EVALUANT LA RENTREE SCOLAIRE 2017-2018
La CONEPT/RDC et ses partenaires menacent de radicaliser la grève
mercredi 11 octobre 2017

La Coalition nationale de l’éducation pour tous en RDC a organisé, hier mardi, une réunion de concertation des acteurs du système éducatif congolais sous le thème : "Evaluation de la rentrée scolaire 2017-2018 et frais de scolarité". Au cours de cette rencontre, la société civile du secteur de l’éducation a menacé de radicaliser la grève si le gouvernement ne respecte pas ses engagements.

La réunion visait 50 acteurs de la société civile du secteur de l’éducation à l’échelle provinciale, pour évaluer la rentrée scolaire 2017-2018. Les participants avaient à analyser les forces et les faiblesses relevées afin de proposer des solutions de relance à travers un plaidoyer sur les différents problèmes qui ont émaillé la rentrée scolaire.
Les objectifs de cette réunion étaient notamment d’appuyer une représentation et un engagement effectif de la société civile dans le dialogue sur la politique du secteur de l’éducation. Il s’agissait aussi d’appuyer les initiatives de sensibilisation du public et l’engagement citoyen dans les activités de génération et d’utilisation des recherches et des preuves relatives à la qualité, à l’équité, le financement du système éducatif, a déclaré Jacques Tshibalanga, Coordonnateur de la Conept/Rdc.
Au terme des échanges qui ont porté sur les revendications clés des enseignants au gouvernement (salaire décent, revaloriser la fonction enseignante, l’amélioration de la couverture sanitaire, la sécurité sociale, la mécanisation et la prise en charge de nouvelles unités, ainsi que le respect de l’ajustement salarial), les participants ont formulé une série de recommandations pour accompagner l’Etat à respecter ses engagements.
Ils ont notamment suggéré de signer une pétition pour contraindre le gouvernement provincial à abroger son arrêté sur les frais d’assurance, de minerval et de bulletin afin d’assurer l’effectivité de la gratuité de l’enseignement sur toute l’étendue du territoire national.

LA RENTREE SCOLAIRE 2017-2018 PAS EFFECTIVE

Evaluant la rentrée scolaire 2017-2018, l’un des syndicaliste, Godefroid Matondo, a souligné que la rentrée scolaire n’a pas été effective dans plusieurs écoles, à Kinshasa comme à l’intérieur du pays, suite au mot d’ordre lancé avant la rentrée scolaire.
Aux dires de Godefroid Matondo, le gouvernement n’a pas respecté ses engagements concernant la révision de la paie au taux de la loi des finances 2017, soit 1.425 FC. « Jusqu’à ce jour, les enseignants, comme nombre de fonctionnaires encore touché leur salaire du mois d’août. Ainsi sur 145.000 nouvelles unités, le gouvernement a pris l’engagement de payer 5000 par an. Ce qui n’est pas raisonnable, a-t-il regretté. Face à ce tableau sombre, la Société civile menace de radicaliser la grève dans les jours avenir.
Abordant la situation dans la province du Sud-Kivu, le président provincial du Syndicat national des écoles protestantes a déploré le comportement du ministre national de l’EPSP qui surcharge les parents.
Selon Dieudonné Asani, le prix de bulletin est passé de 200 à 1000 FC. L’assurance scolaire est également passé de 200 à 1000 FC et le bulletin de 250 à 1000 FC. « Cette situation n’encourage pas la gratuité de l’enseignement au pays », a dénoncé ce syndicaliste. Mathy MUSAU

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting