PASSEE AU CRIBLE A LA CHAMBRE DE COMMERCE AMERICANO-CONGOLAISE
La loi sur la sous-traitance appelée à être revisitée
jeudi 16 novembre 2017

La loi sur la sous-traitance, promulguée récemment par le chef de l’Etat, suscite des débats dans les milieux d’affaires. C’est dans ce cadre que la Chambre de commerce Américano-congolaise (American Chamber of Commerce of Congo DR) a organisé, le mardi 14 novembre à Kin Plazza, une conférence pour décortiquer les avantages et les désavantages de cette nouvelle loi qui régira désormais la sous-traitance en RDC.

Président de la Chambre de commerce Américano-congolaise, M. Christopher S. DeHappys’est réjoui de cette réglementation qui permettra de mettre de l’ordre dans le secteur des Petites et Moyennes entreprises (PME). Il a toutefois regretté que les législateurs aient laissé passer des articles contradictoires dans ce même texte, au risque de plonger les opérateurs économiques dans la confusion.
M. Christopher S. DeHappy a, dès lors, convié les parlementaires à examiner de nouveau les différentes dispositions de cette loi pour la rendre plus potable, en retirant tous les articles qui prêtent à confusion."Cette loi comporte beaucoup de contradictions, fait-il remarquer. Je pense qu’au départ, elle avait été inspirée de lois des pays anglophones, et qu’à la longue, la traduction a été mal faite. Et cela nous a donné le texte que nous avons aujourd’hui".

AMELIORER LE TEXTE DE LOI
Aux dires du Président de la Chambre de commerce Américano-congolaise, l’idée de privilégier les entreprises congolaises dans la sous-traitance est une bonne initiative, encouragée par l’Etat congolais pour l’épanouissement de ses compatriotes. Investisseur, Christopher S. DeHappy voit cette démarche de bon œil. Seulement, suggère-t-il aux législateurs d’améliorer le texte de loi pour que les opérateurs économiques de tout bord trouvent leurs comptes.
Un des principaux orateurs de la journée, l’Associé juridique Yves Madre a abondé dans le même sens. Il a aussi invité le Législateur à lever les équivoques qui créent la confusion au sein de cette réglementation.
La conférence a connu la présence des délégués et experts de plusieurs entreprises privées de la place (City Bank, Vodacom, ProCrédit, Deloitte, Pwc, EY…) et du représentant du ministre des PME.
Christelle Gibemba
Correspondance particulière

Appel des laïcats chrétiens à la journée de prière du 23 février avec le Pape François
vendredi 16 février 2018

Les responsables des organisations des fidèles laïcs chrétiens, Catholiques, protestants, salutistes, pentecôtistes et évangéliques communément (...)
lire la suite
Francine Muyumba encourage les jeunes de toutes les tendances à participer aux élections
vendredi 16 février 2018

La Présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ) vient de séjourner à Goma, dans le cadre de la 5ème édition du festival « Amani ». Elle a (...)
lire la suite
La RDC enregistre plus de 4 millions de déplacés internes
vendredi 16 février 2018

La République démocratique du Congo compte à ce jour, la plus grande population déplacés en Afrique. Plus de 4,49 millions de personnes déplacées (...)
lire la suite
8 mars : Chantal Safu et Papy Niango lancent les activités de la journée des droits de la femme
vendredi 16 février 2018

La journée des droits de la femme de ce 8 mars connaîtra une innovation sur le plan national. Elle aura comme sous-thème "Investir dans la force (...)
lire la suite
Cyril Ramaphosa fait de la lutte contre la corruption sa priorité
vendredi 16 février 2018

C’est sans coup férir que le Président de l’ANC, Cyril Ramaphosa a, par une procédure expresse, été désigné hier Président de la République, au Parlement (...)
lire la suite
La Cenco en session extraordinaire ce matin à Kinshasa
jeudi 15 février 2018

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), ouvre ce jeudi 15 février à Kinshasa, les travaux de sa session extraordinaire. Les assises se (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting