Le début de la fin d’un tabou
vendredi 3 novembre 2017

Serait-ce l’onde de choc du précédent angolais ? Serait-ce l’effet Haley ? Ou tout simplement l’amorce d’un plan de succession longtemps tenu secret ? Ou alors serait-ce un peu de tout ça ? Bien malin qui pourrait articuler une réponse sans nuances.
Reste ce qui s’apparente à une quasi - certitude : le halo de mystère qui entourait la question du dauphin du Raïs semble sur le point de céder. Telle une digue sous le coup des torrents. On ose en parler. Ou, plus exactement on ose laisser parler. C’est selon.
Conséquence de ce qui ressemble à un début de requiem sur l’omerta autour de l’après Kabila-fils, les regards se tournent de plus en plus vers les successeurs potentiels. En somme à ce stade, les candidats virtuels à la candidature à la magistrature suprême.
Faut-il encore le rappeler à tous les ayatollahs du respect de la Constitution. A savoir que même si son champion est hors course présidentielle, la Majorité sortante est en situation de concourir. Et même éventuellement de…conserver les clés du Palais de la Nation.
Du coup, certains pressentis aspirants au fauteuil présidentiel voient -bien malgré eux ?- la lumière les sortir de l’ombre. Pas forcément tout bénef pour eux. Car, en cette matière si sensible, le silence est souvent préférable à la publicité.
N’empêche. En kabilie, beaucoup y pensent - pas seulement le matin en se rasant ou en se maquillant - mais n’en parlent jamais. Certains s’y préparent déjà. A huis- clos. Sans le moindre tambour. Sans la moindre trompette. Attendant le moment " m ".
On ne sait jamais. Au seuil de la banalisation de la succession, tout peut arriver dans les jours, les semaines et les mois à venir.
Prudence tout de même. Face à un Joseph Kabila dont les voies sont encore plus insondables que celles de son père, difficile d’imaginer l’instant d’après.
José NAWEJ

Des limites au régime de faveur
vendredi 22 juin 2018

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république (...)
lire la suite
Le tempo présidentiel
jeudi 21 juin 2018

"Circulez, il n’y a rien à voir", "rien à signaler", "il n’y a pas de quoi fouetter un chat"… En postposant son adresse à la Nation via les deux (...)
lire la suite
Dans la tête du Raïs…
mercredi 20 juin 2018

Comment ne pas pointer la journée du vendredi 22 juin ? Comment ne pas y penser ? Comment ne pas imaginer -ou plus exactement s’imaginer- ce que (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
mardi 19 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
lundi 18 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Opération-séduction du pays profond
vendredi 15 juin 2018

Cela n’a échappé à personne. Le Raïs est en itinérance dans le pays profond. Après avoir séjourné dans le Haut-Katanga pour une série d’inaugurations, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et …pourquoi pas Gbagbo

L’acquittement-libération de Jean-Pierre Bemba a de quoi donner des idées. Une véritable jurisprudence tant sur le fond que sur la forme. Condamné au premier degré pour "crimes de guerre et crimes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting