" Patriotisme, auto-prise en charge… ", des notions léguées par Mzee L.D. Kabila
jeudi 18 janvier 2018

La pensée philosophique de feu Mzee Laurent- Désiré Kabila pour l’avènement d’un Congo fort, uni et prospère demeure encore fraiche dans la mémoire des Congolais. La plupart d’entre eux interrogés le mardi 16 janvier, après le recueillement au mausolée où repose éternellement le soldat du peuple, se souviennent des notions de patriotisme et de l’autoprise en charge, cheval de bataille de M’Zee.

Pour Aimé Kilolo, secrétaire général de l’Union pour le développement du Congo (UDCO), " Laurent-Désiré Kabila était venu pour libérer le peuple congolais du néocolonialisme parce que le 30 juin 1960, a-t-il dit, n’a pas été le jour de la souveraineté de la RDC. L’indépendance que nous avions connue était de façade ; les puissances étrangères ont continué à régenter la vie politique, économique et la situation sécuritaire de notre pays. Juste après le 30 juin 1960, par exemple, l’on verra l’intervention d’autorité de l’armée belge sur le sol congolais ; en 2006. Ce sera le tour de l’Effor (forces armées de l’Union européenne). Hier, on parlait de la Monuc, aujourd’hui la Monusco. "

Sur le plan économique, souligne Aimé Kilolo, " on se souviendra du cuivre de la Gécamines, que cette société était obligée de vendre à la métallurgie belge, à des prix fixés non pas par les Congolais, mais par des étrangers (…) On se souviendra également de nombreuses tentatives de coup d’Etat menés et financés par les occidentaux pour imposer un régime politique qui répond aux intérêts des multinationales et des puissances étrangères. C’est à tout cela que Laurent-Désiré Kabila a dit non. Ce qui va occasionner plus tard son assassinat. "

Mova Sakanyi, qui pour sa part, dit venir déposer sa gerbe de fleurs, au nom de Yerodia Abdoulaye Ndombasi, l’un des compagnons de lutte du Mzee, indique qu’il est très difficile aujourd’hui de cerner la vaste pensée philosophique de Laurent Désiré Kabila. " Concernant Mzee, je n’aime pas trop en dire. Dans ce genre de choses, ceux qui parlent ne savent pas. Ceux qui savent ne parlent pas. Mzee est encore à raconter ; le temps de rationaliser tout cela, on le dira dans un support plus ample. J’en ai déjà fait un peu pour Mzee, mais ce n’est pas encore ça. Ce n’est pas encore des verbatims, ce n’est pas encore de mémoire, ce n’est pas encore de reproduction de ses phrases au sein du Conseil des ministres, dans les conversations personnelles ou philosophiques. "

Le secrétaire général du PPRD estime que Mzee Laurent-Désiré Kabila nécessiterait des livres écrits en plusieurs parties, en plusieurs pensées parce qu’il est difficile de le cerner jusqu’aujourd’hui. Il regrette que ceux qui se réclament de son idéologie soient dispersés. " Chacun a cru avoir cerné tout le panorama de Mzee, alors que ce n’est qu’une partie de lui. Et moi conscient de ça, j’en dis le moins possible, tout en essayant d’écrire le plus possible. Parce que c’est sujet à caution. "
Les idéaux de Mzee matérialisés par Joseph Kabila

C’est ce que pense le chef de la maison civile du chef de l’Etat, l’ambassadeur Mugalu. " Le pays s’appelle aujourd’hui la République démocratique du Congo. C’est Mzee qui a restauré cela. La démocratie, il fallait une constitution. C’est ça la pérennisation des idéaux patriotiques de Mzee, avec la mise en place des institutions démocratiques. Nous avons fait les élections présidentielles en 2006. C’est aussi la matérialisation des idéaux de Mzee, parce qu’il n’y en avait jamais eu depuis le 30 juin 1960. Et ce, grâce à Joseph Kabila. "

Et de poursuivre : " Mzee nous a légué l’autoprise en charge au niveau des villages pour que le pays devienne une société où le village peut participer à l’économie dans les villes, sinon, c’est une escroquerie politique si le pays s’organise seulement en ville, sans associer les villages. L’exemple vient de lui-même qui a pris le pouvoir avec les Kadogo et non avec les généraux. Les Kadogos sont des paysans, des élèves,etc.
"
MOLINA

Malgré quelques problèmes logistiques, les Congolais ont voté
lundi 31 décembre 2018

Hier dimanche 30 décembre, les Congolais – exceptés ceux de Beni, Butembo, au Nord Kivu et de Yumbi (Maï-Ndombe) étaient allés aux urnes pour choisir (...)
lire la suite
Victime des tripatouillages aux législatives, Emery Okundji appelle ses électeurs au calme
lundi 31 décembre 2018

Le Rassemblement Kasa-Vubu, dirigé par Joseph Olenghankoy, crie au scandale à l’issue des scrutins d’hier dimanche 30 décembre.Selon des sources, ce (...)
lire la suite
Pour Néhémie Mwilanya, Joseph Kabila a sauvé la démocratie
lundi 31 décembre 2018

Peu avant les élections d’hier 30 décembre, Néhémie Mwilanya Wilondja a donné une interview dans laquelle il dégage les "ressorts" de la démarche de (...)
lire la suite
Joseph Kabila rassure une après élection apaisée
lundi 31 décembre 2018

Il reste serein malgré des tensions qui présagent un climat malsain après le vote d’hier dimanche 30 décembre. Au cours d’une interview donnée aux (...)
lire la suite
Joseph Kabila : « Il s’agit pour nous d’un effort visant à soustraire notre pays des ingérences étrangères »
lundi 31 décembre 2018

Dans un discours lu à la Radiotélévision nationale, RTNC, le Président Joseph Kabila a présenté ses vœux 2019 à la nation. Exceptionnellement, le Raïs (...)
lire la suite
Elections : CAFCO a déployé 300 médiatrices électorales sur terrain
lundi 31 décembre 2018

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a déployé pour les élections qui se sont tenues hier 30 décembre, 300 médiatrices (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting