37EME ANNIVERSAIRE DE L’OGEFREM
Le DG Patient Saïba Tambwe fait de la couverture intégrale du fret son cheval de bataille
mardi 14 novembre 2017

12 novembre 1980-12 novembre 2017, l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) a totalisé 37 ans d’existence. Cet anniversaire a coïncidé avec le passage de la barre de 100 jours de l’actuel DG Patient Saïba Tambwe et du DGA Olivier Manzila Mutala à la tête de cet Office.

Au cours de la cérémonie organisée à cette occasion, hier lundi 13 novembre, le patron de l’OGEFREM a retracé les péripéties vécues pendant ces instants. Après avoir brossé les différentes réalisations, il a dévoilé le Plan stratégique de redressement et d’investissement de cette entreprise.
A travers ce plan, l’ADG tient à faire la couverture intégrale du fret son cheval de bataille. Il en est de même de la certification de tous les textes réglementaires devant permettre l’Office de disposer des outils nécessaires à l’exécution de ses missions.

UN PLAN DE REDRESSEMENT
Dans les mois à venir, l’OGEFREM va fonctionner sur base d’un Plan Stratégique de Redressement. Œuvre de l’actuel DGA de l’office, ce plan, consiste à faire avaliser tous les textes légaux de manière à permettre à l’OGEFREM de bien mener ses missions.
Il sera aussi question, dans ce plan, d’évaluer et éventuellement de redéfinir avec le mandataire actuel, sans pour autant exclure la possibilité de mandater d’autres firmes dans les zones non couvertes.
La couverture intégrale du fret fait partie aussi du cheval de bataille du patron de l’OGEFREM. Sur le plan des investissements, il sera accordé au développement des plateformes logistiques aux points de rupture de charge qui devront être développées par phase. Si les possibilités le permettent, le DG promet d’accroître le patrimoine de l’Office par l’acquisition des terrains et immeubles, ainsi que la rénovation des bâtiments existants. Le plan met l’accent sur l’investissement en capital humain, à travers le renforcement des capacités du personnel par des formations et séminaires.

UNE GESTION DRASTIQUE
Le DG fait du suivi, de l’encadrement et du renforcement du processus de recouvrement des recettes sa priorité majeure dans son action financière. L’objectif étant de doter l’Office de moyens nécessaires pour son meilleur fonctionnement et lui permettre de réaliser son programme d’investissement. C’est ainsi que le plan prévoit des contacts avec des partenaires privés et publics, les milieux financiers pour mobiliser les financements devant permettre la réalisation des investissements.
En matière des dépenses, le plan prévoit une gestion drastique : "une gestion prudentielle sera le maître mot". La priorité sera accordée aux dépenses obligatoires ou impératives, notamment les salaires et les avantages sociaux, les frais de fonctionnement, les paiements des prestataires extérieurs.
Concernant la dette sociale, le DG Patient Saïba "s’engage à l’éponger, conformément au plan d’apurement en cours d’élaboration". Il en est de même des autres dettes vis - à- vis des tiers.
Pour Patient Saïba Tambwe, tant que les finances le permettront, l’Office sera présent dans tous les fora internationaux traitant des questions de transport et de la logistique, ainsi que de la facilitation du commerce. L’amélioration de l’image de l’Office sur le plan interne et international devrait être le réflexe et la ligne de conduite de tout le monde : la Direction générale et l’ensemble du personnel. "Il s’agit, dit-il, d’un domaine où sera appliquée la tolérance zéro vis-à-vis de tout comportement déviant et susceptible de nuire à l’image et à la réputation de l’office. J’y veillerais personnellement".
Dans son plan stratégique de redressement, le personnel aura une place de choix : " Le bien être du personnel et de leurs familles a toujours été et sera, une fois de plus, au centre de mon action, tant il est vrai que c’est vous, cadres et agents, qui constituez le premier et le plus important facteur de production de notre office. En accomplissant avec efficacité votre part, soyez rassurés que la Direction générale fera aussi sa part. Les salaires, pécules de congé, gratification, 13ème mois, et autres avantages ne sont pas seulement des acquis. Ils sont aussi inscrits comme destination prioritaire des recettes générées par l’Office".
Pour atteindre les objectifs assignés à l’OGEFREM, Saiba Tambwe compte sur l’ensemble du personnel. "Ce plan sera exécuté au gré des efforts et de la détermination de nous tous, Direction générale, cadres et agents, dans une parfaite communion pour exclure toute velléité d’échec et qu’ensemble nous regardions sans la même direction pour un nouveau départ".

OBJECTIFS PRIORITAIRES
100 jours après sa prise des fonctions, le DG Patient Saiba garde en mémoire les bons souvenirs de son Office. "100 jours, que de chemin parcouru ! On dirait une éternité, à voir les nombreux événements et soubresauts vécus pendant ces 100 jours, ou plus exactement à compter et depuis le 19 juillet 2017, date de notre remise et reprise avec nos prédécesseurs. Sans un bon gouvernail, il n’aurait pas été possible de dériver dans ces courants mouvants, marécageux et glissants de notre office ".
La mort dans l’âme, Patient Saïba affirme que " je ne saurai oublier la passation des services qui fut émaillée par des tensions et pressions inappropriées. Je ne saurai pas non plus perdre de mémoire tous les événements et pesanteurs qui ont parsemé le chemin de traversée pendant ces 100 jours de notre présence à l’Office. Tout cela, je le résume par une simple expression, à savoir : " la peur du changement".
Heureusement que le personnel ne l’a pas abandonné. "le soutien et l’appui dont nous avons bénéficié nous ont permis de surmonter ces entraves et maintenir le cap". Cela a eu pour retombées la mise en place de son plan d’action.

BILAN
100 jours après, la grogne sociale a laissé place à un climat social serein. Les clivages tribaux-ethniques sont désormais un court épisode d’un film de téléréalité totalement dépassé. Chaque agent, dans sa sphère de responsabilité, s’attèle à donner le meilleur de lui-même. Ce n’est pas tout. Le salaire est redevenu régulier. Le pécule de congé et autres avantages se normalisent. Selon le DG "les cadres et agents de l’Office ne comptent plus les mois, mais plutôt les jours, ou mieux les heures de retard dans la paie. Tous les arriérés sont en passe d’être complètement épongés".
Les recettes réalisées ces 100 derniers jours ont connu un accroissement global de 15%, pour la commission 0,5 et de 98% pour la commission d’intervention. L’Office a relancé sa convention médicale avec les cliniques Ngaliema et a conclu une nouvelle convention avec le centre hospitalier Monkole.
L’OGEFREM a relancé tous les accords signés avec les partenaires privés et publics pour une meilleure prise en charge du fret (ISHANANA, SUMATRA). L’Office a également renoué avec sa présence dans les grandes rencontres internationales sur les transports. Il a participé avec brio au Forum d’Ibanda sur le transport routier en Afrique du Sud.
Le président de la délégation syndicale, Jean-Paul Bulambo, a dans son message, annoncé et marqué haut et fort la volonté des travailleurs de l’OGEFREM de participer au mot d’ordre de la nouvelle équipe dirigeante à savoir : "Paix-justice- Travail ". Il a appelé les travailleurs à l’unisson.
Le DG Patient Saïba Tambwe a exprimé toute sa reconnaissance aux anciens mandataires de l’Office "qui y ont apporté une valeur ajouté en laissant par le fait même des traces indélébiles qui inspirent les générations futures. C’est le cas de Ya Mutuale, d’heureuse mémoire, qui fût le premier à prendre les commandes de l’OGEFREM".
Plusieurs anciens mandataires ont répondu à l’appel de l’actuel DG, On a noté la présence notamment d’Emile Ngoy Kasongo, Henri Kokolo, Kibingua, India Omari, Kianga, Prof Anene et Nekopole.

La BAD invite les Africains à amorcer la transformation structurelle de leur économie
jeudi 24 mai 2018

La jeunesse et l’environnement ont été au cœur des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), dont les assises se tiennent à (...)
lire la suite
RDC : la Banque mondiale se mobilise pour booster le secteur agricole
mardi 22 mai 2018

La sécurité alimentaire en République démocratique du Congo a été au cœur d’un forum organisé le week-end dernier à Kinshasa. Au cours de ces assises (...)
lire la suite
Rumeur sur la grève des transporteurs : l’ACCO parle de l’intox
lundi 21 mai 2018

Il n’y aura pas de grève des transporteurs en commun à Kinshasa, car ce lundi 21 et mardi 22 mai, tel que l’a laissé entendre une folle rumeur qui a (...)
lire la suite
INSS : organisations patronales, partenaires sociaux et élèves édifiés sur la loi sur la sécurité sociale
lundi 21 mai 2018

Des organisations patronales, des partenaires sociaux ainsi que des élèves de Kinshasa ont découvert, à travers trois journées portes ouvertes, (...)
lire la suite
Le DG Jean-Louis Kayembe lance les opérations des remboursements des avoirs de déposants
vendredi 18 mai 2018

Comme annoncé la semaine dernière, la Banque Centrale du Congo a procédé hier jeudi 17 mai à la libération financière des déposants de la Banque (...)
lire la suite
Agents et cadres remercient le Chef de l’Etat
vendredi 18 mai 2018

L’ambiance a été totale le mardi 15 mai dans la cour intérieure du siège nationale de la Banque centrale du Congo (BCC). En cause, la reconduction, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting