PRENANT ACTE DU CALENDRIER ELECTORAL PUBLIE PAR LA CENI
L’UE s’engage à accompagner le processus électoral en RDC
vendredi 10 novembre 2017

Le calendrier électoral, publié par la CENI le 5 novembre, reçoit déjà la baraka de l’Union Européenne. Ce calendrier ouvre "le cycle des élections en RDC".

"L’Union Européenne travaillera avec les acteurs congolais et ses partenaires, en particuliers les Nations Unies, l’Union Africaine, la Communauté de développement de l’Afrique australe et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), pour contribuer à atteindre cet objectif", indique le communiqué.
L’UE sollicite, par ailleurs, l’implication de toutes les parties prenantes à la mise en œuvre de ce calendrier. Sur ce, le respect de la constitution et des prescrits contenus dans l’accord du 31 décembre s’avérant indispensables pour la tenue de bonnes élections, fait-elle savoir.
Il y a trois jours, c’était au tour des Etats Unis de soutenir le calendrier de la CENI. Dans un communiqué publié le 6 novembre 2017, les États-Unis se sont félicité en effet de l’annonce du calendrier électoral en RDC.
D’après le porte-parole du Département d’Etat, "avec l’annonce de la date de la présidentielle le 23 décembre 2018, la RDC a fait un pas important vers la réalisation de son premier transfert pacifique et démocratique du pouvoir ".
Les USA, via Heather Nauert, ont insisté une fois de plus, pour que le président Kabila ne brigue pas un 3ème mandat et se retire du pouvoir.
La première puissance avait toutefois recommandé que toutes les parties prenantes travaillent à la réussite dudit calendrier. Elle promet de travailler activement avec les autres partenaires au succès de ce calendrier. Rachidi MABANDU

Déclaration du porte-parole sur la publication du calendrier électoral en RDC

L’annonce du calendrier électoral ouvre le cycle des élections en République démocratique du Congo qui doit mener à une transition démocratique.
Les autorités et institutions en charge de leur organisation sont désormais responsables de la mise en œuvre effective de ce calendrier, à travers un processus légitime et consensuel, impliquant tous les acteurs politiques et civils.
Le dialogue et le rejet de tout recours à la violence doivent prévaloir.
Pour réunir les conditions d’élections crédibles et inclusives, il est primordial de mettre en œuvre les mesures de décrispation politique nécessaires, dans le respect de la Constitution et de l’accord du 31 décembre 2016.
Dans ce cadre, l’Union européenne travaillera avec les acteurs congolais et ses partenaires, en particulier les Nations Unies, l’Union Africaine, la Communauté de développement de l’Afrique australe et l’Organisation Internationale de la Francophonie, pour contribuer à atteindre cet objectif.
L’Union européenne fait partie de l’équipe conjointe d’experts, qui, conformément au communiqué de la réunion tenue en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies le 19 septembre 2017, aura pour mandat d’accompagner la mise en œuvre du processus électoral. Catherine RAY

Enfin, le projet de loi électorale déposé à l’Assemblée Nationale
mercredi 22 novembre 2017

Le Premier ministre a déposé hier lundi au bureau de l’Assemblée nationale, le projet de loi électorale pour examen. Se confiant à la presse, Bruno (...)
lire la suite
RASSOP-MP, le choc frontal évité de justesse
mercredi 22 novembre 2017

* Dans sa lettre adressée au Gouverneur Kimbuta, Martin Fayulu donne les détails sur l’itinéraire. La marche du Rassemblement, initialement prévue (...)
lire la suite
Traite négrière du 21ème siècle : à qui la faute ?
mercredi 22 novembre 2017

Le monde entier est estomaqué et révolté par les faits contenus dans une vidéo circulant sur le net qui reprend un reportage d’une enquête menée en (...)
lire la suite
La venue de Didier Reynders à Kinshasa pose problème
mardi 21 novembre 2017

* L’alignement jugé systématique du chef de la diplomatie belge sur les positions du Rassop nuit à la nécessaire neutralité positive qui sied à (...)
lire la suite
Des anti paludéens contrefaits circulent en RDC, alerte le ministre Oly Ilunga
mardi 21 novembre 2017

Des médicaments anti-malaria contrefaits circulent sur le marché congolais. Dans un communiqué signé mardi 14 octobre par le ministre de la Santé (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting