AVEC L’APPUI FINANCIER DE LA BAD
Le ministre Kazadi lance le Projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business
lundi 13 novembre 2017

Le ministre de l’Agriculture, Georges Kazadi, a présidé vendredi dernier, la cérémonie de lancement officiel du Projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’agro-business (PEJAB). Il s’agit, selon lui, d’un vaste programme conçu pour réduire, tant soi peu, le chômage des jeunes en RD Congo.

En plus de son objectif central, le projet vise aussi, l’amélioration de la valeur ajoutée du secteur agricole et l’amélioration de l’accès au financement dans le secteur agricole pour les jeunes. A ce sujet, Georges Kazadi a indiqué qu’une formation continue sur la gestion d’entreprise agricole et la maîtrise des défis mondiaux au développement de l’agriculture constitue des éléments indispensables à la réussite.
Le numéro 1 de l’Agriculture en RDC y va de son propre diagnostic. « Faciliter l’accès au crédit pour l’agriculture commercial pose un problème majeur, surtout lorsqu’il s’agit des petits exploitants en général et des jeunes en particulier. Aussi, exoplique le ministre, le PEJAB se propose-t-il de contourner ce grave problème d’accès des jeunes aux crédits en adoptant une approche qui permette de créer des entreprises, dans les domaines porteurs de chaînes de valeur, à même d’atténuer le risque perçu excessif pour financer le secteur agricole, a renchéri Georges Kazadi Kabongo.

CREATION DE 2000 ENTREPRISES PAR 6000 JEUNES DIPLOMES
Pour le ministre de l’Agriculture, le PEJAB financera la mise en place d’un mécanisme de partage de risques sur les prêts accordés aux jeunes et d’un fonds pour couvrir les risques climatiques éventuels.
Pour ce faire, une étude est en cours, a soutenu le patron de l’Agriculture qui a annoncé la création de 2000 entreprises par 6000 jeunes diplômés. A l’entendre, ces chiffres peuvent augmenter si d’autres bailleurs adhèrent au projet.
Le lancement du PEJAB est une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’agriculture congolaise et la vision exprimée dans la note de politique agricole en 2009, a fait savoir le ministre de l’Agriculture. Il s’agit notamment de la création des richesses en milieu rural par une agriculture compétitive reposant sur la promotion des petites et moyennes entreprises agricoles, gérées par des professionnels, pourra devenir une réalité.
Avec le PEJAB, le ministre est convaincu que la RDC devtra opérer une transformation structurelle du secteur agricole et du monde rural. " Nous allons passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture commerciale.
Pour terminer son mot, Georges Kazadi n’a pas manqué de relever les potentialités dont regorge la RDC dans ce secteur avant de souligner qu’investir dans l’agriculture pourrait être profitable pour les jeunes.

50% DES BENEFICIAIRES DU PROJET SERONT DES FEMMES
Pour sa part, le représentant résidant de la Banque africaine de développement (BAD), Sylvain Maliko a déclaré que la dimension genre sera prise en compte dans ce projet. Selon lui, 50% des bénéficiaires seront des femmes.
Sylvain Maliko a, par ailleurs, salué l’engagement de toutes les parties dans l’aboutissement du PEJAB avant d’attribuer une mention spéciale à l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) pour son apport appréciable dans la formation des jeunes.
D’après ce cadre de la BAD, son institution développe, à travers le continent, la stratégie de transformation de l’Agriculture par les jeunes, "Enable youth", dans une trentaine de pays. Le souci est de promouvoir la création des milliers d’agro-business pour les jeunes.
En RDC, cette stratégie est matérialisée par le projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’Agriculture et l’Agro-business. Initié par le Gouvernement avec l’appui financier de la BAD, le PEJAB vise notamment à accroitre le revenu des jeunes et à renforcer les capacités de certaines structures du ministère de l’Agriculture.
Mathy MUSAU

Le Nouveau Représentant de l’UNFPA en RDC s’engage à travailler sur l’élimination des décès maternels
lundi 15 janvier 2018

Le nouveau représentant du Fonds des Nations unies pour la population en RDC s’engage à travailler sur les quatre priorités nationales à (...)
lire la suite
" La question des prisonniers et exilés politiques devrait être résolue avant les élections "
lundi 15 janvier 2018

La question des prisonniers et exilés politiques devrait être résolue avant la tenue des élections, a plaidé samedi 13 janvier l’Association (...)
lire la suite
La Fondation Konrad Adenauer plaide pour la participation des personnes vivant avec handicap
lundi 15 janvier 2018

La Fondation Konrad Adenauer a organisé vendredi 12 janvier dernier au Centre pour Handicapés de la Commune de Barumbu une matinée de formation (...)
lire la suite
Le Pr Oscar Nsaman pour l’adéquation entre la formation académique et la demande du monde du travail
lundi 15 janvier 2018

La formation académique en RDC doit être en adhéquation avec les besoins réels du monde de travail. C’est ce qu’a déclaré le Pr Oscar Nsaman O’Lutu, à (...)
lire la suite
SCTP : une caissière disparaît avec une somme de plus de 74.000 Usd
lundi 15 janvier 2018

Un coup dur a frappé à la porte de la Société commerciale des Transports et des Ports (SCTP SA). Une caissière à la gare fluviale, s’est (...)
lire la suite
L’intersyndicale de l’EPSP demande au Premier ministre de reporter sa décision
lundi 15 janvier 2018

La lettre du Premier ministre datée du 2 janvier 2018 adressée à certains membres de son équipe dont celui de l’EPSP a fait l’objet d’un point de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting