En finir avec les mesures de décrispation
vendredi 12 janvier 2018

Mesures de décrispation ? Pourquoi ne pas vider cette hypothèque de toute sa substance. Une bonne résolution pour 2018. Plus fondamentalement, le parachèvement de ce cycle achèverait de déblayer le terrain pour des élections inclusives et démocratiques souhaitées par tous.
A ce stade du processus électoral, inutile de donner dans la sémantique. Pas la peine non plus d’investir dans le formalisme juridique. En somme, exit la querelle des concepts et à bas le juridisme. Place à la réalité.
Derrière les mesures de décrispation, il y a des hommes bien connus. Il s’agit des opérateurs politiques de l’opposition sous les verrous ou en exil. Les négociateurs du Centre interdiocésain ont même trouvé une formule pour les désigner : des " cas emblématiques ".
Dans la première catégorie les prisonniers Eugène Diomi, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Huit Mulongo … Dans le second groupe, Moïse Katumbi principalement. Le ciel ne tomberait sur la tête de personne si ces personnalités venaient à bénéficier de mesures de décrispation. Bien au contraire. Il y aurait fort à parier que la météo politique charrierait de bonnes nouvelles dans le sens du redoux.
Bien plus, ceux qui instrumentalisent l’enjeu électoral juste à des fins de déstabilisation du pays perdraient sans doute l’ultime prétexte pour continuer à le faire. L’antienne " publication du calendrier électoral " n’étant plus de saison depuis que la CENI a fixé la date du scrutin. Ce qui a coupé l’herbe sous les pieds de ceux qui, ici et ailleurs, subordonnaient qui leur implication dans le processus électoral, qui leur concours financier ou logistique au chronogramme de la Centrale électorale.
La mise en œuvre intégrale des mesures de décrispation serait donc tout bénéfique pour le pays. Alors, vivement la relaxation des acteurs politiques et le retour de l’ancien gouverneur du Katanga ! José NAWEJ

Des limites au régime de faveur
vendredi 22 juin 2018

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république (...)
lire la suite
Le tempo présidentiel
jeudi 21 juin 2018

"Circulez, il n’y a rien à voir", "rien à signaler", "il n’y a pas de quoi fouetter un chat"… En postposant son adresse à la Nation via les deux (...)
lire la suite
Dans la tête du Raïs…
mercredi 20 juin 2018

Comment ne pas pointer la journée du vendredi 22 juin ? Comment ne pas y penser ? Comment ne pas imaginer -ou plus exactement s’imaginer- ce que (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
mardi 19 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
lundi 18 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Opération-séduction du pays profond
vendredi 15 juin 2018

Cela n’a échappé à personne. Le Raïs est en itinérance dans le pays profond. Après avoir séjourné dans le Haut-Katanga pour une série d’inaugurations, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et …pourquoi pas Gbagbo

L’acquittement-libération de Jean-Pierre Bemba a de quoi donner des idées. Une véritable jurisprudence tant sur le fond que sur la forme. Condamné au premier degré pour "crimes de guerre et crimes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting