas en être une, mais qui en devient une, contexte zaïro-congolais oblige : qui a été élu au Conseil onusien des droits (...)
lire la suite
Un congrès à enjeu planétaire
mercredi 18 octobre 2017

Au moins autant que celle des Etats-Unis, la politique intérieure chinoise intéresse le vaste monde. Aujourd’hui plus qu’hier. D’où, l’intérêt (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
vendredi 13 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
En attendant …Nikki Haley
jeudi 12 octobre 2017

Faudrait-il s’en formaliser, en pleurer ou… en rire ? « Juger, c’est refuser de comprendre » disait l’écrivain doublé d’académicien français, Jean (...)
lire la suite
Encore et toujours l’Est
mercredi 11 octobre 2017

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire Mobutu dans toutes les langues. Cette citation culte du Maréchal-Président n’avait pas que son côté (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting