« Pasco » sensibilise des professionnels du sexe au dépistage volontaire
vendredi 8 décembre 2017

L’ong Parlons Sida aux communautaires (PASCO) a organisé dernièrement une matinée de sensibilisation au dépistage volontaire du VIH Sida, à l’intention des populations clé. Il s’agit notamment des hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (MSM), les professionnels du sexe (PS), des usagers des drogues injectables (UDI) et les transgenres. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des activités prévues pour le compte de la journée internationale de lutte contre le VIH Sida célébrée chaque 1er décembre.

Ils ont été nombreux les jeunes, venus de plusieurs coins de Kinshasa, participer à cette activité, organisée par Pasco. Jeunes, vieux, étudiants sont venus massivement à cette matinée d’échange sur la prévention, la prise en charge et le dépistage du VIH Sida.
"Nous nous réjouissons de la réussite de cette activité qui a consisté essentiellement en la sensibilisation au dépistage des populations clé. Ces catégories de la population sont les plus exposées au risque de la contamination au VIH Sida, au regard du fait qu’ils ont des rapports sexuels plusieurs fois la semaine avec différents partenaires", a déclaré Lay Mayamba Michel, coordonateur du Pasco.

EXHORTATION
Lors de son intervention, le coordonateur national de Pasco a exhorté les participants à mettre à profit les enseignements dont ils ont bénéficié au cours de cette rencontre. Il les a invités à se transformer en messagers auprès de ceux qui sont restés à la maison, en relayant à leur intention toutes les informations reçues sur le VIH Sida.
"Les conseils que vous avez eus n’auront de sens pour votre vie que si vous les appliquez. Il vous appartient à présent à sensibiliser vos amis, vos frères et sœurs à l’importance du dépistage volontaire. Car, plus le dépistage est fait tôt, plus on a la chance de vivre longtemps à travers le traitement retroviral", a-t-il indiqué.
Danses, chants, saynètes, tout a été au rendez-vous pour agrémenter cette rencontre. Forts des enseignements reçus auprès des organisateurs, les participants ont, tour à tour, défilé devant l’équipe des médecins pour se faire dépister. Un motif de satisfaction pour le coordonateur de Pasco.
"Je suis très heureux de voir l’empressement avec lequel les jeunes ici présents se livrent auprès de nos médecins pour se faite dépister. C’est la preuve que nous tendons vers une génération sans Sida", a-t-il affirmé.

DEPISTAGE
"J’ai toujours eu peur de me faire dépister. J’ai toujours dis, autant rester comme ça que de chercher à connaître mon état sérologique. Ça me faisait une sorte de peur bleue. Les enseignants reçus à cette occasion m’ont beaucoup instruit. C’est ainsi que j’ai décidé de passer à l’acte aujourd’hui. Je me suis fait dépister, et je suis séronégatif. Ce n’est pas pour autant que je vais me livrer à la débauche. Les intervenants nous ont beaucoup appris aussi sur la manière de nous protéger", rapporte Jonathan, la trentaine révolue.
"Nous remercions beaucoup Pasco pour cette belle initiative. Au sortir de cette salle, nous avons beaucoup appris sur l’importance du dépistage, mais aussi sur les techniques de la protection, entre autres, l’abstinence, la bonne fidélité, le condom et bien d’autres. Je tiens à sensibiliser tous mes amies de la faculté à se faire dépister. Car, celui qui connaît son état sérologique sait agir en conséquence", a indiqué Gracedi, étudiante en Droit, à l’Université de Kinshasa.
Trois interventions ont été retenues pour cette mâtinée d’échange. Intervenant en premier lieu, le secrétaire exécutif de PNMLS a félicité les organisateurs pour cette journée de sensibilisation. Il a réitéré la détermination de son institution à faire le suivi et la coordination de toutes les activités ayant trait à la lutte contre le VIH Sida au niveau national.
Le médecin coordonateur du Programme national de lutte contre le Sida (PNLS) a exhorté les populations clé au dépistage. Avant de rappeler le rôle que joue son institution dans la riposte contre le VIH Sida. Le coordonateur du Pasco, Lay Mayamba Michel, a présenté les données épidémiologiques du VIH Sida.

LES BIENFAITS DE LA PREVENTION
"Le Pasco est une structure qui lutte contre le VIH Sida en RDC. Il a pour but de lutter contre les comportements néfastes, en contribuant à la réduction de la transmission du VIH Sida. Il a pour cibles principales les populations à haut risque, a savoir, les professionnels du sexe, les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes, les usagers des drogues injectables et les adolescents scolarisés et non scolarisés", a précisé Michel Mayamba.
A la fin de la rencontre, l’équipe du Pasco a distribué des préservatifs et des lubrifiants aux professionnelles du sexe. "Avant je ne maitrisais pas comment utiliser les préservatifs. Ça s’abime toujours en plein rapport intime. Grace à Prasco, non seulement j’ai pris goût à les utiliser, mais j’ai aussi appris à mieux les utiliser ", a avancé une professionnelle du sexe. Orly-Darel NGIAMBUKULU

L’Union européenne mobilise plus de 8 millions de dollars pour la lutte contre Ebola
mardi 23 octobre 2018

L’Union Européenne est déterminée à intensifier la lutte contre la fièvre hémorragique d’Ebola en République démocratique du Congo. C’est dans cette (...)
lire la suite
Des émissions pour enfants, une source sûre de revenus pour la télévision chinoise Hunan TV
mardi 23 octobre 2018

La production des émissions pour enfants est un secteur non négligeable dans la télévision chinoise. En témoigne, Hunan TV, une chaîne provinciale (...)
lire la suite
Le lac Baofeng, un autre site magnifique exploré par des journalistes de la RDC
lundi 22 octobre 2018

Des journalistes congolais ont humé l’air frais du lac pittoresque Baofeng, appartenant à la vaste aire picturale de Wulingyuan, une zone classée (...)
lire la suite
Des journalistes congolais découvrent le mont Tianmen
lundi 22 octobre 2018

La délégation des journalistes congolais en formation en Chine, a exploré le samedi 20 octobre dernier, la beauté incommensurable des montagnes (...)
lire la suite
Les journalistes engagés dans la politique sommés de quitter les médias
lundi 22 octobre 2018

A l’approche des élections du 23 décembre prochain, les journalistes congolais sont de plus en plus nombreux à afficher leurs ambitions politiques. (...)
lire la suite
Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour
vendredi 19 octobre 2018

* Si l’extrême pauvreté a reculé, des milliards de pauvres peinent encore à satisfaire leurs besoins élémentaires. WASHINGTON, le 17 octobre 2018 - (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting