CIBLE PARMI LES ZONES HUMIDES QUI ABSORBENT LES PLUIES
Le Bassin de la Lufira figure désormais sur la liste des sites Ramsar
vendredi 24 novembre 2017

La Convention sur les zones humides, appelée Convention de Ramsar, a désigné, par le truchement de son Secrétariat, le Bassin de la Lufira, en RDC, comme l’un des plus grands sites Ramsar au monde. La création de ce nouveau site permettra d’assurer une plus grande protection de cette partie importante du Bassin du Congo et sécurisera cette ressource en eau pour les communautés et la nature. C’est ce que révèle un communiqué émis par WWF-RDC, ce mercredi 22 novembre.

"Le WWF est satisfait que cette zone humide extraordinaire soit reconnue comme une zone d’importance internationale et qu’elle sera désormais protégée dans le cadre de Ramsar. Le renforcement de la protection du bassin de la Lufira est une étape significative vers sa conservation effective et pour le bien-être des communautés et de la faune importante qui y vit", a déclaré le directeur de la Conservation au WWF-RDC, Bruno Perodeau.
Cette désignation intervient à un moment où l’importance de la conservation des zones humides est de plus en plus reconnue en relation avec l’adaptation au changement climatique et à son atténuation. Une étude récente a découvert un autre site Ramsar en RDC et les tourbières s’y trouvant sont l’un des écosystèmes les plus riches en carbone au monde.
"Le Bassin du Congo est une priorité de conservation mondiale. Il est maintenu vivant par ses nombreux cours d’eau et zones humides. Une meilleure gestion devra aider à assurer le maintien des services écosystémiques que le site fournit déjà. Elle devra aussi garantir qu’il demeure résilient face aux changements environnementaux imprévisibles", a indiqué Bruno Perodeau.

UN COIN RICHE EN BIODIVERSITE
Le Bassin de Lufira constitue ainsi le quatrième site Ramsar en République démocratique du Congo. Ce qui porte la superficie totale des zones humides sous protection dans le pays à un peu moins de 12 millions d’hectares.Les zones humides sont les écosystèmes les plus diversifiés sur Terre et agissent comme des éponges géantes qui absorbent les pluies et les libèrent progressivement.
En effet,la faune riche du Bassin de la Lufira comprend 16 espèces endémiques d’oiseaux, 15 espèces endémiques de reptiles dont trois aquatiques, de grands et moyens mammifères dont le zèbre, l’antilope rouanne, l’antilope sable et le rare Lechwe de l’Upemba. Une espèce d’antilope que l’on retrouve uniquement dans le Parc national de l’Upemba. Assurer l’avenir de ces espèces en danger en réduisant les impacts humains négatifs et maintenir l’intégrité de ces habitats de zones humides est d’une importance cruciale.
Pour rappel, le bassin de la Lufira est situé dans le sud-est de la RDC, à cheval sur les provinces du Haut Katanga, du Haut Lomami et du Lualaba. Il couvre une étendue de 4.470.993 hectares, ce qui correspond à une superficie plus grande que celle de la Suisse.

UN GRAND COMPLEXE TRANSFRONTALIER
Par ailleurs, la désignation du bassin de la Lufira comme Site Ramsar intervient cinq mois après la reconnaissance, en juin dernier, du complexe transfrontalier Lac Tumba-Lac Tele, comme site Ramsar d’importance internationale par le Secrétariat Ramsar.
Cette zone comprend, en outre, des rivières, des lacs naturels et artificiels, des chutes d’eau, des étangs, des marais, des plaines inondées et des forêts marécageuses. Elle englobe quatre aires protégées, à savoir le Parc national des Kundelungu, le Parc national de l’Upemba, le Domaine de chasse du Lac Tshangalele et le Domaine de chasse de Lubudi Samwe. Elle dispose aussi de la chute de la Lofoï, la plus haute d’Afrique et deuxième au monde, avec 384 mètres de hauteur.
Fyfy Solange TANGAMU

Des femmes des Grands Lacs planifient des actions concrètes pour la restauration de la paix
vendredi 16 novembre 2018

Le Fonds pour les Femmes Congolaises (FFC) en partenariat avec Global Fund for woman organise du 15 au 16 novembre la réunion régionale de la (...)
lire la suite
Les participants plaident pour la poursuite du projet ARTECAO
mercredi 14 novembre 2018

L’Ecole Nationale de Police d’Abidjan (ENP), en Côte d’Ivoire, a accueilli, les 6 et 7 novembre derniers, un séminaire des décideurs sur le (...)
lire la suite
Michel Kirumba réhabilité au poste de Directeur général
mardi 13 novembre 2018

Suspendu depuis trois mois, Michel Kirumba Kimuha vient d’être réhabilité au poste de Directeur général de Transco. La cérémonie de remise et reprise a (...)
lire la suite
"Les survivants d’Ebola seront désormais suivis"
mardi 13 novembre 2018

Il ne suffira plus d’être déclaré "guéri" de la fièvre hémorragique d’Ebola pour échapper à la vigilance du personnel médical. Désormais, tous les (...)
lire la suite
Le ministre de l’ESU attribue le calme dans son secteur à l’instauration du dialogue avec les étudiants
lundi 12 novembre 2018

Mbuji-Mayi, 11 nov. 2018 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve MbikayiMabuluki en séjour dans la ville de (...)
lire la suite
La défense dénonce l’absence de preuves d’imputabilité de leurs clients
lundi 12 novembre 2018

L’étape de la plaidoirie au procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu, branche de Kinshasa, touche progressivement à sa fin. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting