GRACE A L’APPUI DE LA BDEGL
Des projets multisectoriels seront bientôt financés en RDC, au Burundi et au Rwanda
mercredi 1er novembre 2017

Trois pays de la Communauté économique des Etats des Grands Lacs (CEPGL), à savoir la RDC, le Burundi et le Rwanda, vont bientôt bénéficier d’un financement de leurs projets multisectoriels. L’annonce a été faite hier mardi 31 octobre par une délégation de la Banque pour le Développement des Etats des Grands Lacs (BDEGL), qui en a fait part au gouverneur de la province du Nord Kivu, Julien Paluku.

Les hôtes de l’autorité provinciale ont manifesté leur ’’intérêt de participer au financement des projets qui vont contribuer à résoudre les problèmes des populations locales’’. Selon un des responsables de cette banque, ’’la BDEGL est actuellement engagée dans un processus de relance, autorisé par le Conseil d’administration en place depuis 2010, avec une attention sur le choix stratégique des orientations à suivre pour développer les opérations les plus utiles et les moins risquées possibles’’.
Pour le DG ai de la BDEGL, cette banque dispose déjà de huit projets à financer dans la sous-région pour une enveloppe de l’ordre de 25 millions de dollars américains, couvrant une trentaine de sous-projets dans les trois pays membres de la CEPGL. Il a, à cet effet, fait du financement d’une trentaine d’autres projets en RDC, à travers la Société financière de développement (SOFIDE).
En dépit des difficultés qu’elle a traversées, la BDEGL relance aujourd’hui ses activités, grâce aux contributions de principaux actionnaires, en l’occurrence les Etats membres (Burundi, RDC et Rwanda), auxquels il faut ajouter la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que le Royaume de Belgique.
Ces actionnaires ont apporté un nouveau souffle et donné des orientations pour faire de cette Institution ’’une banque au service du développement régional et de l’intégration économique’’.

LES PRIORITES DE LA BDEGL
Dans les viseurs de la BDEGL figure notamment l’appui aux banques nationales de développement, qui ont besoin d’une assistance financière substantielle en vue de compenser l’insuffisance de l’épargne domestique dans les trois pays.
Par ailleurs, cette institution, qui a reçu mandat d’intervenir dans les projets structurants et intégrateurs, projette des interventions dans le secteur énergétique, en plus des infrastructures économiques.
Face au gouverneur Julien Paluku, la délégation de la BDEGL a tenu à manifester sa reconnaissance à l’égard des autorités tant provinciales que nationales pour tout le soutien dont n’a cessé de bénéficier cette banque de la part de la RDC.
Rachidi MABANDU

Léonide Mupepele : ’’La RDC s’attend à une croissance des exportations de 20 à 30% en 2018’’
mercredi 10 janvier 2018

Dans son dernier rapport sur l’économie mondiale, la Banque Mondiale a annoncé la hausse des cours des matières premières dès le 1er trimestre de (...)
lire la suite
Voici la confession intime de Modeste Bahati devant les sénateurs
lundi 8 janvier 2018

* "Même ceux de l’Opposition qui crient de l’extérieur, une fois dans la gestion, font parfois pire que ceux qu’ils accusaient", déclare le ministre (...)
lire la suite
SCTP : Impayés et sevrés de gratification, les travailleurs s’en prennent à Mukoko Samba
vendredi 5 janvier 2018

La Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP SA) traverse actuellement un moment de crise inédit. Et pour cause, des accumulations des (...)
lire la suite
L’inflation hebdomadaire du 25 au 30 décembre 2017 située à 0,511% au niveau national
mardi 2 janvier 2018

L’inflation de la semaine du 25 au 30 décembre s’est située à 0,511% au niveau national et à 0,699% à Kinshasa, indique la mercuriale de l’Institut (...)
lire la suite
Atundu n’a pas eu de mal à maîtriser la Snel S.A
jeudi 28 décembre 2017

Cinq mois après sa nomination comme Président du conseil d’administration de la Société nationale d’électricité (Snel) S.A, André-Alain Atundu semble (...)
lire la suite
Code minier : La RDC risque de perdre 21 milliards USD
lundi 11 décembre 2017

La protection de l’environnement est prioritaire pour lutter contre les changements climatiques. Or, le projet de loi modifiant et complétant la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting