AU COURS D’UN CULTE COMMÉMORANT LES 17 ANS DE LA DISPARITION DE M’ZEE LD KABILA
Le pasteur Ekofo interpelle les Congolais sur l’héritage à léguer aux générations futures
jeudi 18 janvier 2018

C’est suffisamment rare pour être souligné. A l’occasion de la commémoration du dix-septième anniversaire de l’assassinat du président Laurent-Désiré Kabila, mardi 16 janvier à la Cathédrale du Centenaire, le révérend François-David Ekofo, pasteur de l’Église protestante du Congo, a dénoncé ouvertement la mauvaise gestion du pays. A la surprise générale, le pasteur Ekofo a formulé des critiques sans se départir de son sourire devant des têtes couronnées de la République au cours de cette célébration retransmise en direct sur la RTNC, la télévision publique. Ce n’était plus arrivé depuis le long règne (19 ans) de Mgr Pierre Marini à la tête de l’Eglise du Christ au Congo (ECC)...

Le Révérend François-David Ekofo s’est inspiré des livres de Deutéronome (10:14) et Psaumes (115 :16) pour interpeller les autorités et la population sur leurs responsabilités. Dans sa prédication, Mgr François-David Ekofo a surpris en lançant de go que "l’Etat congolais n’existe pas" avant d’exhorter "les gouvernants à tous les niveaux à faire preuve d’une gestion responsable ". Ce, dans le but avoué de "léguer aux générations futures un pays où il fait bon vivre" pour tous ses habitants.

Citant la très célèbre phrase de M’Zee Laurent-Désiré Kabila, à savoir "ne jamais trahir le Congo", l’officiant a indiqué à son auditoire que les dirigeants congolais actuels ont l’obligation de transmettre aux générations futures "un pays uni, fort et non divisé ".
Sans se départir de son sourire, l’orateur ne s’explique pas la situation désastreuse de la RDC, "un pays à qui Dieu a tout donné mais aux populations pauvres", tout en ironisant que le Bon Dieu lui même "ne comprendrait comment nous sommes pauvres". C’est un péché pour la RDC d’être classée parmi les pays pauvres. Nous devons être parmi les riches nations du monde. Dieu nous a donné beaucoup, il nous demandera beaucoup également", fait savoir le révérend Ekofo, invitant les dirigeants congolais à "restaurer l’autorité de l’Etat", à se mobiliser pour léguer aux générations futures, " un pays où l’Etat existe réellement."

UN FRONT ANTI POUVOIR OUVERT A L’ECC ?

"Nous devons léguer à nos enfants un pays où l’Etat existe réellement... Un Etat responsable, où tout le monde est égal devant la loi. Quand vous devez enfreindre la loi de la République, on vous arrête, on vous juge, on vous condamne comme tout citoyen", insiste le Révérend Ekofo.

Après l’église catholique de Kinshasa, un nouveau front anti pouvoir se serait-il ouvert à l’ECC ? Non, recadre le Secrétaire général du parti présidentiel, le PPRD. Selon Henri Mova, la prédication du pasteur Ekofo de mardi 16 janvier s’adresse à tout le monde, en ce compris le pouvoir et l’opposition. Mais pour nombre d’observateurs, les politiques Rd-congolais, toutes loges confondues, semblent désormais pris en étau entre les catholiques et les protestants...

Mathy MUSAU et Didier KEBONGO

Des analystes saluent l’indépendance de la Haute Cour
lundi 21 janvier 2019

Au lendemain du prononcé de l’arrêt de la Cour constitutionnelle dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 janvier, confirmant la victoire (...)
lire la suite
Grand’messe des ministres européens des Affaires étrangères aujourd’hui à Bruxelles
lundi 21 janvier 2019

L’élection du cinquième président de la République démocratique du Congo Félix-Antoine Tshisekedi oblige certains partenaires de la RDC qui avaient (...)
lire la suite
L’AFDC-A, le premier du top 5
lundi 21 janvier 2019

* Le regroupement de Bahati est suivi du PPRD, de l’AAB et de l’UDPS/Tshisekedi. Après la présidentielle, le jeu politique se joue au niveau des (...)
lire la suite
Les douloureuses vérités des urnes et les vertus immuables du christianisme
lundi 21 janvier 2019

(Romains 8, Romains 13 et 1 Timothée 2 ; 1-4) " Si la sentinelle voit venir l’épée et ne sonne pas la trompette, si le peuple n’est pas averti et (...)
lire la suite
Malgré quelques problèmes logistiques, les Congolais ont voté
lundi 31 décembre 2018

Hier dimanche 30 décembre, les Congolais – exceptés ceux de Beni, Butembo, au Nord Kivu et de Yumbi (Maï-Ndombe) étaient allés aux urnes pour choisir (...)
lire la suite
Victime des tripatouillages aux législatives, Emery Okundji appelle ses électeurs au calme
lundi 31 décembre 2018

Le Rassemblement Kasa-Vubu, dirigé par Joseph Olenghankoy, crie au scandale à l’issue des scrutins d’hier dimanche 30 décembre.Selon des sources, ce (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting