De deux choses l’une
jeudi 23 novembre 2017

C’est un secret de Polichinelle pour tout l’establishment rd congolais. A savoir que sous des dehors de normalité, la RDC vit une énième séquence "institutions sui generis". En mode light, il est vrai. Application de l’Accord de la Saint Sylvestre oblige.
A partir de là, le modus operandi institutionnel ne devrait plus être tout à fait le même. Surtout que le fil conducteur de la période actuelle est l’organisation des élections à la date déjà fixée par la CENI. En l’occurrence, le 23 décembre 2018.
Un impératif qui requiert une espèce d’aggiornamento fonctionnel pour toutes les institutions. Y compris le Parlement. Certes, l’Assemblée nationale et le Sénat sont dans leur élément lorsqu’ils continuent à légiférer et à contrôler l’Exécutif.
Le problème, c’est que ce contrôle ne saurait se faire comme par temps ordinaire. L’exercice parlementaire devant être essentiellement orienté dans l’optique des élections. Sinon, les deux chambres législatives risquent de rater le coche à la manière de "qui trop embrasse, mal étreint".
Plus concrètement, que gagnerait le pays sur le front électoral de voir une institution de la République -Président, Assemblée nationale, Sénat, Gouvernement - et même d’appui à la démocratie comme la CENI être déstabilisée ?
Prenons le cas du Gouvernement. Une éventuelle chute du Cabinet Tshibala -même pour des raisons plausibles- entraînerait ipso facto des conciliabules pour en former un autre. Dans ce pays où tout le monde est candidat à tout, on serait parti pour la gloire. C’est archi connu.
Alors de deux choses l’une. Ou l’on veut respecter le deadline de la Centrale électorale et on adopte alors une attitude conséquente. Ou alors, on caresse l’idée d’une longue transition et on le proclame clairement. C’est clair comme de l’eau de roche.
José NAWEJ

Au nom de la base
vendredi 16 novembre 2018

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" (...)
lire la suite
Le -triste- mérite de Genève
jeudi 15 novembre 2018

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts (...)
lire la suite
De l’Union sacrée de l’Opposition à … Lamuka
mercredi 14 novembre 2018

Genève aura à jamais un goût d’oxymore pour les opposants rd congolais. D’une ville -espoir, réceptacle d’entente, de réconciliation, le siège -second (...)
lire la suite
L’infidélité à sa signature contre la fidélité à sa base
mardi 13 novembre 2018

Entre sa signature et la soumission à sa base ? Qu’est ce qui prévaut ? Félix-Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe viennent de trancher en faveur du (...)
lire la suite
Une machine à diviser nous est- elle née ?
lundi 12 novembre 2018

Elle est vraiment blanche la fumée qui s’est échappée de Genève hier ? Oui. Mais pas pour tout le monde .Dans ce " tout le monde ", il y a surtout (...)
lire la suite
A chaque loge son candidat commun
vendredi 9 novembre 2018

Si le froid genevois porte chance aux "7 patrons", l’opposition aura enfin son candidat commun à la présidentielle du mois prochain. FATSHI, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Une dose de contrepouvoir pour Trump

L’Amérique post-élections de mi- mandat est généralement celle qui correspond le mieux à la nature même du régime politique américain. Un pays où le système de pouvoir et de contre-pouvoir s’érige en (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting