Kasaï : Le PAM en quête de financement pour remédier à la crise alimentaire
jeudi 7 décembre 2017

Le Programme Alimentaire mondial a besoin des financements additionnels pour faire face à la crise alimentaire aiguë qui ravage des millions de personnes au Grand Kasaï. Ce cri de détresse a été lancé hier mercredi 6 décembre par Claude Jibidar, le directeur pays de cette Agence des Nations Unies, au cours d’une conférence de presse.

Claude Jibidar a prévenu qu’une crise alimentaire aigue de la faim frappe actuellement le Grand Kasaï, déjà ravagé par les conflits. Cette crise pourrait se transformer en une catastrophe à long terme si l’intervention tardait à venir, a-t-il indiqué.
"Au moment où l’agence travaille contre la montre pour aider davantage de personnes, l’argent s’épuise rapidement ", a-t-il déploré.
" Nous sommes entrain d’abandonner ceux qui ont le plus besoin de nous ", a fait remarquer le directeur pays du PAM en RDC. Et d’ajouter : "Une forte augmentation des activités a fait une grande différence. Mais le PAM l’a financé avec ses maigres ressources internes", a-t-il poursuivi. "Sans le soutien immédiat des donateurs, beaucoup de personnes, en particulier les femmes et les enfants, mourront ", a martelé Claude Jibidar.
Pour le Directeur pays de PAM, la faim ne met pas seulement des vies en danger. Elle force les gens à la prostitution et augmente le risque des violences sexuelles. Il a appelé les partenaires du gouvernement à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter au Kasaï la catastrophe humanitaire qui le guette.
Avec, en effet, 3,2 millions de personnes désespérément en manque de nourriture, le PAM a décidé de faire une intervention d’urgence, a indiqué son patron. D’après lui, une accalmie dans les combats a permis au PAM de déployer plus de personnels. Pendant ce temps, les travailleurs humanitaires se sont déployés partout dans le Kasaï. Le PAM, pour sa part, coordonne la logistique inter-agence et les vols humanitaires.
En conséquence, a-t-il évoqué, le nombre de personnes assistées a augmenté rapidement, passant de 42.000 en septembre à 115.000 en octobre et 225.000 en novembre dernier. Le mois passé, 13.500 enfants ont reçu des aliments enrichis, a-t-il déclaré.
Aux dires de Claude Jibidar, « la réticence des donateurs à s’engager au Kasaï compromet nos efforts. Alors que le PAM prévoit de nourrir près d’un million de personnes en décembre, les caisses de l’agence sont tellement épuisées que, seules, des demi-rations peuvent être distribuées ». Mathy MUSAU

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting