NORD-KIVU
Les FARDC préparent une offensive contre les groupes armés nationaux et étrangers, annonce Julien Paluku
vendredi 12 janvier 2018

*Selon le gouverneur du Nord Kivu, ces opérations vont permettre de pacifier ces zones pour favoriser le déroulement du processus électoral.

« Depuis une semaine, les FARDC ont reçu un renfort de plus de 5000 hommes vers Beni et de 2000 vers le territoire de Rutshuru. Le chef d’état-major, Didier Etumba, séjourne à Beni avec son adjoint pour coordonner les opérations. L’objectif est de lancer l’offensive contre les groupes armés nationaux et étrangers qui sévissent dans la contrée. C’est la décision de l’autorité centrale... ». L’information a été livrée par le gouverneur Julien Paluku au cours Café de presse hier jeudi 11 janvier à Goma.

Julien Paluku invite cependant toutes les populations civiles à déposer les armes pour ne pas être confondues aux combattants et à cesser toute complicité avec l’ennemi en le renseignant ou en lui offrant des refuges. Selon le chef de l’Exécutif urbain, beaucoup d’armes circulent entre les mains de la population civile. « Ces opérations vont permettre de pacifier ces zones pour favoriser le déroulement du processus électoral ».

INSECURITE RECURRENTE
Le gouverneur Julien Paluku reconnait la persistance des violences armées dans la région. Il les attribue à l’erreur de l’intégration désordonnée des groupes armés dans l’armée régulière avec des promesses des postes. Cela a corrompu le mental de certains qui croient toujours aux négociations et intégration pour accéder aux hautes fonctions dans l’armée. Il y a aussi l’absence de l’autorité de l’Etat qui a favorisé le réflexe d’autodéfense tribale. Chaque groupe ethnique monte sa milice pour protéger sa communauté contre une autre. Il faut en outre signaler les groupes armés qui naissent juste pour l’exploitation des ressources naturelles.
« L’Etat a une grande responsabilité », reconnait le gouverneur qui invite cependant les habitants à renoncer à la guerre car on n’y gagne rien. « L’Etat s’emploie à restaurer son autorité. Les populations ne doivent pas constituer une entrave à cette volonté du gouvernement », dit-il.
Pour le gouverneur, la solution est la guerre que va livrer l’armée régulière contre les groupes armés. Mais aussi, après la guerre, il y aura des dialogues sociaux avec les communautés.
Concernant les informations qui circulent sur la présence de l’armée ougandaise sur le sol congolais pour traquer les ADF, le gouverneur précise que ces informations sont inexactes pour l’instant. Les accords ne sont pas encore signés entre les deux états-majors. « Il s’agit jusque là des opérations coordonnées (échanges des renseignements) mais pas encore des opérations conjointes. Actuellement, c’est plus la RDC qui est menacée par les ADF que l’Ouganda », indique-t-il.

LE BUREC ET LE SEUIL DE 1%
Julien Paluku n’a pas éludé la question sur la loi électorale. Il s’est dit satisfait de cette loi votée avec l’introduction du seuil de représentativité. Pour lui, il est inconcevable qu’un parti qui a une assisse nationale puisse avoir peur de ne pas atteindre ce seuil. Son parti le BUREC (Bloc Uni pour la renaissance du Congo) « n’a pas peur du seuil de représentativité, mais se prépare aux élections futures. Notre parti est installé sur l’ensemble du territoire national ».
La présidente provinciale de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) Nord Kivu, Rosalie Zawadi, rappelle que le café de presse a pour objectif de rapprocher les journalistes des sources de l’information. Et lors de la séance de jeudi, le gouverneur Julien Paluku a répondu à toutes les questions. Sans tabou.
PEPE MIKWA/Correspondant provincial

Le Centre de santé Kingarame doté d’un nouveau bloc de Maternité
mercredi 14 novembre 2018

Le Centre de santé Kingarame, situé dans le groupement de Kibumba, territoire de Nyirangongo, à 40 km de la ville de Goma, dans la province du (...)
lire la suite
Sylvano Kasongo "nettoie" la chaussée de l’Echangeur jusqu’à Bibwa
vendredi 9 novembre 2018

Lancée il y a plusieurs mois, l’opération "Kinshasa sans épave abandonnée sur la route" se poursuit. Après avoir été dans plusieurs communes de (...)
lire la suite
Jean-Pierre Lacroix hier à Beni : la population exige l’éradication des ADF !
jeudi 8 novembre 2018

C’est hier que le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé du Maintien de la paix, le Français Jean-Pierre Lacroix accompagné du directeur général de (...)
lire la suite
Le contrôle des stocks dans les usines s’annonce pour bientôt
jeudi 8 novembre 2018

Le ministre de l’Industrie, Marcel Ilunga Leu, a annoncé, au cours d’une émission diffusée par une chaine de télévision locale, que des agents de son (...)
lire la suite
Paiement des frais scolaires : un casse-tête pour les parents 
mercredi 7 novembre 2018

La question de frais de scolarité est un casse-tête pour les parents d’élèves. Depuis la rentrée scolaire intervenue en septembre dernier, certains (...)
lire la suite
« Jeudi sinistre » : 863 cas d’assurances réglés en octobre
mercredi 7 novembre 2018

« Aucun cas n’a été épargné au mois de septembre. La majorité des cas que nous avons recensés au courant du mois d’octobre finissant a trouvé une suite (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le -triste- mérite de Genève

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts carriéristes. Car, il ne s’agit pas à la lecture de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting