SONDAGE DE L’ANNEE 2017
M. Bongongo au top des dix ministres les mieux cotés en 2017
lundi 11 décembre 2017

Introduction
Le présent palmarès d’Echos d’Opinion est le condensé de trois sondages d’opinion réalisés durant l’année 2017 sur les performances des membres du Gouvernement issu des accords de la Saint Sylvestre dirigé par Bruno Tshibala. Echos d’Opinion, contrairement, à sa manière habituelle de réaliser les enquêtes, n’est pas allé poser la question directement au peuple. Il s’est contenté de recourir aux travaux précédents pour analyser à la lumière des résultats qui avaient été obtenus, comment les Congolais résidant au pays et ceux de l’Etranger avaient apprécié la prestation de chaque membre de l’Exécutif national dans la sphère des responsabilités lui confiées.

Cette initiative d’Echos d’Opinion vise un double objectifs, mettre en lumière le travail accompli par chaque membre du gouvernement tel qu’il a été apprécié par le peuple congolais tout au long de l’année 2017 pour leur servir de rétroviseur en vue de mieux négocier le virage de l’année électorale 2018. Au peuple également de voir comme dans un miroir en vue de corriger, si cela a eu lieu, les erreurs qu’il a commises dans sa manière d’apprécier le travail accompli par les membres du gouvernement, qui ont la charge de gérer le pays au quotidien.
Agent concepteur : Echos d’Opinion.
Durée : Travail effectué du 26 au 27 novembre 2017.
Technique : Copulation des résultats obtenus au cours des sondages d’opinion réalisés par Echos d’Opinion 2017 sur les performances des membres du Gouvernement Bruno Tshibala,
Moyen utilisé : Travail réalisé par les agents de la maison,
Motif : Offrir aux Congolais et aux membres du Gouvernement un rétroviseur par lequel les uns se rappelleront comment ils ont jugé le travail accompli par chaque membre de l’Exécutif national et, aux autres de se regarder tel qu’ils ont été vus ou appréciés par leurs compatriotes dans leur façon de s’acquitter des obligations qui leur incombent.
Il s’agit de : 1. Michel Bongongo Ikoli Ndombo, Ministre d’Etat en charge de la Fonction Publique : 85% ; 2. Lumeya Dhu Malegi, Ministre des Affaires Foncières : 78,8% ; 3. Léonard Shé Okitundu, Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Etrangères et à l’Intégration régionale : 77,6% ; 4. Pierre Kangudia, Ministre d’Etat en charge du Budget : 71,6% ; 5. Kokonyangi, Ministre de l’Urbanisme et Habitat : 67,6% ; 6. Emmanuel Ramazani Shadari, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité : 44% ; 7. Lambert Mende Omalanga, Ministre de la Communication et des Médias : 37% ; 8. Stève Mbikayi, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire : 40,3% ; 9. Joseph Kapika, Ministre de l’Economie Nationale : 37,3% ; 10. Alexis Thambwe Mwamba, Ministre de Justice et Garde de Sceau : 25,5%.
1. Le professeur Michel Bongongo : 85% des suffrages, il occupe la première place du classement annuel. A son crédit, l’on retiendra, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, il a apporté des innovations qui dureront dans le temps par la proposition de la création de la Caisse de retraités de la Fonction publique et le dégel de la mise à la retraite par l’approche participative, entraînant celui de la promotion et du recrutement de manière à donner de l’emploi aux Jeunes au chômage avec le concours de la Banque mondiale.
Les Congolais retiennent aussi la réforme de la Fonction Publique en vue de maîtriser des effectifs des agents et cadres de l’Administration Publique, la titularisation et la promotion des fonctionnaires, la mise à la retraite, ainsi que la restauration du cadre organique, la modernisation de la Fonction Publique à travers sa réforme et le dégèle de la mise à la retraite par l’approche participative qu’il a proposée ouvre des perspectives d’espoir.
La mise à la retraite ne sera plus considérée comme une sanction négative, mais la juste récompense pour celui qui a fidèlement servi son pays ainsi que le retour de la fin des grèves récurrentes à la Fonction Publique grâce à la sensibilisation, la régularité de la paie et l’amélioration du net à payer.
2. Lumeya Dhu Maleghi : 78,8% Ministre des Affaires Foncières. L’opinion favorable reconnait en lui le mérite d’avoir réussi la sécurisation des propriétés et des propriétaires par l’utilisation des NTIC, la récupération des parcelles et concessions de l’Etat (plus des 20.000 ha) et le règlement sans parti pris des conflits fonciers, l’exigence de l’ouverture du guichet d’une banque dans tous les lieux où sont implantés les bureaux des conservations foncières.
3. Léonard Shé Okitundu : 77,6%. Il est très apprécié pour avoir redonné du tonus à la diplomatie Rd-congolaise et réussi à convaincre la communauté internationale à procéder à l’évaluation de la présence de la Monusco pour voir cette question en termes d’efficacité des opérations et obtenir des résultats escomptés. Sa détermination à lutter contre le terrorisme par la mise en circulation des passeports biométriques ainsi que l’introduction des mesures d’assouplissements destinées à faciliter leur acquisition.
Sa nomination a été très bien accueillie dans toutes les chancelleries des pays amis et partenaires de la RDC ; la restauration d’une diplomatie respectant les principes de l’égalité et de la réciprocité, et la pertinence de sa démarche amorcée sous l’orientation du Chef de l’Etat visant la levée des sanctions unilatérales infligées à quelques dignitaires congolais par certains pays amis. Il a mis fin à la longue grève observée par les agents de l’administration des Affaires Etrangères et rassuré les diplomates et procéder au rajeunissement des cadres.
4. Pierre Kangudia : 71,6%. Il doit sa place grâce à la revue à la hausse du Budget général réaliste de manière à atteindre les objectifs du Gouvernement dans le délai tout aussi réaliste et de mobiliser les moyens pour la tenue des élections en ce qui concerne ce qui est prévu pour cette année, le retour à la normale de la programmation de la paie des fonctionnaires et autres agents de l’Etat et la revue à la hausse du taux de change. La réussite de l’adoption de la loi du crédit provisoire aux deux Chambres du Parlement. Et à sa vision novatrice pour revoir à la hausse le Budget général de l’Etat par une mobilisation réelle des recettes en restaurant la totalité des services mobilisateurs DGI, DGDA, DGRAD etc.
5. Kokonyangi Witanene : 39%. Il est plébiscité grâce à l’engagement pris par le Gouvernement de résoudre de manière sensible, le déficit en logements sociaux se fixant comme objectif, de créer des mécanismes appropriés devant permettre à chaque Congolaise et à chaque Congolais, toutes classes confondues, d’avoir un logement décent à un prix abordable et pour avoir initié le projet de création d’un Fonds national de l’habitat (FONHAB) pour lever les financements nécessaires au bénéfice de la construction des logements.
6. Ramazani Shadari : 44%, Les Congolais ont apprécié sa volonté d’éteindre les foyers de tension qui écument la RDC par le dialogue en priorité plutôt que la solution policière et judiciaire qui pourront toujours intervenir en soutien plus tard si les préconisations actuelles venaient à échouer. L’organisation de la conférence de paix qui a abouti à l’éradication de la milice Kamwena Nsapu et la pacification de l’espace kasaïen. Une paix qui fait revenir la population à ses occupations quotidiennes, la prise en mains de la situation sécuritaire du pays en vue de sécuriser les opérations d’enrôlement des électeurs pour la tenue des élections libres, transparentes à l’issue apaisée.
7. Lambert Mende 43% des suffrages. Le Ministre de la Communication et Médias que beaucoup surnomme " le bouclier de la RDC " doit ce choix à sa promptitude et l’efficacité avec lesquelles il s’y prend pour faire entendre le point de vue du gouvernement et à défendre la nation. L’homme passe aux yeux dé ses compatriotes pour être ie véritable bouclier de la République qui pare toutes les flèches qui lui sont décochées. Le porte-parole du gouvernement réussit chaque fois, à travers ses points de presse à dissiper la supercherie de la désinformation en rétablissant la vraie version des faits. Le climat de paix sociale instauré dans les organes officiels de communication par l’amélioration de conditions de travail et de vie des agents.
8. Stève Mbikayi : 40,3%. Le lancement de la bourse de Solidarité nationale de l’ESU (BSN-ESU) constitue le principal atout qui lui a permis de figurer au présent palmarès. Tous les deux cycles seront gratuits pour les bénéficiaires de cette bourse, soit les diplômés d’Etat des familles modestes et les filles qui accepteront de s’inscrire dans les filières devenues orphelines dans le secteur de l’ESU, notamment les mathématiques, la chimie, la physique, le latin, etc. La fin de la grève observée par les professeurs au début de la rentrée académique a également a aussi été un élément qui a pesé dans la balance en faveur de Stève Mbikayi.
9. Joseph Kapika : 37,3%. Au bénéfice du Ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale, il faut énumérer l’uniformisation du taux de change par les opérateurs économiques, l’imposition de l’affichage des prix et la stabilisation des prix sur le marché sont autant d’actions qui ont milité en faveur de Joseph Kapika.

Le MCSC accusé de concurrence déloyale et de fraude douanière
vendredi 19 janvier 2018

* Déjà, des observateurs ne craignent que les espoirs du Gouvernement en termes de prévisions de recettes minières en 2018, ne puissent se révéler un (...)
lire la suite
Au-delà du recueillement, vivement des réflexions critiques sur l’héritage politique des deux personnages
vendredi 19 janvier 2018

La nation congolaise a commémoré les journées du 16 et 17 janvier, les disparitions tragiques de ses deux héros nationaux, Patrice-Emery Lumumba et (...)
lire la suite
L’UE conditionne le financement des élections à l’ouverture de l’espace politique
vendredi 19 janvier 2018

Le Parlement européen a adopté hier jeudi 18 janvier une Résolution contraignante à l’endroit de Kinshasa. A Bruxelles, les députés européens (...)
lire la suite
La CCU envisage de conclure des alliances avec d’autres forces politiques
vendredi 19 janvier 2018

* Par ailleurs, Lambert Mende présente un programme à six points « pour que notre pays reste effectivement à nous et que nous en fassions un cadre (...)
lire la suite
Les Laïcs protestants non partants
vendredi 19 janvier 2018

Les Laïcs protestants ne descendront pas dans les rues dimanche 21 janvier à l’appel du CLC, le Comité laïc de coordination catholique (CLC), comme (...)
lire la suite
Marche pacifique du CLC sous surveillance de la Communauté internationale
vendredi 19 janvier 2018

Le « Comité laïc de coordination » (CLC), une association de l’Archevêché de Kinshasa avait déjà confirmé sa deuxième marche pacifique de ce dimanche 21 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting