Année électorale
lundi 8 janvier 2018

C’est bien 2018. On y est. De plain pied. Une année synonyme d’élections dont la consultation phare. A savoir l’élection présidentielle. Celle qui est au centre de toutes les polémiques et de toutes les passions. De tous les prétextes aussi.

En tout cas, si le pays avait besoin de signaux forts pour être rassuré, c’est chose faite. Au crépuscule de 2017, le numéro 1 de la CENI y est allé de plusieurs annonces rassurantes. Devant les responsables des médias, Corneille Nangaa a confirmé la date du 23 décembre 2018. Après avoir battu en brèche les argumentations de " pseudo-experts " contre la machine à voter, le technicien Nangaa à qui revient l’organisation des élections a achevé d’opter pour cette imprimante qui permet de gagner à la fois en temps, en simplicité et en argent.

En vue de l’initiation et de la vulgarisation de cette technologie, des exemplaires sont attendus le 8 janvier. Pas de souci majeur non plus côté financement. Car, les prévisions de la Centrale électorale sont telles que le budget d’un peu plus de 400 millions Usd rencontre parfaitement la cagnotte du Gouvernement. Si les partenaires extérieurs concrétisaient leurs promesses, ce serait un plus pour la CENI, ajoute le patron de la CENI.

Lors de la présentation de ses vœux aux Congolais, le Chef de l’Etat a placé résolument le curseur sur les élections. Pesant ses mots, le Président a parlé de l’irréversibilité du chemin menant vers les scrutins. Non sans avoir félicité la Centrale électorale pour les avancées réalisées. Notamment sur le front de l’enrôlement.
Dans ce flot d’engagements, comment ne pas relever celui du Premier ministre ? Avant de jeter la dernière pelletée de terre sur 2017, le Chef du Gouvernement a repris à son compte le message présidentiel. " Le cap est mis sur les élections ", a lâché Bruno Tshibala. Nous voici tranquillisés, ou prévenus, c’est selon. 2018 ne sera pas une année sans.

Travaillons donc tous dans le sens de permettre l’organisation des élections tant attendues. Le compte à rebours ayant déjà commencé. En ce début 2018, parmi les bonnes résolutions, les Congolais seraient bien inspirés de prendre celle de ne point poser d’actes de nature à repousser même d’un jour la tenue des scrutins. C’est le 23 décembre 2018. Pas un jour de plus. Bonne année… électorale à tous.
José NAWEJ

Les signes d’un tournant
lundi 22 octobre 2018

Serions-nous à la veille du grand tournant alors qu’approche inexorablement le jour " j " ? Très tentant de répondre par l’affirmative tant les (...)
lire la suite
Parlement : il y a un temps pour tout
vendredi 19 octobre 2018

Pas la peine de répéter le job description d’un parlementaire. Ainsi, lorsqu’un député interpelle un membre du Gouvernement, cela rentre parfaitement (...)
lire la suite
Quels chiffres pour Shadary ?
jeudi 18 octobre 2018

Des dizaines de milliards de dollars sur cinq ans. 80 par-ci, 90 par-là, voire 100 milliards ! Chacun des prétendants au Palais de la Nation y va (...)
lire la suite
Identité : refoulés
mercredi 17 octobre 2018

Hier le Congo-Brazzaville, aujourd’hui l’Angola, demain peut-être un autre pays limitrophe. Et le lendemain et le surlendemain…Dans tous ces cas, (...)
lire la suite
Au-delà des divergences ...
mardi 9 octobre 2018

La RDC est encore sous le choc de l’accident terriblement meurtrier de samedi dernier près de Kisantu dans le Kongo central. Un deuil national de (...)
lire la suite
De la joie à la peine…
lundi 8 octobre 2018

Un grand écart difficile à contourner. C’est celui que nous impose l’actualité. Comment ne pas saluer la reconnaissance planétaire du travail abattu (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Se parler, c’est déjà ça !

Le face-à-face CENI-21 prétendants au fauteuil présidentiel a bel et bien eu lieu. Bien sûr que l’on ne saurait présager de la suite de ces concertations. On peut tout de même se féliciter d’une chose. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting