GRACE A L’APPUI DU PDS ET DE LA BANQUE MONDIALE
L’Ins célèbre la 24ème édition de la Journée africaine des statistiques
vendredi 1er décembre 2017

Le continent noir célèbre le 18 novembre de chaque année, la Journée africaine des statistiques. En RD Congo, cette célébration a été décalée de douze jours. C’est finalement hier jeudi 30 novembre, que l’Institut national de la statistique (INS), a organisé cette solennité. La manif a eu lieu à Béatrice Hotel, au cœur de la ville de Kinshasa. L’appui financier du Projet de développement des statistiques (PDS) et de la Banque Mondial aura été d’un apport indéniable dans la réussite de cette Journée.

Pour cette année 2017, la Journée africaine de la statistique a été fêtée sous le thème central : « Améliorer les vies en améliorant les statistiques économiques ».Cette problématique a été soulevée et retenue par la Commission économique pour l’Afrique (CEA). Deux temps forts ont marqué ladite manif de la journée d’hier. D’abord : le mot de bienvenue du DG de l’INS, Roger Shulungu Runika. Ensuite, le discours du vice-ministre du Plan, Yonanan-Kléphas Zekpele. En plus des discours, l’assistance a eu droit à deux conférences. Ces exposés ont conféré à la manif de Beatrice Hotel, tout son caractère scientifique.
Premier à donner sa conférence, M. Félix Mpaka, responsable numéro 1 de la Direction des Synthèses économiques de l’INS, a planché sur « de bonnes statistiques économques pour une estimation de la richesse nationale ». Par contre, le Pr Vincent Ngonga, coordonateur de l’Observatoire congolais du développement durable (OCDD), a centré son exposé sur « les statistiques des objectifs du développement durable (ODD), dans le contexte de la RD Congo ». Voilà donc, deux communications de haute portée scientifique qui ont ouvert le bal d’un échange technique.
« Cette Journée offre l’opportunité de rassembler les différents acteurs du Système statistique national (SSN), en vue d’échanger sur les contours du thème central arrêté par la CUA et y dégager aussi les thèmes secondaires… » prévient le DG de l’INS. Evoquant le contexte ayant concouru à l’institution de la Journée africaine de la statistique, Roger Shulungu rappelle : « cette Journée a été instituée non pas seulement pour s’ilulstrer dans ue fantaisie holistique de propagande intellectuelle, ni dans une appriopriation folklorique de manifestation communitariste mais pour que les autorités politiques africaines en charge du développement économique incitent plutôt à la prise de conscience sur le rôle crucial de la statistique en tant que bien public et infratsructure de base du processus de développement ».
Par ailleurs, le numéro 1 de l’INS apostrophe que la RD Congo dsispose de son Document de stratégie nationale de développement de la statistique (SNDS), adopté par toutes les parties prenantes du SSN. Le Gouvernement s’en est approprié pour les plans d’actions 2013-2017. « La commémoration de la Journée africaine de la statistique constitue une tribune de plaidoyer sur le besoin de tout développement durable basé sur la disponibilité permanente des statistiques de qualité, accessibles à tous pour une prise de décision judicieuse, la formulation, le suivi-évaluatioin des politiques nationales de développement dans tous les secteurs », renchéri le DG de l’INS.

SENSIBILISER LE PUBLIC A L’IMPORTANCE DES STATISTIQUES

La journée africaine de la statistique offre une opportunité pour un enracinement conséquent de la culture statistique. Selon les experts de l’INS, le but, est de faire en sorte que l’organe central du SSN soit mieux connu pour un meilleur appui politique. Mais aussi, une très bonne valorisation de la production et diffusion des statistiques officielles.
Deux objectifs ont été poursuivis lors de la Journée scientifique organisée hier, en marge de la Journée africaine de la statistique. Le but global a été celui de contribuer à sensibiliser le public à l’importance des statistiques dans le décveloppement socioéconomique, ainsi que dans la protection de l’environnement. A cela, il faudra ajouter un autre objectif, à savoir contribuer à l’enracinement de la culture statistique en RD Congo.
Spéficifiquement, il a été question d’exposer sur les Objectifs du développement durable auxquels la RD Congo a souscrit. Pas tout. L’occasion a égalment été proprice pour dialectiser sur la disponibiité des statistiques économiques fiables et à jour en RD Congo. Ce, sur le plan tant de la qualité que de la quantité.
L’option de consacrer la date du 18 novembre à la Journée africaine de la statistique, remonte de l’année 1993. Ce fut lors de la réunion des Ministres de la planification des pays africains. L’objectif de la Journée est de faire un plaidoyer auprès du grand public, sur l’intérêt et l’intitulé de la statistique comme outils d’aide de prise des décisions.
Laurel KANKOLE

Kinshasa : seules 20.000 tonnes d’immondices dégagées sur les 90.000 produites par jour
vendredi 16 novembre 2018

*« Dans ces conditions, il est difficile de rendre la ville propre", note le directeur général de la Régie d’assainissement de la capitale » qui avoue (...)
lire la suite
La construction du Pont Kinshasa-Brazzaville au menu de la réunion entre la BAD et Africa 50
jeudi 15 novembre 2018

Le projet de construction du pont devant relier Kinshasa et Brazzaville se trouve à l’ordre du jour de la réunion qui se tient depuis le 8 novembre (...)
lire la suite
Le DG Patience Saiba satisfait de son bilan à l’Ogefrem
mardi 13 novembre 2018

12 novembre 1980-12 novembre 2018, l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) a totalisé 38 ans d’existence. Au cours de la cérémonie (...)
lire la suite
La BCC invite le public à la vigilance
lundi 12 novembre 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE La Banque Centrale du Congo informe le public que certaines structures, non agréées par elle, se livrent directement ou par (...)
lire la suite
BCC note un relèvement de l’activité économique à 4,1% en 2018
vendredi 2 novembre 2018

Les estimations de la croissance économique, sur base des réalisations de la production à fin juin 2018, renseignent un relèvement de l’activité (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting