ALORS QUE LE CONCLAVE DE L’UDPS S’ACHEVE CE VENDREDI 1ER DECEMBRE
* « Nous ne pouvons pas nous permettre...
vendredi 1er décembre 2017

* « Nous ne pouvons pas nous permettre d’aborder les échéances électorales à venir en ordre dispersé », a martelé le plus vieux compagnon de lutte d’Etienne Tshisekedi.

Rideau ce vendredi 1er décembre sur le Conclave de l’Udps. Ces assises préparatoires au Congrès extraordinaire du parti ont été ouvertes le mercredi 29 novembre par le plus vieux compagnon de lutte encore en vie d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Fidèle à l’idéal unitaire, Bruno Tshibala, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est revenu sur l’impératif de l’unité et de la revitalisation de l’Udps. Fort de ses plus de trois décennies de combat au sein de la "fille aînée de l’opposition", Bruno Tshibala appréhende mieux que quiconque le prix de la réunification du parti. Surtout que les élections pointent à l’horizon.

Déjà en 2011, le Lider maximo en personne avait amorcé la dynamique de réconciliation intra-Udps. Normal donc que Bruno Tshibala Nzenzhe ait lancé un appel solennel à l’unité dans son discours d’ouverture du Conclave. Nul doute que ce vendredi, le très tshisekediste Tshibala revienne sur son credo. Mieux son dada.

"L’UDPS qui est le procureur de la démoratie dans notre pays est et demeure un patrimoine précieux qui doit être préservé à tout prix. C’est-à-dire mis à l’abri de toute action qui galvaudrait son statut historique. Je l’ai dit pour être resté en permanence 36 ans au front. L’UDPS restera notre sentier luminueux vers le bonheur du peuple. C’est pourquoi, nous disons avec raison : le peuple d’abord !" appostrophe Bruno Tshibala Nzenzhe, dans son bref discours très applaudi, pronconcé à l’occasion d’ouverture des travaux dudit Conclave.
Face à une assistance accrochée à son speech, Brutshi s’est montré imperturbable. Son discours est plutôt calibré. Chaque mot compte. Toutes les phrases, dans un style direct et simple, disent quelque chose de perrtinent. L’orateur ne se perd pas en conjectures, fort de sa très longue expérience du parti. Organisé dans un contexte politique riche en intrigues, et surtout au moment où la RD Congo s’est résolument engagé dans l’organistaion d’un nouveau cycle élecoral, le conclave de l’Udps n’est donc pas une rencontre fortuite. Partant, Bruno Tshibala prend l’exacte mesure des enjeux politiques de l’heure et estime que "l’heure est pour l’unité, la réconciliation et la restructuration de l’Udps".
Comment la fille aînée de l’Opposition zaïro-congolaise entend-elle affronter les prochaines élections avec succès ? "Pas en y allant en ordre dispersé", répond spontanément Bruno Tshibala, sans trop chercher de mots pour le dire. Selon lui, les deux jours du consistoire du parti leur offrent "l’occasion de se mettre ensemble pour réfléchir sur les voies et moyens susceptibles qui leur permettent de réorganiser l’Udps affin d’affronter efficacement les épreuves élorales à venir".
A en croire ce cadre de très longue date de l’Udps, le but ultime, plus qu’un simple pari, est "de donner au parti, à l’issue de scrutin, une place à la dimension de son rôle historique dans le combat pour la démocratisation de la RD Congo". Ambition que Bruno Tshibala considère légitime, compte tenu du double crampon idéologique et sociologique de leur formation politique.

UNIE, L’UDPS PEUT…
A qui profite l’écroulement d’un édifice en période d’intempéries ? En tout cas, pas à ses occupants. La sagesse conseille plutôt l’unité pour sauver une case qui brûle. Et, Bruno Tshibala considère exactement les élections à venir comme une sorte de panacée. "L’union fait la force. Nous ne pouvons pas nous permettre d’aborder les échéances électorales en vue en ordre dispersé. Nous devons considérer que ces élections nous offrent une opportunité historique de faire entrer notre parti dans l’ancrage démocratique de notre pays", souligne-t-il.
Pas prolixe. Bruno Tshibala se veut plutôt cohérent et incisif pour faire passer son message. L’essentiel. Etant donné que l’organisation des élections en RD Congo vole la vedette de tous les discours des acteurs politiques locaux, toutes proportions gardées, ceux des partenaires bi et multilatéraux, Bruno Tshibala rappelle que ces scrutins sont "l’aboutissement d’un long et laborieux processus des négociations politiques voulues et patronnées par le défunt président Etienne Tshisekedi Wa Mulumba dont l’Accord du 31 décembre 2016 résonne comme un testament politique. "
Faisant un bond dans l’histoire politique du pays, le plus vieux compagnon de lutte du lider maximo rappelle la spécificité de prochaines élections. "Elles seront les toutes premières élections organisées dans ce pays avec un Premier ministre de l’Udps qui a pour ambition d’offrir au pays les meilleures élections de son histoire", renchérit-il.
Le Conclave du parti cher à l’« immortel » Etienne Tshisekedi a pour thème central de "normalisation de la vie du parti, la réconciliation et la revitalisation de l’UDPS vers la tenue du congrès". La première journée d’hier a été consacrée à la validation des mandats des participants, l’adoption du Règlement intérieur du Conclave. S’ajoutent à cela, l’élection et l’installation du bureau définitif du conclave, la mise en place des commissions, les débats et résolutions.
Par contre, l’adoption des résolutions en plénière, la mise en place d’une structure provisoire du parti ainsi que la lecture et l’adoption du Rapport final du conclave interviendront à la clôture des travaux, prévue ce jeudi au même endroit.
Ci-contre, le texte intégral du discours de Bruno Tshibala, à l’ouverture du conclave de l’UDPS. Laurel KANKOLE

MOT DE BIENVENUE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DU CONCLAVE DE L’UDPS
Camarades Hauts cadres de l’UDPS,
Chères Combattantes et Combattants,
Distingués Invités,
C’est avec une grande joie, que nous vous accueillons ce jour dans ce cadre magnifique de Maranatha à l’occasion du lancement de travaux du Conclave qui nous conduira au Congrès extraordinaire de notre cher parti.
La manifestation de ce jour est d’une grande importance compte tenu des enjeux de l’heure. Il s’agit pour nous de nous mettre ensemble pour réfléchir sur les voies et moyens susceptibles de nous permettre de réorganiser notre cher parti afin d’affronter efficacement les épreuves électorales qui pointent à l’horizon, et de lui donner à l’issue des scrutins une place à la dimension de son rôle historique dans le combat pour la démocratisation de notre pays
Je voudrais réitérer ici, mon appel solennel à l’unité, à la réconciliation et à la restructuration de notre cher parti, lancé lors de l’ouverture des travaux préparatoires de ce conclave. Car dit-on l’union fait la force. Nous ne pouvons pas nous permettre d’aborder les échéances électorales à venir en ordre dispersé. Nous devons considérer que ces élections nous offrent une opportunité historique de faire entrer notre parti dans l’ancrage démocratique de notre pays. Ces élections sont l’aboutissement d’un long et laborieux processus des négociations politiques voulues et patronnées par notre défunt Président Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA dont l’Accord du 31 décembre 2016 résonne comme un testament politique. Il y a lieu de retenir aussi qu’elles seront les toutes premières élections organisées dans ce pays avec un Premier Ministre de l’UDPS qui a pour ambition d’offrir au pays les meilleures élections de son histoire.
Mesdames et Messieurs les Conclavistes,
Vous avez le devoir historique de nous présenter les actes qui vont constituer la matrice des travaux du Congrès extraordinaire de notre parti. Vos travaux devraient refléter l’esprit d’unité, de réconciliation et du respect de la mémoire de tous nos héros morts et vivants.
Sur ce, je déclare ouverts les travaux du Conclave de l’UDPS auxquels je souhaite plein succès.
Que Dieu bénisse notre cher parti.
Je vous remercie.
BRUNO TSHIBALA NZENZHE

Les "cinq" confirment Martin Fayulu !
vendredi 16 novembre 2018

* Par ailleurs, JB Bemba, M. Katumbi, A. Muzito et F. Matungulu annoncent qu’ils vont accompagner leur candidat lors de son retour triomphal. * (...)
lire la suite
Après l’Udps, l’Unc prête à aller seule au front
jeudi 15 novembre 2018

* La présidentielle étant à un seul tour, l’Opposition devrait tirer les conséquences de l’éparpillement des voix inhérent à la présence de plusieurs (...)
lire la suite
Jean-Bertrand Ewanga : " Ensemble va battre campagne pour Fayulu "
mercredi 14 novembre 2018

En dépit du retrait de Félix Tshisekedi et de Vital Kamerhe de l’accord de Genève, "Ensemble", la plateforme électorale dirigée par Moïse Katumbi (...)
lire la suite
Genève : c’était l’Est contre l’Ouest !
mercredi 14 novembre 2018

*Sur fond de relents de la tristement célèbre géopolitique, l’unité de l’Opposition a été assassinée dans un hôtel genevois. Le conclave de Genève (...)
lire la suite
Duel en perspective entre les "invalidés" et les "validés"
mercredi 14 novembre 2018

Le microcosme politique en RD Congo est en pleine ébullition, à huit jours du début de la campagne pour les élections générales du 23 décembre (...)
lire la suite
Genève : Triste fin d’un marché de dupes !
mardi 13 novembre 2018

Et si le « compromis » de Genève était un mort-né ? 24 heures seulement après le « sacre » de Martin Fayulu, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting