DEUXIEME « RAPEUR » A ENTRER DANS L’HISTOIRE DE CE HAUT LIEU DE LA CULTURE FRANÇAISE
Maître Gim’s immortalisé au travers d’une statue de cire au musée de Grévin à Paris
mardi 31 octobre 2017

Le « rapeur français » d’origine congolaise, Gandhi Djuna, très connu sous le nom de Maître Gim’s, vient de faire son entrée dans le saint des saints de la culture française. Il dispose désormais d’une statue de cire au musée de Grévin en plein cœur de la ville parisienne. Il y rejoint, de ce fait, des grands noms de la musique à l’échelle mondiale, comme Madonna, Michael Jackson, Charles Aznavour et bien d’autres.

Maitre Gim’s est le deuxième « rapeur » de l’histoire, après Diam’s en 2007,à faire son entrée dans ce musée qui existe depuis plus d’un centenaire. Il a été élu après une enquête auprès des internautes menées par l’Académie de Grévin, sous la conduite de son président Stéphane Bern, rapporte Le parisien.
" Après une enquête auprès des internautes, Maître Gims a été préféré à Black M, son compère de Sexion d’Assaut, ainsi qu’à Soprano et Nekfeu.il était très demandé depuis plusieurs années. A partir de la liste que nous avons présentée aux votants, il a été élu par l’Académie en même temps que l’écrivain Michel Houellebecq. Mais ce dernier n’a pas donné suite à nos courriers", rapporte à un quotidien français, Yves Delhommeau, directeur général du musée.
Lors de l’inauguration de sa statue au musée, ce « roi » du rap aux 5 millions de disques vendus a eu des mots justes pour remercier ses milliers de fanatiques disséminés à travers le monde. A la fois impressionné et bouleversé devant une statue qui lui ressemble, l’auteur du tub "Sapé comme jamais", n’a pas tari de mots pour remercier en même temps le musée de Grévin pour avoir jeté son dévolue sur sa personne.
Tout a commencé par un morceau de musique, avant de laisser le public découvrir l’artiste posant avec son double. Difficile, pour l’assistance, de distinguer le vrai du faux, étant donné que la statue en cire a été habillée de la même manière que le véritable maitre Gim’s.
"Je n’ai pas véritablement de mots réels, concrets, pour exprimer ma joie d’être parmi les plus grands de la musique en particulier et de la culture en général. C’est une entrée symbolique, car je ne crois pas encore être véritablement au sommet. Beaucoup reste encore à faire. Je dis un grand merci à tous mes fanatiques. C’est à eux que je dois tout ce que je suis", a déclaré maitre Gim’s.
Très fier d’un tel honneur, Maître Gims a posé aux côtés de sa statue en portant la même tenue et les mêmes lunettes. Bluffé par son double, le chanteur n’a cessé de l’admirer sous toutes les coutures. Effectivement, difficile de différen-cier l’original de la copie sur la scène du musée Grévin.
La venue de Maître Gims au sein de ce musée parisien confirme la volonté de Grévin d’attirer de plus en plus des jeunes parmi son public. " Le musée, qui se fixe pour objectif de réunir 700.000 visiteurs cette année, confirme avec l’arrivée de Maître Gims son intérêt pour la jeunesse ", a affirmé l’animatrice de la soirée, Daniela Lumbroso, membre de l’académie de Grévin.
"Toi qui toujours fut sapé comme jamais, dorénavant, tu seras ciré comme personne ", a déclaré l’animatrice avant que le rideau ne se lève pour dévoiler la statue de cire de Maître Gims, deuxième rappeur immortalisé au musée de Grévin, après Diam’s.
Orly-Darel NGIAMBUKULU

La remise des prix " Mongita Awards "
lundi 15 janvier 2018

La soirée pour honorer les cinéastes congolais et récompenser les meilleurs artistes professionnels du 7ème art, se tiendra à l’Académie des (...)
lire la suite
Reddy Amisi pour un nouveau mécanisme de protection des oeuvres des artistes congolais
vendredi 12 janvier 2018

La Société congolaise des droits d’auteurs (SOCODA), dans sa version actuelle, présente des signes de fatigue, constate Reddy Amisi. Fort de ce (...)
lire la suite
Lutumba Simaro plaide pour des hommages nationaux de son vivant
vendredi 12 janvier 2018

Dans deux mois, ce sera fini pour l’immortel Lutumba Simaro Masiya. Ce talentueux artiste rd congolais a décidé de mettre fin à sa carrière musicale (...)
lire la suite
F.Wazekwa présente son ouvrage "Les petits bonbons de la sagesse"
jeudi 11 janvier 2018

Félix Wazekwa, dit "Mukuwa bongo" vient de présenter son tout premier ouvrage. Intitulé "Les petits bonbons de la sagesse", ce livre a été porté sur (...)
lire la suite
L’ouvrage « les petits bonbons de la sagesse » sera porté sur les fonts baptismaux ce mercredi
mardi 9 janvier 2018

Il est désormais dans la peau d’écrivain. Félix Wazekwa, puisque c’est de lui que l’on parle, vient de publier un ouvrage intitulé « Les petits bonbons (...)
lire la suite
La BD « Papa Wemba, le dernier concert » déjà disponible en ligne
mardi 9 janvier 2018

La Bande dessinée « Papa Wemba, le dernier concert » est désormais disponible sur la plateforme de vente en ligne Amazone.com. Elle relate, avec une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting