Dernière minute :
ELECTIONS TRANSPARENTES ET APAISEES
Les assurances de Bruno Tshibala
vendredi 20 octobre 2017

{{ { * «Mon Gouvernement fera tout son possible pour remplir toutes ses obligations en rapport avec l'organisation des prochaines élections telles que prévues dans l'Accord du 31 décembre 2016», a réaffirmé à haute et intelligible voix le Premier ministre } }} {{C'est avec un sentiment légitime du devoir accompli que Bruno Tshibala Nzenzhe a déclaré clos, mercredi 18 octobre, les travaux de la tripartite CNSA-Gouvernement-CENI. Non sans raisons. Car, a souligné le Premier ministre, "la CENI dispose maintenant de tous les éléments nécessaires pour préparer et publier, dans les plus brefs délais, le calendrier électoral en vue de paver et de baliser le chemin qui va conduire le peuple congolais vers les meilleures élections de l'histoire récente de notre pays". Au moment où nombre d'acteurs politiques chantent élections matin, midi et soir sans forcément y croire et encore moins s'y préparer ; Bruno Tshibala a le mérite de la cohérence et de la constance dans son action. Dès le seuil de son mandat, il avait déclaré urbi et orbi que sa mission était de conduire les Congolais aux élections. Les meilleures de l'histoire, ajoutait-il. Il n'a pas varié d'un iota. Non seulement, il a répété cet impératif dans toutes les langues et sur tous les tons, mais il s'est en plus engagé à remplir sa part de contrat pour l'organisation des élections. A la communauté internationale d'indiquer aussi dans quelle proportion elle entend soutenir la RDC par rapport au processus électoral. En attendant la publication d'un calendrier qu'il souhaite vivement "réaliste", le chef du Gouvernement a lancé un appel au calme. "Je lance un appel à tous les Congolais de rester calmes, de défendre la paix, la stabilité, la concorde nationale et la jeune démocratie congolaise en mettant l'intérêt général au- dessus des intérêts partisans et égoïstes". On ne pouvait difficilement mieux conclure par ce temps de forte tension et d'agitation politicienne tous azimuts. }} {{Discours de SEM le Premier ministre lors de la cérémonie de clôture des travaux d'évaluation du processus électoral par le Gouvernement, la CENI et le CNSA au Palais du Peuple }} (Kinshasa, mercredi 18 octobre 2017) Honorables Députés et Sénateurs Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement Monsieur le Président de la Commission électorale nationale indépendante Monsieur le Président du Conseil national du suivi de l'Accord et du processus électoral Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des missions diplomatiques Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations internationales et des Agences du Système des Nations Unies Distingués Invités Mesdames et Messieurs C'est encore avec un immense plaisir que je m'adresse devant cette auguste assemblée, pour la deuxième fois dans l'espace de cinq jours, à l'occasion, cette fois-ci, de la présente cérémonie de clôture des travaux de la deuxième évaluation du processus électoral par le Gouvernement, le CNSA et la CENl. En effet, ouverts le samedi 14 octobre dernier dans cette même salle du Palais du Peuple, les travaux de la deuxième évaluation du processus électoral en cours dans notre pays par le Gouvernement, le CNSA et la CENl s'achèvent aujourd'hui. Conformément à l'Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016, les trois institutions que je viens de citer, assistées par leurs experts respectifs, et en présence des partenaires multilatéraux de la RDC, ont procédé à une évaluation sérieuse et sans complaisance de l'étât d'avancement du processus électoral en cours. Les participants ont travaillé avec assiduité, rigueur intellectuelle et dévouement pour identifier les progrès déjà réalisés et les activités qui restent encore à accomplir sur le chemin qui mène notre peuple vers les élections crédibles, transparentes et apaisées. Les travaux d'évaluation du processus électoral ont permis d'aboutir aux conclusions et recommandations pertinentes consignées dans le Rapport final et le Communiqué final qui viennent d'être lus en plénière. C'est ici le lieu pour moi de présenter mes très sincères félicitations à tous les participants pour avoir produit un travail de grande qualité en vue de permettre à la CENI de recadrer le processus électoral en cours qui doit connaître, à court terme, des avancées significatives. Comme je l'avais indiqué dans mon discours d'ouverture le samedi 14 octobre dernier, la CENI dispose maintenant, à l'issue de ces travaux d'évaluation, de tous les éléments nécessaires pour préparer et publier, dans les plus brefs délais, le calendrier électoral en vue de paver et de baliser le chemin qui va conduire le peuple congolais vers les meilleures élections de l'histoire récente de notre pays. A mon avis, le futur calendrier électoral dont nous souhaitons la publication dans les meilleurs délais, doit être réaliste. {{Mesdames et Messieurs}} Je ne cesserai jamais de le répéter : le Gouvernement d'union nationale a une mission principale, pour ne pas dire l'unique mission. Il s'agit de l'organisation au cours des prochains mois des élections crédibles, transparentes et apaisées en RDC. A cet égard, comme je l'ai souvent répété, l'ambition de mon Gouvernement est d'offrir au peuple congolais les meilleures élections de l'histoire récente de notre pays. Le régime démocratique et républicain que nous avons choisi pour notre développement et notre VIVRE ENSEMBLE ne peut s'enraciner dans notre société que par la tenue des élections à intervalles réguliers et qui soient crédibles et transparentes. C est pourquoi, mon Gouvernement fera tout ce qui est possible pour remplir toutes ses obligations en rapport avec l'organisation des prochaines élections, telles qu'elles sont prévues dans l'Accord politique du 31 décembre 2016 et rappelées dans les conclusions et recommandations des travaux de la deuxième évaluation du processus électoral. J'espère que la communauté internationale fera de même en ce qui concerne ses propres engagements qu'elle a souscrits en vue d'apporter son soutien matériel et financier au processus électoral en cours dans notre pays. En attendant la publication imminente du calendrier électoral, je lance un appel à tous les Congolais de rester calmes, de défendre la paix, la stabilité, la concorde nationale et la jeune démocratie congolaise en mettant l'intérêt général au- dessus des intérêts partisans et égoïstes. Nous devons tous montrer à la face du monde que nous sommes un peuple mûr, responsable et capable de prendre son destin en mains dans la justice, la paix et le travail. Que vive la République Démocratique du Congo ! Que Dieu bénisse le peuple congolais ! Sur ce, je déclare clos les travaux de la deuxième évaluation du processus électoral par le Gouvernement, le CNSA et la CENI. {{Je vous remercie}}
Fatshi ce jeudi à Kalehe pour consoler la population
jeudi 18 avril 2019

Cent cinquante personnes au moins sont portées disparues dans le naufrage d'une embarcation surchargéesur le lac Kivu. Cet accident s'est produit (...)
lire la suite
Premier ministre : le blocage persiste !
jeudi 18 avril 2019

Jusqu’hier soir, il n’y avait toujours pas de fumée blanche pour annoncer la nomination par Ordonnance du Président de la République, du Premier (...)
lire la suite
UDPS : « Les Forces du progrès » exigent la démission de Jean-Marc Kabund
jeudi 18 avril 2019

Le partenariat entre le Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi et le Front commun pour le Congo (FCC) bat de l'aile. Conscientes de la (...)
lire la suite
Les cinq leaders de « Lamuka » en réunion les 26 et 27 avril à Bruxelles
jeudi 18 avril 2019

Un nouveau rendez-de Lamuka. La plateforme qui a coalisé autour de Martin Fayulu pour la présidentielle du 30 décembre 2018, n’affiche plus la même (...)
lire la suite
L’UNFPA remet au Chef de l’Etat 27 tonnes d’équipements médicaux et 2 maternités réhabilitées
jeudi 18 avril 2019

Le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a remis au chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi , en séjour à Beni dans la province du (...)
lire la suite
Kikwit : la députée Eugenie TShiela déplore la précarité des déplacés du Kasaï
jeudi 18 avril 2019

La députée nationale EugenieTshiela plaide pour le retour des déplacés du Kasaï, dans leurs villages respectifs. Emue par la précarité dans laquelle (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting