Université de Kikwit : le comité de gestion prône l’orthodoxie dans les finances
mercredi 11 octobre 2017

L’un des objectifs que s’était fixé le comité de gestion de l’Université de Kikwit (Unikik) dès son entrée en fonction le 7 janvier 2016, était de donner une nouvelle impulsion à cette Alma Mater. Pour y parvenir, il n’y avait pas quatre chemins. Il fallait passer par l’orthodoxie dans la gestion des finances. Cette rigueur, menée sous le leadership de son recteur, a eu des retombées positives. En une année et demie, plusieurs réalisations sont à mettre à l’actif de cette équipe notamment la bancarisation de la paie des agents et la réhabilitation de cet établissement.

Le Comité de gestion de l’Université de Kikwit (COGEST) remue ciel et terre pour hisser cet Alma Mater au rang d’une université digne de son nom. Au niveau des finances, les pratiques de gestion peu orthodoxes qui avaient élu domicile, autrefois, ont cédé la place à une gestion rigoureuse.
La paie des agents (prime institutionnelle et salaire de base) a été bancarisée. Tous les assistants de 2013 et 2016 ont obtenu leurs numéros matricules grâce aux efforts de ce comité. Il en est de même du payement des salaires de base de quelques agents.

FIN DE LA BIPOLARISATION

D’après les échos nous parvenus de Kikwit, le COGEST a mis fin à la bipolarisation des agents en deux groupes antagonistes. Le comité a fait cet effort de conciliation du personnel pour un climat propice au travail, « malgré la résistance de quelques aigris ».
Pour plus d’efficacité, parfois l’université recourt à des travailleurs temporaires, étant donné qu’il n’est pas encore autorisé d’engager des administratifs.
Parmi les professeurs propres à l’UNIKIK engagés par les comités précédents, cinq résident à Kikwit, 4 en Europe et 1 à Kinshasa, toutes les démarches du COGEST, pour ramener à Kikwit ceux de la diaspora, ont plutôt suscité des intrigues à Kinshasa et dans certains milieux.
Un professeur d’Agronomie, engagé par le COGEST et qui a accepté de résider à Kikwit, peine à obtenir sa prime de fonction susceptible de lui permettre de loger dans cette ville kwiloise. 98% des professeurs sont en effet de visiteurs venant de Kinshasa.
Malgré sa détermination, l’UNIKIK est confrontée aux difficultés des moyens. Sa seule source, ce sont les frais payés par les étudiants. Mais, plusieurs sont en difficulté et n’arrivent pas à s’acquitter.
Le Recteur a déjà expliqué à l’autorité de tutelle le manque à gagner, causé par le taux bas de payement, alors que la monnaie est fluctuante et que les professeurs-visiteurs exigent d’être payés en dollars.

ERECTION DE LA CLINIQUE UNIVERSITAIRE
C’est sous le leadership du Recteur actuel, que les travaux du bâtiment devant servir de Clinique universitaire ont été achevés.
Avec ses moyens de bord, le comité a apuré la dette qui avait été contractée par l’ancienne équipe pour l’achat d’un véhicule. L’université s’est dotée également d’un groupe électrogène de 37 KVa et de 2 petits groupes de secours.
Concernant le charroi automobile, le comité actuel a hérité d’une voiture utilitaire du comité sortant et a dû apurer le reste de la facture. C’est le seul véhicule dont l’université se sert. Souvent, elle recourt au véhicule du Recteur actuel pour des courses de service.

INNOVATIONS
Grâce à l’imagination de l’équipe dirigeante, l’université de Kikwit est facilement repérable grâce à la construction d’un double tableau d’affichage (valves) et d’une stèle d’identification à l’entrée de l’Université.
Le comité actuel a équipé en bancs fixes deux salles du bâtiment baptisés Kamisendu et a acheté 100 écritoires pour une 3ème salle.
Pour la sécurisation des documents académiques, le COGEST a acquis 2 cachets secs et de 2 cachets à encre de réserve.
Toutes les portes en bois ont été remplacées par des portes métalliques. La sécurisation de tous les blocs des finances a été renforcée par des barricades métalliques plus résistantes aux épreuves de destruction des cambrioleurs. Des portes métalliques à l’entrée du bloc de Rectorat et au niveau des escaliers à l’entrée de l’autre bâtiment ont été fixées.
Les bureaux des membres du COGEST ont été équipés en chaises en cuir et la grande salle Muzito en chaises plastiques pour des visiteurs.
Dans un milieu comme celui-ci, on a procédé au carrelage de 2 bureaux des membres du COGEST, à savoir le Rectorat et le SGAD.
En vue de prévenir les difficultés d’équipement de la nouvelle clinique, le Recteur a écrit et obtenu du ministre de l’ESU la lettre de demande de cession d’une institution médicale de la place déjà équipée.
Les réalisations sont légions. Mais, la population souhaite que les choses n’en restent pas à ce niveau. Elle veut voir le COGEST poursuivre avec des projets qui sont en chantier pour le bien de tous. C’est à cette condition qu’le COGEST, sous le leadership du Recteur, fera de l’université de Kikwit un Alma mater digne.
Tout le souci du Comité de gestion est de faire avancer l’université, malgré les multiples difficultés et incompréhensions. Pour réaliser ce pari, il est donc normal que le Recteur cherche à voir clair dans les finances et qu’il mette quelqu’un de confiance.
Dina BUHAKE

« 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles »
mardi 12 décembre 2017

*L’UCOFEM invite les professionnels des médias à s’approprier cette campagne L’Union congolaise des femmes de médias (UCOFEM) a invité les (...)
lire la suite
Les personnes vivant avec handicap réclament la prise en compte de leurs droits
mardi 12 décembre 2017

La loi électorale sous examen au Parlement continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. La dernière réaction en date est celle de " (...)
lire la suite
Kinshasa et Brazzaville s’accordent sur la gestion et coordination des fréquences transfrontalières
lundi 11 décembre 2017

Kinshasa et Brazzaville conviennent d’un commun accord de mener des actions décisives afin d’harmoniser les utilisations faites des fréquences de (...)
lire la suite
Vodacom Congo rend publique l’application Vodaeduc
lundi 11 décembre 2017

Ça y est, c’est lancé ! Désormais à l’aide du lien "Vodaeduc.vodacom.cd ", les Congolais peuvent accéder à tout moment, et partout à un contenu éducatif (...)
lire la suite
L’ambassadeur de Belgique promet son soutien à Lucha, Filimbi…
vendredi 8 décembre 2017

L’ambassadeur de Belgique en République démocratique du Congo, Bertrand de Crombrugghe de Picquendaele, est déterminé à soutenir la lutte des (...)
lire la suite
Lancement de la campagne de collecte des données statistiques 2017-2018
vendredi 8 décembre 2017

Les responsables des ministères de l’EPSP, de l’ESU, de l’EPT et de l’éducation non formelle peuvent déjà être déployés sur terrain pour collecter les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting