EN HOMME DE TERRAIN
Atundu n’a pas eu de mal à maîtriser la Snel S.A
jeudi 28 décembre 2017

Cinq mois après sa nomination comme Président du conseil d’administration de la Société nationale d’électricité (Snel) S.A, André-Alain Atundu semble véritablement imprimer son style. Face aux hommes des médias hier mercredi 27 décembre, le nouveau PCA a dressé un premier bilan de son action depuis sa prise de fonction, le 20 juillet dernier.

A son avènement, la société présentait le tableau suivant : personnel, 6. 646 agents ; contractuels, 2.934 ; journaliers 2.325 et 65 projets en cours. Le chiffre d’affaire s’élevait à plus de 700 millions usd. « Ces éléments structurels, explique le PCA Atundu, ont nécessité de la part de la nouvelle hiérarchie de la Snel S.A, la mise en œuvre d’une série d’opérations d’assainissement. Notamment "l’audit éthique de l’entreprise" pour déterminer le degré d’adhésion et d’engagement des agents au nouveau statut de la société, et "un audit des procédures" pour adopter les procédures et les pratiques en fonction des exigences de l’environnement économique et politique du moment ». « Toutes ces considérations, affirme André-Alain Atundu, "ont été coulées en orientations stratégiques et concrétisées en objectifs budgétaires et d’action au cours des réunions du Conseil d’Administration".
Entouré de collaborateurs qui ont le profil de l’emploi, le nouveau PCA de la SNel S.A dit envisager sereinement les perspectives d’avenir par "des innovations et des options managériales" susceptibles d’améliorer la situation de l’entreprise. Ce, notamment sur le plan de dette, de la situation sociale des agents, et des conditions techniques et professionnelles.
Atundu rassure, "Tout ce qui a été réalisé par nos prédécesseurs sera consolidé, et tout ce qui n’a pas été achevé sera mené à bonne fin". Comme les stations de Makala et de l’UPN. Pour permettre à la SNEL de se situer par rapport aux enjeux du secteur et de mieux communiquer avec le public, le PCA Atundu se propose de suggérer au gouvernement l’institutionnalisation d’une journée nationale de l’électricité.
Lire ci-dessous, l’intégralité de la communication du président du Conseil d’administration de la Snel S.A Didier KEBONGO

Allocution du Président du Conseil d’administration

Mesdames, Messieurs de la Presse,
II s’est imposé, au cours des temps, une pratique, érigée en tradition administrative, selon laquelle tout responsable, élu ou désigné, est tenu de présenter un premier bilan de son action le centième jour de sa prise de fonction.
En fait de bilan, il s’agit plutôt d’une première évaluation.
Néanmoins cette pratique présente l’avantage incontestable de contraindre tout nouveau responsable à ne pas perdre du temps et à se mettre immédiatement au travail.
C’est pour honorer cette tradition, devenue universelle, que j’ai le privilège de m’adresser à la Presse, ce jour.
Ma nomination est intervenue dans une période particulière de la vie de SNEL, SA, à savoir au moment de la transformation de SNEL, entreprise publique, en SNEL,SA, Société Commerciale. La première mission qui s’impose est de mettre en place les mécanismes performants et de créer les valeurs qui doivent donner naissance à une culture d’entreprise new-look. C’est un privilège redoutable car il implique un sens aigu des responsabilités et un engagement sans faille. Au moment de ma prise de fonction, la société présentait le tableau suivant :
- Personnel : 6.646
- Contrat : 2.934
- Projet en cours : 65
- Nombre de journaliers : 2.325
- Chiffre d’affaire : Plus de 700 millions USD.

Ces éléments structurels de la société appellent la mise en œuvre d’une série d’opérations d’assainissement, notamment :
1. L’audit éthique de l’Entreprise pour déterminer le degré d’adhésion et d’engagement des agents au nouveau statut de la société.
2. Un audit des procédures pour adopter les procédures et les pratiques en fonction des exigences de l’environnement économique et politique du moment.
Toutes ces considérations ont été coulées en orientations stratégiques et concrétisées en objectifs budgétaires et d’action au cours des réunions du Conseil d’Administration.
Durant cette période, la société a eu à faire face à de grosses pannes à Kalemie en octobre, à Kisangani, à Goma en novembre et à Kinshasa en décembre.
En toutes ces situations, la Direction Générale a déployé un trésor d’énergie pour mobiliser toutes les ressources humaines, financières, matérielles et techniques nécessaires afin de normaliser la situation dans les agglomérations touchées au moindre délai.
Pour permettre au Conseil d’Administration de jouer son rôle de garant du bon fonctionnement de l’Entreprise, les administrateurs se sont répandus sur le terrain pour voir d’eux-mêmes et vivre certaines réalités de l’Entreprise in situ et in vivo.
Mesdames, Messieurs,
II m’est particulièrement agréable de présenter chaque administrateur pour vous donner une idée précise de la qualité de ceux qui ont pour mission de m’accompagner dans la réalisation de mon mandat.
Il s’agit de :
1. Mme Liska ABAYUWE, Avocate de profession et ancien vice-Ministre du Budget ;
2. Mme Sandrine MUBENGA, Enseignante d’université et chercheuse aux Etats-Unis ;
3. Mr Ghislain CHIKEZ DIEMU, ancien vice-Gouverneur du Katanga et ancien Ministre de la Défense et de la Sécurité du Territoire ;
4. Mr Jean-Paul DAMBANA, Opérateur économique et Président de la Commission des prestataires de services à la FEC ;
5. Mr Alphonse KISOLOKELE, Economiste et Financier, Chef des Projets au sein de l’Eglise Kimbanguiste, plusieurs fois Conseiller dans divers ministères et entreprises publiques ;
6. Mr Raphaël LUHULU, Juriste et ancien Conseiller Juridique à la Présidence de la République ;
7. Mr Marcelin MINAKU, Directeur de Cabinet dans divers ministères (Travail, Economie et actuellement au Plan).
Ce sont donc des personnalités disposant d’une expérience avérée tant dans les domaines publics que privés.
Je suppose que les profils du DG et du PCA, largement diffusés, en leurs qualités respectives de Technicien et de Manager, vous sont déjà familiers.
Mais, je me dois de compléter cette présentation par celle du DGA qui participe aux réunions du Conseil, en qualité d’invité permanent : Monsieur Fabrice LUSINDE est un ancien haut-fonctionnaire de la Banque Mondiale en détachement auprès de certains pays africains à savoir le Tchad, la Mauritanie et le Sénégal.
Il s’agit donc d’une équipe, à la hauteur des enjeux et défis du moment, qui s’est mise à la tâche immédiatement après sa nomination.
Ces premiers mois de collaboration ont contribué à consolider la cohésion de l’équipe et à former une volonté commune pour faire face aux enjeux et aux défis en présence.
Conformément à ma philosophie de travail, nous évoluons dans l’esprit de la continuité du service public " tout ce qui a été réalisé par nos prédécesseurs sera consolidé, et tout ce qui n’a pas été achevé sera mené à bonne fin ", comme les stations de Makala et de l’UPN.
C’est dans ces conditions que nous pouvons envisager sereinement les perspectives d’avenir par des innovations et des options managériales susceptibles d’améliorer la situation de SNEL,SA notamment sur le plan de dette, de la situation sociale des agents, et des conditions techniques et professionnelles.
Toutes nos initiatives, toutes nos actions, toutes nos options managériales, bref, toutes nos décisions sont et seront prises dans la perspective de la Révolution de la Modernité. Elles auront donc comme objectif, la diminution ou la fin des pénibilités pour les agents et de tracasseries pour les clients, l’accès à un plus grand confort et l’amélioration de l’environnement au bénéfice de nos clients.
Enfin, pour permettre à la société d’œuvrer en toute sécurité et à l’abri de la concurrence déloyale, le Conseil d’Administration mènera une action de sensibilisation auprès des autorités compétentes en vue de la création et de l’installation d’une autorité de régulation dans le secteur de l’électricité.
D’autre part, je me propose de suggérer aux Autorités compétentes, l’institutionnalisation d’une journée nationale de l’électricité pour permettre à la SNEL de se situer par rapport aux enjeux du secteur et de mieux communiquer avec le Public.
Je vous remercie.
Fait à Kinshasa, le 26 décembre 2017.
Le Président du Conseil d’Administration,
Ambassadeur
Alain ATUNDU LIONGO

Les billets de banque de 100 $ avec étoile ont cours légal
vendredi 19 octobre 2018

Tous les billets de 100 USD en circulation conservent leur cours légal. Même ceux avec étoile à la fin du numéro de série. Cette assurance sous forme (...)
lire la suite
Une centaine des jeunes en formation sur l’entrepreneuriat et l’inclusion financière
jeudi 18 octobre 2018

Une centaine des jeunes de Kinshasa participent depuis hier mercredi 17 octobre à un séminaire de coaching sur l’entrepreneuriat, le leadership et (...)
lire la suite
Les jeunes encouragés à recourir au numérique pour créer des emplois
jeudi 18 octobre 2018

Le bureau de la Banque mondiale en République démocratique du Congo a célébré hier mercredi 17 octobre la Journée mondiale pour la fin de la pauvreté. (...)
lire la suite
Parrsa : le comité de pilotage déterminé à atteindre le maximum des résultats en 2019
mercredi 17 octobre 2018

* Le Gouvernement appelé à s’acquitter rapidement des arriérés pour permettre le décaissement des fonds de la Banque mondiale. Le Comité de (...)
lire la suite
Des emballages plastiques saisis par les inspecteurs judicaires incinérés hier à Maluku
mardi 16 octobre 2018

Des emballages plastiques non biodégradables saisis par les inspecteurs judicaires ont été incinérés hier lundi 15 octobre à Maluku. L’opération est (...)
lire la suite
Erdogan : la voix forte de la Turquie et pas seulement
lundi 15 octobre 2018

Dans deux semaines exactement, la Turquie va célébrer sa fête nationale. En clair, le 95ème anniversaire de la proclamation de la République. Une (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting