Vaine polémique autour de la soi-disant participation de N. Basengezi à une réunion du PPRD
vendredi 10 novembre 2017

* « La seule restriction ou interdiction faite aux membres de la CENI repose sur l’article 19 de cette loi, à savoir : " prendre part à une campagne électorale ou référendaire ou encore exprimer publiquement sa préférence sur un candidat " réplique un analyste politique

Après la publication par la CENI, du calendrier électoral, le 5 novembre 2017, le Président de la République a convoqué les membres du Bureau de sa famille politique, le PPRD, dans sa ferme de Kingakati. Cette réunion avait pour but d’échanger sur la conduite à tenir en prévision des élections annoncées.

A la fin de la réunion, certains membres du PPRD ont posé quelques photos de famille. Pour s’être retrouvé sur l’une de celles-ci avec ses camarades, M. Norbert Basengezi, Vice-Président de la CENI, issu du PPRD, a fait l’objet de tous les commentaires des internautes congolais et étrangers, jusqu’à douter de son indépendance ou de sa neutralité en tant que membre du Bureau de notre Institution d’Appui à la Démocratie.
Cette polémique nous donne ici l’occasion de lever l’écran de fumée qui couvrait jusqu’ici la compréhension de la loi, seule boussole pour tous. Rien, en effet, dans la loi congolaise en la matière n’interdit à un membre du bureau de la CENI de se trouver dans un lieu de réunion organisée par un parti politique, qu’il soit de la Majorité ou de l’Opposition.
Ainsi, quand bien même M. Basengezi aurait assisté à une réunion de son parti d’origine, il l’aurait fait à titre de renseignant sur le processus électoral, en vertu des prérogatives à lui dévolues par l’article 25 bis de la Loi organique de la CENI, spécialement à son alinéa 4. Pourrait-on lui reprocher ce seul fait ?
La seule restriction ou interdiction faite aux membres de la CENI repose sur l’article 19 de cette loi, à savoir : " prendre part à une campagne électorale ou référendaire ou encore exprimer publiquement sa préférence sur un candidat ". Ce qui n’est manifestement pas le cas en l’espèce. Il n’est donc d’aucun intérêt à vouloir poursuivre la discussion sur des questions aussi clairement élucidées par la Loi elle-même.
KM/Correspondance particulière

L’UE reconduit les sanctions à l’encontre de 14 autorités congolaises dont le candidat Shadary
mardi 11 décembre 2018

Le conseil de l’Union européenne (UE) a décidé hier le 10 décembre, de la prolongation des sanctions contre 14 personnalités congolaises dont le (...)
lire la suite
Emmanuel Ramazani Shadary promet le désenclavement et la modernisation du Bas Uélé
mardi 11 décembre 2018

A la conquête des électeurs dans le Congo profond, le candidat n°13 a foulé hier, à la tombée de la nuit, le sol de Buta, chef-lieu du Bas-Uele, (...)
lire la suite
Goma : des agents de la Ceni s’engagent à la justice, à l’impartialité et à l’honnêteté
mardi 11 décembre 2018

Les agents de la Ceni, chargés de travailler dans les bureaux de vote de la ville de Goma se sont engagés à promouvoir la justice, l’impartialité (...)
lire la suite
Kinshasa : des observateurs électoraux formés sur la surveillance du vote
mardi 11 décembre 2018

Des observateurs électoraux de Kinshasa ont suivi, hier lundi 10 décembre, à la maison des élections, une formation sur la surveillance électorale. (...)
lire la suite
Néhémie Mwilanya à la conquête du Sud-Kivu profond !
mardi 11 décembre 2018

* Sur ses terres, il a deux objectifs : faire réaliser au candidat Emmanuel Ramazani Shadary un très bon score et autant pour soi... En février (...)
lire la suite
Des candidats tiennent de moins en moins des meetings publics à Kikwit
mardi 11 décembre 2018

A moins de deux semaines de la clôture de la campagne électorale, la ville de Kikwit, dans la province du Kwilu, enregistre moins de meetings (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting