PASSEE AU CRIBLE A LA CHAMBRE DE COMMERCE AMERICANO-CONGOLAISE
La loi sur la sous-traitance appelée à être revisitée
jeudi 16 novembre 2017

La loi sur la sous-traitance, promulguée récemment par le chef de l’Etat, suscite des débats dans les milieux d’affaires. C’est dans ce cadre que la Chambre de commerce Américano-congolaise (American Chamber of Commerce of Congo DR) a organisé, le mardi 14 novembre à Kin Plazza, une conférence pour décortiquer les avantages et les désavantages de cette nouvelle loi qui régira désormais la sous-traitance en RDC.

Président de la Chambre de commerce Américano-congolaise, M. Christopher S. DeHappys’est réjoui de cette réglementation qui permettra de mettre de l’ordre dans le secteur des Petites et Moyennes entreprises (PME). Il a toutefois regretté que les législateurs aient laissé passer des articles contradictoires dans ce même texte, au risque de plonger les opérateurs économiques dans la confusion.
M. Christopher S. DeHappy a, dès lors, convié les parlementaires à examiner de nouveau les différentes dispositions de cette loi pour la rendre plus potable, en retirant tous les articles qui prêtent à confusion."Cette loi comporte beaucoup de contradictions, fait-il remarquer. Je pense qu’au départ, elle avait été inspirée de lois des pays anglophones, et qu’à la longue, la traduction a été mal faite. Et cela nous a donné le texte que nous avons aujourd’hui".

AMELIORER LE TEXTE DE LOI
Aux dires du Président de la Chambre de commerce Américano-congolaise, l’idée de privilégier les entreprises congolaises dans la sous-traitance est une bonne initiative, encouragée par l’Etat congolais pour l’épanouissement de ses compatriotes. Investisseur, Christopher S. DeHappy voit cette démarche de bon œil. Seulement, suggère-t-il aux législateurs d’améliorer le texte de loi pour que les opérateurs économiques de tout bord trouvent leurs comptes.
Un des principaux orateurs de la journée, l’Associé juridique Yves Madre a abondé dans le même sens. Il a aussi invité le Législateur à lever les équivoques qui créent la confusion au sein de cette réglementation.
La conférence a connu la présence des délégués et experts de plusieurs entreprises privées de la place (City Bank, Vodacom, ProCrédit, Deloitte, Pwc, EY…) et du représentant du ministre des PME.
Christelle Gibemba
Correspondance particulière

USA et l’UA condamnent l’attaque contre une base de la MONUSCO
lundi 11 décembre 2017

Les Etats-Unis condamnent fermement l’attaque contre une base de la MONUSCO, qui a tué au moins 15 casques bleus tanzaniens et en a blessé plus de (...)
lire la suite
Des sons de cloches accompagnés de clameurs publiques chaque jeudi à 21 heures à partir de ce 14 décembre
lundi 11 décembre 2017

A partir de ce 14 décembre chaque jeudi à 21 heures, des sons de cloches dans toutes les paroisses catholiques. Telle est la recommandation du (...)
lire la suite
Communiqué nécrologique
vendredi 8 décembre 2017

La famille de notre collègue Didier Kebongo, informe les amis et connaissances, que le programme des funérailles de leur fils Andy Kebongo, décédé (...)
lire la suite
La RDC s’associe à l’Afrique dans la lutte contre le sida
vendredi 8 décembre 2017

La lutte contre l’épidémie du sida stagne, voire faiblit en Afrique de l’Ouest et centrale, où la mortalité des adolescents a augmenté d’un tiers en (...)
lire la suite
« Pasco » sensibilise des professionnels du sexe au dépistage volontaire
vendredi 8 décembre 2017

L’ong Parlons Sida aux communautaires (PASCO) a organisé dernièrement une matinée de sensibilisation au dépistage volontaire du VIH Sida, à (...)
lire la suite
INSS : Agnès Mwad en quête des partenaires du Centre orthopédique à Dubaï
jeudi 7 décembre 2017

Le Directeur général de l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS), Agnès Mwad Nawej Katang a fait le déplacement pour Dubaï, aux Emirats Arabes (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting