CELEBRATION DU 17EME ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DE MZEE KABILA
Henri Mova : "L’interpellation du pasteur Ekofo ne vise pas que ceux qui sont au pouvoir"
jeudi 18 janvier 2018

Le Secrétaire général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Henri Mova Sakanyi, a rendu un vibrant hommage au présidentLaurent-Désiré Kabila, à l’occasion du 17ème anniversaire de son assassinat le mardi 16 janvier dernier. Présent aussi bien au culte célébré à la Cathédrale du Centenaire, qu’à la cérémonie de dépôt de gerbes des fleurs au Mausolée de l’illustre disparu, il a convié tous ses compatriotes à graver dans leurs mémoires le célèbre serment de ’’Mzee Kabila’’ : "Je ne trahirai jamais le Congo".

A la tête des milliers de partisans du PPRD, venus assister au culte au Centenaire, Henri Mova s’est résolu à marcher jusqu’au Mausolée du Président Laurent-Désiré Kabila, au niveau du Palais de la Nation. Mais, cette processiona été vite stoppée par une forte cohorte de la Police nationale congolaise au niveau de l’Assanef, sur l’ex avenue du 24 novembre, dans la commune de Lingwala.

Entouré de deux Secrétaires généraux adjoints du parti, en l’occurrence Me Tunda ya Kasende et Mme Micheline Kulumba, Mova Sakanyi a échangé sur le lieu avec le Commissaire provincial de la Police pour la ville de Kinshasa.

Au regard de la foule de partisans du PPRD, où émergeaient ’’des jeunes leaders’’, coiffés tous de bérets rouges à la Che Guevara, le Général Sylvano Kasongo a signifié à la délégation que l’autorité urbaine n’a pas autorisé une quelconque marche. Dispersés, les sympathisants de Joseph Kabila se sont toutefois rendus au Mausoléepour le dépôt des gerbes de fleurs.

"NE JAMAIS TRAHIR LE CONGO"

"C’est vrai que la commémoration de l’assassinat de Mzee Laurent-Désiré Kabila donne lieu à une effusion d’émotions négatives, de regret… Mais, c’est maintenant le moment de se questionner sur la continuité de Mzee Kabila. Puisque l’homme a eu un contour tellement étendu", a confié à la presse le Secrétaire général du PPRD, juste après le dépôt des gerbes de fleurs.

Pour Henri Mova, Mzee Kabila est si polysémique qu’on a du mal à le définir. "On se pose justement la question de savoir qui a retenu quelle portion de cet homme-là, multiple, complexe… L’instant d’une interview n’est pas possible pour qu’on rende totalement ce que nous avons entendu de ce président, tellement sa quintessence est étendue… ",a-t-il renchéri.

Que peut-on toutefoisretenir du président Laurent-Désiré Kabila ? La réponse de Mova Sakanyi est directe : "L’amour du pays, ne jamais trahir le Congo. L’amour au-delà de l’imaginable. Surtout pour la jeune génération".

ENSEIGNER L’AMOUR PATRIOTIQUE A LA JEUNESSE

"Je me fais maintenant le devoir d’enseigner cet amour patriotique dans une structure que nous appelons ’’Tolova Congo’’. Autrement dit : ’’Aimons le Congo jusqu’à en mourir’’. Il n’y a donc pas que les soldats qui soient obligés de faire un serment d’amour jusqu’àl’éternité du Congo !", fait remarquer Mova.
"Il faut ainsi que tous les jeunes s’approprient cet amour patriotique, cette conscience nationale. Car, il y a, en fait, autant de convoitises extérieures sur le Congo depuis ses débuts jusqu’à ce jour. Et donc si les Congolais n’ouvrent pas les yeux à temps, il y aura énormément de complots qui pourraient nous faire tomber et faire disparaître cette République".

LE SERMON DU PASTEUR EKOFO

Interpellé aussitôt sur le sermon du Révérend Pasteur François-David Ekofo de l’Eglise du Christ au Congo, qui a interpellé la classe dirigeante sur l’héritage qu’elle compte laisser aux futures générations du pays, le Secrétaire général du PPRD ne s’estime pas personnellement visé par ce message, diffusé lors de ce prêche.
"Rappelez-vous, dit-il, que ce pasteur a dit la même chose dans les prédications faites lors de trois commémorations précédentes ! Je l’ai entendu donner les mêmes exemples du Sénégal et d’ailleurs…L’instant d’un sermon ne permet pas de dégager tout ce que le pasteur veut dire !C’est complexe cette situation ! On ne peut pas se contenter de faire une affirmation comme ça !"

"La conscience de servir le Congo est là. Mais, plein de gens nous empêchent de faire éclore toute la potentialité qu’il y a dans ce pays. Que des pasteurs nous interpellent, c’est tant mieux !Ce sont des patriotes ! Que d’autres catégories sociales nous interpellent, c’est aussi tant mieux ! Mais, la prise de conscience de tous pour avancer s’avère nécessaire. Iln’yadonc pas, d’un côté, des gens qui font le pays,et de l’autre, des spectateursqui critiquent et qui font des sermons ! Je crois que, dans ce pays, chacun jouant sa partition, le pays ira très loin".

"L’interpellation ne vise pas que ceux qui sont au pouvoir ! Le prédicateur a aussi mis en évidence la convoitise extérieure",a lâché le Secrétaire général du PPRD.

Yves KALIKAT

L’idée du 3ème mandat plombe l’Opposition !
jeudi 24 mai 2018

* Dire que l’image projetée de Joseph Kabila est celle d’un acteur politique fini, rejeté par la population congolaise à cause de son bilan qualifié (...)
lire la suite
Rémy Massamba en appelle à une véritable rédemption de l’homme congolais
jeudi 24 mai 2018

« Le parlementaire et la lutte contre la corruption ». Tel est l’intutilé de l’ouvrage porté sur les fonts baptismaux hier mercredi en la salle de (...)
lire la suite
"Ensemble" accepte le renvoi de son meeting au 9 juin
jeudi 24 mai 2018

L’Hôtel de ville de Kinshasa et "Ensemble" ont trouvé un terrain d’entente en rapport avec l’organisation du meeting de la plateforme chère à Katumbi (...)
lire la suite
« Transition sans Kabila » : Kabund et Kokonyangi s’empoignent
jeudi 24 mai 2018

* Seule parade possible face à la mauvaise foi du pouvoir, clame le SG de l’Udps, schéma illégal lui répond le SGA de la MP. Pendant que Félix (...)
lire la suite
Le Conseil de sécurité de l’ONU exige la levée de l’interdiction des manifestations publiques
mercredi 23 mai 2018

Lundi dernier, tard dans la nuit le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu dans le « Palais de Verre » de New York, son siège, une nouvelle session (...)
lire la suite
L’épiscopat du Grand Kivu fâché
mercredi 23 mai 2018

* « A qui profiterait cette manoeuvre funeste ? », s’interrogent les prélats catholiques. Les archevêques et évêques membres de l’Assemblée (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting