EPSP : un examen de vision recommandé aux écoliers à chaque rentrée scolaire
mercredi 10 janvier 2018

Augustin Elanga Moke, Spécialiste Supérieur en ophtalmologie au Centre médical Révérend Mbakani au quartier 5 de N’Djili, conseille aux élèves de se faire consulter pour des problèmes de vision à chaque rentrée scolaire. Par ailleurs, il révèle que pour la race noire, il y a des cas qui exigent une consultation même si on n’est pas malade. Pour cette catégorie, il est opportun de voir le spécialiste à partir de 14 ans.

Selon cet ophtalmologue, certains échecs sont attribués à une baisse de vision dont les parents et l’école ignorent les raisons. Cela peut expliquer la moindre performance des enfants.
Pour ce technicien supérieur en ophtalmologie, beaucoup de cas ont été découverts lors des séances de dépistage dans certaines écoles de la capitale. « Malheureusement, ces cas ne sont pas connus du public », déplore-t-il.
Par ailleurs, pour la race noire, M. Augustin Elanga renseigne que la consultation est importante même si la personne n’est pas malade. " C’est le glaucome : une augmentation de pression intraoculaire qui s’accompagne d’une amputation du champ visuel évoluant à une atrophie lunaire optique, explique ce spécialiste, ajoutant que cela fait perdre la vision d’une façon irréversible".
Cette maladie, fait-il savoir, évolue sans aucun signe clinique au début. Ce qui fait que souvent les gens se présentent à l’hôpital à un stade déjà avancé quand ils constatent une vision brouillée. C’est pourquoi dans la race noire, il est recommandé de faire le diagnostic à partir de 14 ans dans la communauté.
A cela s’ajoute un problème de strabisme chez les enfants. « C’est une maladie qui peut être soignée avant l’âge de 5 ans », a-t-il poursuivi.
Parmi les signes, Augustin Elanga souligne "qu’à un certain moment, on va observer chez l’enfant la déviation de l’œil soit vers l’intérieur soit vers l’extérieur".
" Il ya aussi une confusion qui existe entre la cataracte et certaines tumeurs bénignes douces de la conjonctivite. Les gens appellent cela cataracte, mais en réalité c’est l’opacification du cristallin qui est une lentille dans la chambre postérieure de l’œil qui sert à l’accommodation (à fixer l’image en vision de près. Quand cette lentille devient opaque, elle entraine une perte réversible de la vision ou cécité réversible ".
D’après cet ophtalmologue, cette recommandation de dépistage n’est pas exclusive pour les adultes. Sauf que chez certains adultes emmétropes (des gens qui n’ont pas de problème de vision de loin) à partir de 40 ans, ils peuvent se faire diagnostiquer s’ils constatent une difficulté de lecture.
Chez les hypermétropes c’est-à-dire des gens qui ont un problème de vision de loin et qui porte des signes positifs de vision de loin, fait-il savoir, ils peuvent faire le diagnostic à partir de 37 ans.

CONSEILS
Aux parents de faire dépister leurs enfants à chaque rentrée scolaire. Il y a des cas qui ont été prouvés que des problèmes de vision ont un incident sur les résultats scolaires.
Aux adultes, chaque fois qu’on a besoin de beaucoup de lumière pour la lecture ou on cherche à éloigner le texte, alerte le spécialiste, il faut voir un médecin. " Ce sont des signes qui indiquent les besoins de porter des verres de lecture. Porter des verres de lecture n’est pas une maladie en soi, c’est physiologique. "
Dina BUHAKE

Des prévenus nient en bloc les préventions à leur charge
vendredi 19 janvier 2018

Le Tribunal militaire de garnison Kinshasa Gombe poursuit l’instruction au fond dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste (...)
lire la suite
La NSCC se dit préoccupée par la sécurité des membres du CLC
vendredi 19 janvier 2018

La Nouvelle société civile congolaise (SNCC) soutient la marche projetée par le Comité laïc de coordination (CLC) de l’Eglise catholique dimanche 21 (...)
lire la suite
RTNC : les preuves d’une gestion orthodoxe
vendredi 19 janvier 2018

* « En cette période agitée, qui a intérêt à déstabiliser la haute hiérarchie de la radio et télévision publiques ? », s’interrogent les observateurs (...)
lire la suite
L’Afrique perd l’un de ses baobabs en démographie
vendredi 19 janvier 2018

La Faculté des Sciences économiques et de Gestion, plus précisément le Département de Démographie de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) vient (...)
lire la suite
Le ministre Lumeya interdit l’exploitation des concessions de cimetière aux privés
vendredi 19 janvier 2018

Le Ministre des Affaires foncières, Lumeya Dhu Maleghi, a pris le weekend du 13 janvier courant, de façon conservatoire, une mesure interdisant de (...)
lire la suite
Le banc syndical du Haut Katanga approuve le choix de Katuta Kambeya, nouveau conservateur de Lubumbashi-Ouest
jeudi 18 janvier 2018

Dans une correspondance datée du 16 janvier courant, adressée au ministre Lumeya Dhu Maleghi, le banc syndical des Affaires foncières du Haut (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting