4ème édition du FICKIN : six artistes consacrés lauréats
vendredi 17 novembre 2017

Six artistes dont trois de la diaspora ont été consacrés lauréats de la 4ème édition du Festival international du cinéma de Kinshasa (FICKIN), organisé du 9 au 11 novembre courant à Kinshasa.

C’est à la clôture du festival que son président du comité organisateur, Tshoppert Kabambi, a proclamé les six artistes comme lauréats. Parmi les nationaux, figurent Diane Kawanga, Patrick Kayitala et René Tshiteya. Par contre, Rose Ayidou, " Monique " et Sébastien ont représenté les Congolais de la diaspora. Tous ont reçu des trophées et biens d’autres cadeaux
Selon le directeur délégué de l’Institut français de Kinshasa, Samuel Pasquet, la mise de la Halle à la disposition de ce festival est venue enrichir la saison culturelle en cours dans son asbl. Il a émis le vœu de voir le cinéma se développer davantage en République démocratique du Congo, en général, et à Kinshasa en particulier.
Le conseiller culturel du ministre de la Culture et des Arts, Pascal Luzala, a félicité l’organisateur du FICKIN, Tshopper Kabambi pour cette 4ème édition dont les travaux se sont penchés sur la problématique des financements du cinéma congolais, et qui ont permis de découvrir des jeunes talents dans le domaine cinématographique.
Il a, à cette occasion, recommandé aux pouvoirs publics d’assurer la protection des artistes, voire l’encadrement du secteur du cinéma dans l’espoir de le voir générer des emplois et des revenus. Pascal Luzala a demandé aux artistes de contribuer de façon efficace à la relance du cinéma axé sur des thèmes authentiques, au réseautage du secteur, et à assurer la visibilité du cinéma congolais dans les rencontres internationales.

LE PUBLIC PRESENT AU FESTIVAL
C’est le jeudi 09 novembre 2017 à 20 heures, après le concert de Maxel Muya, que Tshoper Kabambi a pris le micro pour ouvrir le FICKIN. Trois films ont été à l’honneur en ce jour : " Wallay " d’Azim Moollan, " La loi du déshonneur " de Franscisco Yvan Luzemo et " Une lettre à Paxy " de Tshoper Kabambi. Plus de cent films représentant trente-six pays ont été projétés au festival, alors que la première édition n’avait connu qu’une trentaine de films, courts et longs métrages, fictions ou documentaires.
FICKIN entend créer une culture cinématographique au niveau de la population. Bien plus, elle vise la mise en place des structures d’accompagnement de la production cinématographique en RDC.
La difficulté c’est l’absence de salles de cinéma. Et puis, les films de chez nous sont réalisés avec des moyens du bord.
C’est à travers ces difficultés que cette nouvelle génération de cinéastes cherche à émerger et créer un mouvement véritablement international.
" Dans les jours qui viennent, il y aura un mouvement du cinéma congolais qui sera remarquable, en Afrique et partout dans le monde. ", répéte Tshoper Kabambi, comme un leitmotiv.
Aussi, constate-t-on, une envie et une détermination de l’équipe organisatrice, essentiellement composée de cinéastes), de donner au pays à travers ce festival, un espace-cinéma où s’expriment et se croisent les talents artistiques du Congo et ceux du monde entier.
La troisième édition du FICKIN s’était déroulée, elle, en juillet 2016 pendant quatre jours mettant un accent sur cinquante trois films venus du monde entier et dix-sept films congolais. Dix-neuf réalisateurs, plus de soixante-dix acteurs et une centaine de cinéastes étaient au rendez-vous. Zéphy VULA

Le roman "Les aventures de Lumengu" porté sur les fonts baptismaux
mercredi 14 février 2018

La bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles a accueilli, le week-end dernier, la cérémonie du vernissage d’un roman hautement interpellateur (...)
lire la suite
Kinshasa et Brazzaville s’accordent pour mener des actions conjointes
lundi 12 février 2018

Les tourbières récemment découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville, ont été au centre des discussions entre le ministre (...)
lire la suite
Thomas Luhaka invite les Congolais à la quête de la grandeur
lundi 12 février 2018

Le boulevard Tshatshi a changé de look. Et d’ambiance aussi. D’ordinaire d’un calme plat, cette large avenue qui mène à la présidence de la (...)
lire la suite
Les sapeurs commémorent le 23ème anniversaire de la mort Niarkos ce samedi
vendredi 9 février 2018

10 février 1995 - 10 février 2018, il y a 23 ans, mourait à Paris Mombele Ngantshie alias Stervos Niarcos, fondateur de la Société d’ambianceurs et (...)
lire la suite
La Compagnie Théâtre des Intrigants présente son agenda 2018
jeudi 8 février 2018

" 2018 sera une année très chargée sur le plan artistique et culturel " annonce le directeur artistique de la Compagnie Théâtre des Intrigants, (...)
lire la suite
Le Centre Wallonie-Bruxelles pour la promotion de la recherche scientifique en RDC
lundi 5 février 2018

Le mois de février va être chaud au centre Wallonie-Bruxelles. Danse, chant, percussion, littérature, cinéma, théâtre, tout est prévu dans le programme (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting