LUTTE ANTI TABAC
Le Pr Patrick Bakengela sonne l’alerte
lundi 13 novembre 2017

Le professeur Patrick Bakengela Shamba de l’Université Protestante au Congo tire la sonnette d’alarme et plaide pour que la loi sur la santé en discussion au parlement se conforme à la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

La RDC a ratifié cette convention en 2005 et depuis le pays n’a jamais eu une loi sur la lutte antitabac, a déploré le Pr Bakengela. Ce dernier fustige le fait que les dispositions de cette loi actuellement en discussion au Parlement ne sont pas conformes à la convention-cadre de l’OMS de lutte antitabac. Elles sont favorables aux industries du tabac dont les intérêts sont contraires à ceux de la santé de la population. Selon l’enseignant, cette loi au parlement devrait respecter les principes de base de la convention-cadre de lutte antitabac. Ceux-ci interdisent d’associer les industries du tabac dans l’élaboration d’une politique de santé, prohibent également le parrainage et la publicité des industries du tabac. C’est-à-dire celles-ci ne peuvent pas accorder des bourses d’étude moins encore faire la publicité à travers les messages audiovisuels et des supports écrits notamment des parasols, kiosques, t-shirt…, afficher des avertissements graphiques sanitaires qui consistent à présenter des images en couleur sur les paquets de cigarette montrant que le tabac nuit à la santé et créer des espaces 100% non-fumeur c’est-à-dire interdire strictement de fumer sur les places publiques en vue de protéger les non fumeurs de méfaits de la fumée secondaire car le tabac tue à petit feu, a prévenu le Prof Bakengela.
Il a en outre évoqué le principe de taxation spécifique du tabac qui doit être encouragé car il permet de taxer le tabac par unité c’est-à-dire par cigarette ou par paquet et cela permet à l’Etat de maximiser les recettes au lieu de la taxation ad valorem qui consiste pour l’industrie du tabac à déclarer une valeur globale du produit à partir de laquelle l’Etat doit prélever la taxe. Cela constitue un manque à gagner pour l’Etat car la valeur déclarée n’est pas toujours exacte.
Le Professeur Bakengela détenteur du prix de la Directrice de l’Organisation Mondiale de la Santé en 2016 pour avoir fait avancer la lutte antitabac en RDC en élaborant une loi y afférente au sein d’une tripartite OMS, Ministère de la santé publique et Organisations de la société civile. Il a enfin demandé aux députés nationaux particulièrement au Président de l’Assemblée Nationale qui a reçu dernièrement en audience une délégation de l’OMS à honorer sa promesse de militer pour que la loi sur la santé soit conforme à la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.
Alain Muzi, Correspondance particulière

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting