De deux choses l’une
jeudi 23 novembre 2017

C’est un secret de Polichinelle pour tout l’establishment rd congolais. A savoir que sous des dehors de normalité, la RDC vit une énième séquence "institutions sui generis". En mode light, il est vrai. Application de l’Accord de la Saint Sylvestre oblige.
A partir de là, le modus operandi institutionnel ne devrait plus être tout à fait le même. Surtout que le fil conducteur de la période actuelle est l’organisation des élections à la date déjà fixée par la CENI. En l’occurrence, le 23 décembre 2018.
Un impératif qui requiert une espèce d’aggiornamento fonctionnel pour toutes les institutions. Y compris le Parlement. Certes, l’Assemblée nationale et le Sénat sont dans leur élément lorsqu’ils continuent à légiférer et à contrôler l’Exécutif.
Le problème, c’est que ce contrôle ne saurait se faire comme par temps ordinaire. L’exercice parlementaire devant être essentiellement orienté dans l’optique des élections. Sinon, les deux chambres législatives risquent de rater le coche à la manière de "qui trop embrasse, mal étreint".
Plus concrètement, que gagnerait le pays sur le front électoral de voir une institution de la République -Président, Assemblée nationale, Sénat, Gouvernement - et même d’appui à la démocratie comme la CENI être déstabilisée ?
Prenons le cas du Gouvernement. Une éventuelle chute du Cabinet Tshibala -même pour des raisons plausibles- entraînerait ipso facto des conciliabules pour en former un autre. Dans ce pays où tout le monde est candidat à tout, on serait parti pour la gloire. C’est archi connu.
Alors de deux choses l’une. Ou l’on veut respecter le deadline de la Centrale électorale et on adopte alors une attitude conséquente. Ou alors, on caresse l’idée d’une longue transition et on le proclame clairement. C’est clair comme de l’eau de roche.
José NAWEJ

Elections : juste un peu de concertations…
lundi 20 août 2018

Le processus électoral a atteint sa vitesse de croisière. On ne peut que s’en féliciter. Le pilote CENI vole haut et bien. Car, à l’allure où il (...)
lire la suite
Jurisprudence Kabila oblige…
vendredi 17 août 2018

Les candidats à double, triple…nationalité sont prévenus. L’épée de Damoclès est, désormais, suspendue sur leurs têtes. Le ministre d’Etat en charge de la (...)
lire la suite
Le mérite de Fatshi
jeudi 16 août 2018

Grand oral hier signé Fatshi. Le tout premier pour le successeur du légendaire Tshisekedi devant des cols blancs. D’ici et d’ailleurs. Au menu de (...)
lire la suite
Les preuves de souveraineté, version CENI
mercredi 15 août 2018

"Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour", disait le très discret poète français Pierre Reverdy. Une citation reprise à son compte bien (...)
lire la suite
L’oiseau rare côté Opposition
mardi 14 août 2018

D’un feuilleton à un autre. Celui estampillé "Dauphin" ayant connu son épilogue, voici une autre séquence digne d’intérêt aussi. Et non dénuée de (...)
lire la suite
L’oiseau rare côté Opposition
lundi 13 août 2018

D’un feuilleton à un autre. Celui estampillé " Dauphin " ayant connu son épilogue, voici une autre séquence digne d’intérêt aussi. Et non dénuée de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting