En finir avec les mesures de décrispation
vendredi 12 janvier 2018

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le terrain pour des élections inclusives et démocratiques souhaitées par tous.
A ce stade du processus électoral, inutile de donner dans la sémantique. Pas la peine non plus d’investir dans le formalisme juridique. En somme, exit la querelle des concepts et à bas le juridisme. Place à la réalité.
Derrière les mesures de décrispation, il y a des hommes bien connus. Il s’agit des opérateurs politiques de l’opposition sous les verrous ou en exil. Les négociateurs du Centre interdiocésain ont même trouvé une formule pour les désigner : des " cas emblématiques ".
Dans la première catégorie les prisonniers Eugène Diomi, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Huit Mulongo … Dans le second groupe, Moïse Katumbi principalement. Le ciel ne tomberait sur la tête de personne si ces personnalités venaient à bénéficier de mesures de décrispation. Bien au contraire. Il y aurait fort à parier que la météo politique charrierait de bonnes nouvelles dans le sens du redoux.
Bien plus, ceux qui instrumentalisent l’enjeu électoral juste à des fins de déstabilisation du pays perdraient sans doute l’ultime prétexte pour continuer à le faire. L’antienne " publication du calendrier électoral " n’étant plus de saison depuis que la CENI a fixé la date du scrutin. Ce qui a coupé l’herbe sous les pieds de ceux qui, ici et ailleurs, subordonnaient qui leur implication dans le processus électoral, qui leur concours financier ou logistique au chronogramme de la Centrale électorale.
La mise en œuvre intégrale des mesures de décrispation serait donc tout bénéfique pour le pays. Alors, vivement la relaxation des acteurs politiques et le retour de l’ancien gouverneur du Katanga ! José NAWEJ

L’implacable logique institutionnelle
lundi 21 janvier 2019

La Cour constitutionnelle a tranché. C’est FATSHI. Arrêt sans appel. Opposable à tous. Par conséquent, plus de recours possible. La messe est dite. (...)
lire la suite
Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting