SANTE PUBLIQUE
Des anti paludéens contrefaits circulent en RDC, alerte le ministre Oly Ilunga
mardi 21 novembre 2017

Des médicaments anti-malaria contrefaits circulent sur le marché congolais. Dans un communiqué signé mardi 14 octobre par le ministre de la Santé Publique, Dr Oly Ilunga Kalenga, ces médicaments introduits illégalement sur le territoire congolais ne présentent, après analyse, aucun principe actif. Il s’agit, selon le ministre Oly Ilunga, de COMBIART 20/120 mg, FANSIDAR 25/500 mg, COARTEM 20/120 mg.

" Ces produits ont été importés frauduleusement en RDC et les analyses des laboratoires ont révélé l’absence totale des principes actifs. Il est demandé à la population de ne jamais utiliser ces produits et d’en signaler toute vente à l’inspection générale à la Santé ", dit le document.
Le paludisme est la première cause d’hospitalisation et de décès en RDC. Selon les statistiques officielles, la RDC représente, avec le Nigeria, 40 % de morts dus au paludisme dans le monde.
MISE EN PLACE
Par ailleurs, il est fait état de la mise en place dans les différents programmes de service de santé. On explique qu’elle obéit au souci de la mise en oeuvre du PNDS (Programme national de Santé ). Des sources au ministère de la Santé affirment que ce changement a été opéré après une évaluation et un audit dans ces différents programmes. "Le choix des nouveaux animateurs a été dicté par le mérite, la compétence et l’équilibre provincial", fait-on valoir. "Il y a des vides qu’il fallait combler dans certains programmes et remplacer certains qui étaient éligibles à la retraite", rapportent les mêmes sources, précisant que "les retraités feront bénéficier les entrants de leurs expériences".
On explique qu’avant ce chambardement, le ministre de la Santé avait procédé à une évaluation individuelle. Pendant 48 heures, tous les directeurs des programmes sont passés, déclinant chacun le fonctionnement de leur structure. "C’était comme dans une espèce de jury où il fallait tout expliquer". On n’a pas non plus bougé tout le monde. Le directeur du Programme national de lutte contre la tuberculose. Au ministère de la Santé, on fait valoir que la tutelle n’a agi ni sur un coup de tête ni par clientélisme.
Didier KEBONGO

Les Universités appelées à s’assumer comme hauts lieux de savoir
vendredi 16 février 2018

Les enjeux politiques en RD Congo ont ceci de particulier que la plupart des politiciens ont repris le chemin de l’école. Précisément des (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : Le tribunal use de la confrontation des prévenus
vendredi 16 février 2018

Face à l’attitude des prévenus consistant à nier en bloc les préventions à leur charge, le tribunal militaire de garnison Kinshasa/Gombe n’a de choix (...)
lire la suite
La justice restauratrice pour une paix sociale
vendredi 16 février 2018

Le programme " enfant sans barreau " du Bureau international catholique pour l’enfance (BICE) a organisé mardi 13 février, une matinée de (...)
lire la suite
Les précisions du président du FLNC, Elie Kapend
vendredi 16 février 2018

Le Président nationale du Front de Libération Nationale du Congo (FLNC), Elie Kapend Kanyimbu, a tenu hier jeudi 15 février, à Kinshasa, une (...)
lire la suite
Djugu : l’aide du Gouvernement attendue dans les prochains jours
jeudi 15 février 2018

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité s’est rendu hier mercredi le 14 février à Djugu dans la province de l’Ituri. Dépêché par (...)
lire la suite
Kabila, Sassou et Lourenço contre l’accession au pouvoir par des voies non constitutionnelles
jeudi 15 février 2018

La première tripartite « RD Congo-Angola-Congo-Brazzaville » pour l’année 2018 s’est tenue le 14 février 2018 au Palais de la Nation, à Kinshasa. Selon (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting