Kasaï : Le PAM en quête de financement pour remédier à la crise alimentaire
jeudi 7 décembre 2017

Le Programme Alimentaire mondial a besoin des financements additionnels pour faire face à la crise alimentaire aiguë qui ravage des millions de personnes au Grand Kasaï. Ce cri de détresse a été lancé hier mercredi 6 décembre par Claude Jibidar, le directeur pays de cette Agence des Nations Unies, au cours d’une conférence de presse.

Claude Jibidar a prévenu qu’une crise alimentaire aigue de la faim frappe actuellement le Grand Kasaï, déjà ravagé par les conflits. Cette crise pourrait se transformer en une catastrophe à long terme si l’intervention tardait à venir, a-t-il indiqué.
"Au moment où l’agence travaille contre la montre pour aider davantage de personnes, l’argent s’épuise rapidement ", a-t-il déploré.
" Nous sommes entrain d’abandonner ceux qui ont le plus besoin de nous ", a fait remarquer le directeur pays du PAM en RDC. Et d’ajouter : "Une forte augmentation des activités a fait une grande différence. Mais le PAM l’a financé avec ses maigres ressources internes", a-t-il poursuivi. "Sans le soutien immédiat des donateurs, beaucoup de personnes, en particulier les femmes et les enfants, mourront ", a martelé Claude Jibidar.
Pour le Directeur pays de PAM, la faim ne met pas seulement des vies en danger. Elle force les gens à la prostitution et augmente le risque des violences sexuelles. Il a appelé les partenaires du gouvernement à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter au Kasaï la catastrophe humanitaire qui le guette.
Avec, en effet, 3,2 millions de personnes désespérément en manque de nourriture, le PAM a décidé de faire une intervention d’urgence, a indiqué son patron. D’après lui, une accalmie dans les combats a permis au PAM de déployer plus de personnels. Pendant ce temps, les travailleurs humanitaires se sont déployés partout dans le Kasaï. Le PAM, pour sa part, coordonne la logistique inter-agence et les vols humanitaires.
En conséquence, a-t-il évoqué, le nombre de personnes assistées a augmenté rapidement, passant de 42.000 en septembre à 115.000 en octobre et 225.000 en novembre dernier. Le mois passé, 13.500 enfants ont reçu des aliments enrichis, a-t-il déclaré.
Aux dires de Claude Jibidar, « la réticence des donateurs à s’engager au Kasaï compromet nos efforts. Alors que le PAM prévoit de nourrir près d’un million de personnes en décembre, les caisses de l’agence sont tellement épuisées que, seules, des demi-rations peuvent être distribuées ». Mathy MUSAU

L’Institut supérieur théologique du Réveil largue ses 16 premiers lauréats
vendredi 12 janvier 2018

L’Institut Supérieur Théologique du Réveil (ISTR) est fier de lancer ses 16 premiers lauréats sur le marché de l’emploi. Honorés le 4 janvier dernier (...)
lire la suite
Des femmes chinoises offrent des vivres, des médicaments... aux personnes vivant avec handicap
jeudi 11 janvier 2018

L’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a remis hier des dons aux personnes vivant avec handicap. La cérémonie s’est déroulée ce mercredi (...)
lire la suite
Procès Kamwina Nsapu : l’instruction se poursuit ce jeudi
jeudi 11 janvier 2018

Commencée hier mercredi 10 janvier, à la prison militaire de Ndolo, l’instruction au fond dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste (...)
lire la suite
La commune de Barumbu bientôt enclavée
mercredi 10 janvier 2018

La commune de Barumbu est en passe d’être coupée de la ville de Kinshasa, si l’on y prend garde. Les principales artères conduisant à cette (...)
lire la suite
L’UCOFEM vise à accroitre l’accès des femmes dans les médias
mercredi 10 janvier 2018

L’Union congolaise des femmes des médias vient de publier la 3ème édition du Répertoire des femmes ressources en RDC. Pour la directrice exécutive de (...)
lire la suite
Reprise timide des cours à Kinshasa suite à une mauvaise interprétation du deuil national
mardi 9 janvier 2018

Rentrée scolaire timide à Kinshasa après les fêtes de fin d’année. Les bleu et blanc ont été à peine visibles sur les principales artères de la capitale, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

En finir avec les mesures de décrispation

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting