FAUTE D’INTEGRER L’ASPECT ENVIRONNEMENTAL
Code minier : La RDC risque de perdre 21 milliards USD
lundi 11 décembre 2017

La protection de l’environnement est prioritaire pour lutter contre les changements climatiques. Or, le projet de loi modifiant et complétant la loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 portant Code Minier ne prend pas en compte les aspects de la Protection de l’Environnement et rentre en contradiction avec les engagements internationaux pris par la RDC. C’est du moins ce qu’indique le communiqué émis par la coalition des ONGS environnementales membres de la société civile, ce jeudi 7 décembre 2017.

Face à cette situation, le Réseau d’ONGS environnementaleS interpelle les élus du peuple qui ont reçu des copies de ce projet de loi. Le réseau les invite à bien revoir cette loi, en veillant qu’il se conforme aux principes relatifs à la préservation de l’Environnement. La position géographique de la RDC, qui se situe à cheval entre les deux déserts (le Kalahari au sud et le Sahara au nord). Aujourd’hui, malgré ses atouts, la RDC est menacée de disparition avec ses ressources naturelles renouvelables.
A la question de savoir les conséquences négatives auxquelles la population congolaise pourrait être exposée si le Code Minier en cours de révision ne prenait pas sérieusement les aspects environnementaux, les Experts du Réseau d’ONGS environnementales affirment craindre le pire pour la RDC et sa population.

RISQUE DE SUICIDE COLLECTIF
En effet, si la protection de l’environnement n’est pas une priorité dans la prochaine loi minière que le Parlement s’apprête à offrir au pays, non seulement les écosystèmes vont en pâtir, mais aussi la population congolaise pourrait être soumise à un suicide collectif, compte tenu des perturbations saisonnières dans certaines parties de la RDC.
A cela s’ajoutera également la baisse de la productivité agricole, et la réduction sensible du débit du fleuve Congo, dont certains affluents sont entrain de tarir, avec des répercussions sur le barrage d’Inga, fait remarquer le communiqué.

LA MENACE DE PERDRE DES FINANCEMENTS
Selon ces experts, si le projet de loi modifiant et complétant la loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 venait à être adopté à son format actuel, c’est-à-dire, sans la prise en charge des questions environnementales, la RDC court le risque de se voir privée de 21,7 milliards de dollars nécessaires à la mise en œuvre de sa contribution. Ces frais sont déterminés au niveau national à titre de contribution de la Communauté Internationale à l’effort de la RDC. Ils pourront aider à atténuer et à s’adapter aux changements climatiques.
La coalition d’ONGS de la Société civile interpelle, par ailleurs, le Président de l’Assemblée nationale à veiller à ce que le principe du Pollueur-Payeur soit rajouté dans la partie fiscalité dans le nouveau code minier. Cette intégration vise à permettre à l’Etat d’avoir des ressources internes pour atténuer les émissions causées par les activités minières à travers le pays. Car, la RDC possède des ressources rares qui méritent d’être protégées.
Le pays détient plus de 60% de forêts d’Afrique Centrale, plus de 10% des forêts tropicales du monde, plus de 50% d’eaux douces d’Afrique, et compte des espèces rares dont certaines ne sont présentes qu’en RDC.
Fyfy Solange TANGAMU

Agnès Mwad explique la nouvelle loi sur la sécurité sociale
vendredi 20 avril 2018

Un jour seulement après le lancement officiel de la campagne de vulgarisation et de sensibilisation de la loi sur le régime général de la sécurité (...)
lire la suite
La REGIDESO SA lance la brigade anti-fraude
mercredi 18 avril 2018

La Régideso dispose désormais de ‘une brigade anti-fraude. Elle a été présentée officiellement hier mardi par le ministre de l’énergie et ressources (...)
lire la suite
La BCC exhorte les entrepreneurs à recourir aux crédits bancaires
mercredi 18 avril 2018

Des signaux positifs sont désormais perceptibles dans le ciel de la Banque Centrale du Congo (BCC). Boostée par le nouveau vent qui souffle après (...)
lire la suite
Nepad : la RDC s’inscrit dans la campagne médiatique sur l’Agenda 2063
mercredi 11 avril 2018

* Parmi les projets phares à soutenir, le transport transfrontalier par un TGV qui sillonnera à travers le continent Une forte délégation des (...)
lire la suite
Modeste Bahati à Dubaï pour convaincre les détenteurs des capitaux
mercredi 11 avril 2018

Le ministre d’Etat congolais en charge du Plan, Modeste Bahati Lukwebo, séjourne depuis lundi 9 avril à Dubaï, où il participera aux travaux de la (...)
lire la suite
FPI:cap maintenu sur le redressement
vendredi 16 mars 2018

* Depuis l’avènement de Patrice Kitebi, le Fonds a mis résolument le curseur sur le processus classique de recouvrement, qui est à mille lieues de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting