PENSANT QUE LA SOCODA EST ACTUELLEMENT ESSOUFFLEE
Reddy Amisi pour un nouveau mécanisme de protection des oeuvres des artistes congolais
vendredi 12 janvier 2018

La Société congolaise des droits d’auteurs (SOCODA), dans sa version actuelle, présente des signes de fatigue, constate Reddy Amisi. Fort de ce diagnostic, l’ancien disciple de feu Papa Wemba n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il suggère la mise sur pied d’un nouveau mécanisme de protection des oeuvres d’espri des artistes congolais.
Dernièrement face à la presse dans le cadre d’un programme télévisé de chronique musicale.

"En RDC, les artistes sont des enfants abandonnés. Rien ne se fait pour nous honorer. Nos oeuvres ne sont pas bien protégées. Conséquence, nous ne pouvons pas vivre de nos créations. C’est ainsi qu’il est évident de rencontrer des artistes qui ont rendu de loyaux services au pays mais dans une précarité extrême", à déclaré le patron de l’orchestre "La Casa do Canto" au cours d’une récente rencontre, avec une brochette de chroniqueurs de la musique.
"Ce qui est plus inquiétant c’est le fait que nous apprenons tous les jours qu’au Grand marché, il y a un Chinois qui pirate toutes nos œuvres. Nous sommes, cependant, curieux de constater avec regret l’indifférence des services compétents quant à ce. Nous ne pouvons pas le traduire en justice jusque-là, etant donné que l’on ne dispose pas encore de toutes les preuves possibles. En entendant, ce sont nos œuvres qui en pâtissent", s’est-il plaint.
Pour celui que les mélomanes kinois appellent affectueusement "Bayilo canto", il est temps que les politiques congolais créent une structure qui aura pour mission de faire payer à tous les consommateurs des œuvres musicales une redevance. Ce qui, explique-t-il permettra en même temps de faire avancer la musique congolaise.
Au nom des artistes congolais, Reddy demande au président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, mettre en œuvre une Commission devant recenser les boites de nuit, les bars, les terrasses, les restaurants, les kiosques, les Nganda, les kuzu, taxis et longs véhicules qui jouent de la musique congolaise sur toute l’étendue du territoire national. Cela dans le but de connaître le nombre exact d’institutions qui utilisent les œuvres des musiciens locaux afin d’instituer une petite taxe qui sera déversée sur un compte des artistes.
Ce chanteur congolais de la deuxième voix justifie le mendicité qui caractérise les artistes de la RDC par cette situation. "Il est temps que nous arrêtions de quémander de l’argent aux autorités et personnalités du pays. Pour ce faire, nous demandons simplement que nos œuvres soient protégées pour que nous vivions de nos produits. Je pense que c’est simplement un problème de volonté politique de la part de nos dirigeants. Curieusement, nous sommes sollicités de temps en temps pour agrémenter les cérémonies officielles", a encore déploré Reddy Amisi dans une émission téléviseur sur la CEBS.
Répondant à la question d’une consœur s’il comptait lui-même faire de la politique comme Youssou Ndour et bien d’autres artistes, ce peintre de la société congolaise avoue n’avoir pas ce genre d’ambition. " Mon rôle consiste à éduquer et divertir la population à travers des chansons que je compose et interprète. Aux politiciens de remplir pleinement leur tâche en mettent en place des programmes pour le développement de tous les secteurs nationaux ", a-t-il déclaré.
Orly-Darel NGIAMBUKULU

Le Centre Wallonie-Bruxelles lance la 3ème édition de la rentrée littéraire
vendredi 21 septembre 2018

Le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa a lancé, le mercredi 19 septembre, la 3ème édition de la rentrée littéraire. La cérémonie s’est déroulée dans (...)
lire la suite
Magic system, Daphnée et Hiro Lecoq en concert à Kinshasa
jeudi 20 septembre 2018

Le label de production internationale "Bomayé Musik", en partenariat avec l’Institut français de Kinshasa, organise du 20 au 22 septembre en cours (...)
lire la suite
Le Théâtre des Intrigants présente la pièce " Nazali lokola yo, je suis comme toi "
vendredi 14 septembre 2018

La compagnie théâtrale des Intrigants et le metteur en scène suisse, Michel Faure, signent une nouvelle pièce " Nazali lokola yo, Je suis comme toi (...)
lire la suite
Héritier Watanabe, Karmapa et … Barbara Kanam au cœur de la 5ème édition du Festival Rumba Parade
jeudi 13 septembre 2018

Kinshasa va abriter simultanément, du 14 au 16 septembre prochain, la 3ème édition de la Foire agricole internationale de Kinshasa et la 5ème (...)
lire la suite
Le groupe « The grace » tient à évangéliser autrement 
mardi 21 août 2018

Le groupe « The grace » tient à évangéliser autrement. Ce, à travers son concert livré récemment dans la salle culturelle du Collège Boboto, dans la (...)
lire la suite
Pluie d’hommages mondiaux après la mort d’Aretha Franklin
vendredi 17 août 2018

De nombreux artistes et personnalités dans le monde entier ont rendu hommage à la légende de la chanson américaine Aretha Franklin, décédée jeudi à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting