A CAUSE D’UNE INSECURITE GENERALISEE DANS LA VILLE
Choléra : le pire serait-il déjà à craindre à Kinshasa ?
mardi 9 janvier 2018

* En amont de la campagne d’hygiène, le Gouvernement appelé à mener des opérations choc d’assainissement de l’environnement.

Le choléra est bel et bien présent à Kinshasa. Fin novembre 2017, dix personnes ont trouvé la mort, sur un total de 123 cas enregistrés. Le ministre de la Santé publique qui annonçait ainsi la mauvaise nouvelle le 27 décembre dernier, avait précisé qu’il s’agissait d’un virus importé. Selon Oly Ilunga, les 123 cas de choléra comptabilisés à Kinshasa, étaient venus d’ailleurs. Face à la menace, le numéro 1 de la Santé publique avait et continue à inviter la population de Kinshasa à observer les règles élémentaires d’hygiène. En l’occurrence, le lavage des mains avec du savon.

Cependant,à cause d’une insalubrité généralisée qui caractérise la capitale congolaise, on est en droit de se demander si le pire ne serait pas déjà à craindre. On n’a pas besoin d’être particulièrement surdoué pour constater que la mégalopole rd congolaise souffre d’un manque criant d’hygiène de son environnement. Des poubelles non évacuées, des caniveaux bouchés depuis des lustres…sont les principales causes de cette malpropreté caractérisée, par laquelle on peut à nos jours reconnaitre la ville. Une promenade de santé à travers Kinshasa, suffit pour constater que l’environnement immédiat de la capitale de la RD Congo, fait vite penser à l’explosion d’une véritable catastrophe sanitaire.
Sur le boulevard Lumumba, par exemple, deux montagnes d’ordures extraites de la rivière Kalamu, juste à côté et devant l’hôpital indien H.J Hospital , à la 1ère rue Limete, est une illustration parfaite de cette triste réalité. Quiconque y passe, se croirait devant un format réduit de la célèbre essorille de la Gécamines à Lubumbashi. Et pourtant !Ce n’est pas tout. Au quartier Kauka dans la commune de Kalamu, une décharge publique débordante jouxtant l’hôpital de l’ex-Onatra, dégage à longueur de journée, des odeurs fétides. Le décor contraste nettement avec la raison et l’objet social de cet établissement sanitaire. Ces deux cas sont loin et même très loin d’être les seuls. Pas un quartier de Kinshasa sans poubelle. Malheureusement, ces décharges publiques conçues dès le départ pour assainir l’environnement, ont fini par renforcer l’insalubrité.
Rien à redire, si le Gouvernement invite la population à observer les règles primaires d’hygiène. Dès lors que cet appel procède des mesures préventives contre le choléra, il appartient désormais, à chaque responsable à la base, de s’approprier cette campagne et d’en être de véritables relais.

PAS DE CORPS SAIN DANS UN ENVIRONNEMENT MALSAIN
Cependant, plus d’un observateur estime qu’en amont, l’autorité urbaine devrait envisager des opérations choc d’assainissement de la ville. "Cela serait une façon concrète d’appuyer l’éducation sanitaire publique à la base et aussi, une manière pour l’Hôtel de ville, de participer à la campagne contre l’expansion de l’épidémie du choléra dans la capitale. Suite à l’omniprésence des ordures qui avoisinent des quartiers habités, il y a fort à craindre que la ville de Kinshasa ne puisse produire son propre virus de choléra. Cette fois-là, il ne sera plus question d’un virus importé, mais plutôt, d’un virus local ", a déclaré hier à Forum des As, un corps médical ayant requis l’anonymat.
Tout bien considéré, il serait quelque peu contradictoire,de s’engager dans une campagne de prévention contre le choléra et de sensibilisation de la population de Kinshasa au virus de cette fièvre contagieuse et mortelle, , sans penser à l’assainissement de l’environnement dans lequel vivent les Kinois. Sinon, ce n’est pas en tout cas dans un environnement malsain, qu’on peut prétendre trouver un corps sain. Laurel KANKOLE

Kwango : Théophile Mbemba prépare sa base aux élections futures
lundi 16 juillet 2018

En perspective des élections législatives, prévues au mois de décembre 2018, Théophile Mbemba Fundu di Luyindu , élu de Kenge, a fait, dernièrement, (...)
lire la suite
Le WWF plaide pour la sauvegarde des parcs de la Salonga et des Vuirunga
lundi 16 juillet 2018

Des voix s’élèvent pour contrer le projet du Gouvernement de la République Démocratique du Congo visant l’exploration et l’exploitation pétrolière (...)
lire la suite
Des Jeunes engagés pour la paix contre l’appel du CLC
lundi 16 juillet 2018

* Ils plaident pour un environnement apaisé avant, pendant et après les élections. Les actions de rue ne sont pas les bienvenues chez les (...)
lire la suite
L’APNAC-RDC interpelle les congolais
vendredi 13 juillet 2018

La journée africaine de lutte contre les antivaleurs était célébrée mercredi 11 juillet. A cette occasion, le Réseau des parlementaires africains (...)
lire la suite
La Marine ougandaise continue à violer la frontière humide du lac Edouard !
vendredi 13 juillet 2018

* 12 à 20 pécheurs congolais enlevés et tués par les UPDF jusqu’à ce jour. La mission interministérielle congolaise se prépare à atteindre Goma, la (...)
lire la suite
A Nkamba, Simon Kimbangu bénit la CDR d’André-Alain Atundu via son envoyé spécial Tripo Losele
mercredi 11 juillet 2018

* Le Père spirituel et Représentant légal de l’Eglise Kimbanguiste l’a fait en marge des festivités commémorative du 26ème anniversaire de la mort de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting