EPSP : un examen de vision recommandé aux écoliers à chaque rentrée scolaire
mercredi 10 janvier 2018

Augustin Elanga Moke, Spécialiste Supérieur en ophtalmologie au Centre médical Révérend Mbakani au quartier 5 de N’Djili, conseille aux élèves de se faire consulter pour des problèmes de vision à chaque rentrée scolaire. Par ailleurs, il révèle que pour la race noire, il y a des cas qui exigent une consultation même si on n’est pas malade. Pour cette catégorie, il est opportun de voir le spécialiste à partir de 14 ans.

Selon cet ophtalmologue, certains échecs sont attribués à une baisse de vision dont les parents et l’école ignorent les raisons. Cela peut expliquer la moindre performance des enfants.
Pour ce technicien supérieur en ophtalmologie, beaucoup de cas ont été découverts lors des séances de dépistage dans certaines écoles de la capitale. « Malheureusement, ces cas ne sont pas connus du public », déplore-t-il.
Par ailleurs, pour la race noire, M. Augustin Elanga renseigne que la consultation est importante même si la personne n’est pas malade. " C’est le glaucome : une augmentation de pression intraoculaire qui s’accompagne d’une amputation du champ visuel évoluant à une atrophie lunaire optique, explique ce spécialiste, ajoutant que cela fait perdre la vision d’une façon irréversible".
Cette maladie, fait-il savoir, évolue sans aucun signe clinique au début. Ce qui fait que souvent les gens se présentent à l’hôpital à un stade déjà avancé quand ils constatent une vision brouillée. C’est pourquoi dans la race noire, il est recommandé de faire le diagnostic à partir de 14 ans dans la communauté.
A cela s’ajoute un problème de strabisme chez les enfants. « C’est une maladie qui peut être soignée avant l’âge de 5 ans », a-t-il poursuivi.
Parmi les signes, Augustin Elanga souligne "qu’à un certain moment, on va observer chez l’enfant la déviation de l’œil soit vers l’intérieur soit vers l’extérieur".
" Il ya aussi une confusion qui existe entre la cataracte et certaines tumeurs bénignes douces de la conjonctivite. Les gens appellent cela cataracte, mais en réalité c’est l’opacification du cristallin qui est une lentille dans la chambre postérieure de l’œil qui sert à l’accommodation (à fixer l’image en vision de près. Quand cette lentille devient opaque, elle entraine une perte réversible de la vision ou cécité réversible ".
D’après cet ophtalmologue, cette recommandation de dépistage n’est pas exclusive pour les adultes. Sauf que chez certains adultes emmétropes (des gens qui n’ont pas de problème de vision de loin) à partir de 40 ans, ils peuvent se faire diagnostiquer s’ils constatent une difficulté de lecture.
Chez les hypermétropes c’est-à-dire des gens qui ont un problème de vision de loin et qui porte des signes positifs de vision de loin, fait-il savoir, ils peuvent faire le diagnostic à partir de 37 ans.

CONSEILS
Aux parents de faire dépister leurs enfants à chaque rentrée scolaire. Il y a des cas qui ont été prouvés que des problèmes de vision ont un incident sur les résultats scolaires.
Aux adultes, chaque fois qu’on a besoin de beaucoup de lumière pour la lecture ou on cherche à éloigner le texte, alerte le spécialiste, il faut voir un médecin. " Ce sont des signes qui indiquent les besoins de porter des verres de lecture. Porter des verres de lecture n’est pas une maladie en soi, c’est physiologique. "
Dina BUHAKE

Le lac Baofeng, un autre site magnifique exploré par des journalistes de la RDC
lundi 22 octobre 2018

Des journalistes congolais ont humé l’air frais du lac pittoresque Baofeng, appartenant à la vaste aire picturale de Wulingyuan, une zone classée (...)
lire la suite
Des journalistes congolais découvrent le mont Tianmen
lundi 22 octobre 2018

La délégation des journalistes congolais en formation en Chine, a exploré le samedi 20 octobre dernier, la beauté incommensurable des montagnes (...)
lire la suite
Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour
vendredi 19 octobre 2018

* Si l’extrême pauvreté a reculé, des milliards de pauvres peinent encore à satisfaire leurs besoins élémentaires. WASHINGTON, le 17 octobre 2018 - (...)
lire la suite
Le Jardin botanique de Kisantu, un site touristique à revaloriser
vendredi 19 octobre 2018

L’ambassadeur de l’Union européenne, Bart Ouvry, à la tête d’une délégation de cette structure à effectué ont effectué mercredi 17 octobre dernier une (...)
lire la suite
A Kikwit, le ravin de Kagwa en passe d’engloutir tout un quartier !
vendredi 19 octobre 2018

Ce sera dur à vivre. Kikwit, la capitale économique de la province du Kwilu pourrait voir un de ses quartiers disparaitre tout simplement. Et (...)
lire la suite
Nord Kivu : Des opposants contre la marche du 26 octobre
jeudi 18 octobre 2018

Ils ne parlent pas tous le même langage au sujet de la marche projetée le 26. Des opposants membres du MLC/Nord Kivu, Ensemble/Nord Kivu, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les signes d’un tournant

Serions-nous à la veille du grand tournant alors qu’approche inexorablement le jour " j " ? Très tentant de répondre par l’affirmative tant les prémices abondent. Signes d’un big bang ? Peut-être pas. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting