EN VUE DE RESOUDRE LES PROBLÈMES POSES PAR LE CALENDRIER ÉLECTORAL
Le PALU demande à la CENI de convoquer le cadre de concertation dans un meilleur délai
jeudi 18 janvier 2018

* En tout état de cause, le parti cher au patriarche Antoine Gizenga martèle que " Tout bras de fer pour retarder la tenue des élections est inadmissible "

A chaque commémoration de l’assassinat de Patrice-Emery Lumumba, le Parti lumumbiste unifié (PALU), se distingue par sa forte capacité de mobilisation. Hier mercredi, la tradition a été respectée. La procession du Palu est partie de son siège situé au quartier Des Marais de Matete, jusqu’au monument de Patrice-Emery Lumumba, à la 18ème rue Limete. En tête de peloton, des figures emblématiques du parti : Lugi Gizenga, Adolph Muzito, Godefroid Mayobo, Joseph Dovel Mpango, Sylvain Ngabu et Lambert Matuku. Dans une ambiance de parfaite convivialité qui les caractérise, les camarades du Palu ont pu immobiliser l’attention de la foule massée sur le site.

Après le traditionnel rituel de dépôt de gerbe de fleurs, les Gizengistes ont repris le chemin du siège du parti où le secrétaire permanent et porte-parole du PALU, Lugi Gizenga, fils de son père, a lu le message du Secrétaire général et chef du Parti, le patriarche Antoine Gizenga. Des événements malheureux survenus au cours de l’année 2017 au processus électoral en cours, le PALU n’a rien escamoté. S’agissant de tristes événements ayant occasionné mort d’hommes et plusieurs dégâts matériels au pays, le " Palu regrette que l’exercice de la liberté démocratique occasionne des pertes en vies humaines et condamne avec fermeté, toutes les tueries barbares contre les populations civiles innocente, la Police et l’armée ".

S’agissant du processus électoral en cours, le parti cher à " Mbuta " n’ignore pas les problèmes que pose l’échéancier de la Centrale électorale, rendue publique le 5 novembre dernier. C’est ainsi que pour contourner ces obstacles, le Palu demande à la CENI de convoquer le cadre de concertation dans un meilleur délai. En tout état de cause, le PALU martèle que " tout bras de fer de nature à retarder la tenue des élections est inadmissible. Aussi, le parti demande-t-il à la CENi de gérer les contraintes présentées dans le calendrier électoral dans le but ultime de respecter les délais. Le tout, dans le but de préserver la souveraineté du peuple, ce pourquoi le PALU a toujours consacré l’essentiel de son combat politique. Ci-dessous, l’intégralité du message d’Antoine Gizenga.

Laurel KANKOLE

Controverse autour du contrôle parlementaire
vendredi 19 octobre 2018

*Face à cet exercice qui n’a rien produit tout au long de la législature, des voix s’élèvent pour appeler les députés à placer le curseur sur les (...)
lire la suite
Kinshasa s’interroge sur les motivations des autorités angolaises
jeudi 18 octobre 2018

Quarante-huit heures après le Conseil des ministres, dirigé par le président de la République, le Vice-premier ministre en charge des Affaires (...)
lire la suite
Expulsés d’Angola : Le gouvernement actionne le Fonds spécial d’assistance humanitaire
mercredi 17 octobre 2018

Le gouvernement va porter assistance aux ressortissants congolais expulsés sans façon d’Angola. La décision a été prise au cours de la dix-huitième (...)
lire la suite
Ramaphosa : les dessous de l’annulation de sa venue à Kinshasa
mardi 16 octobre 2018

On l’attendait hier lundi 15 octobre à Kinshasa, mais l’attente a été longue et vaine. Annoncé au XIème Sommet de la Grande Commission mixte République (...)
lire la suite
Les impératifs sécuritaires sacrifiés !
lundi 15 octobre 2018

* Dès lors qu’il n’y a pas péril en la demeure et que le Parlement actuel est fin mandat, des analyses pensent que ce texte de loi devrait attendre (...)
lire la suite
MP-Palu : vers un nouveau deal !
vendredi 12 octobre 2018

* Après le coup de gueule d’Antoine Gizenga de samedi dernier, un émissaire du FCC signalé au siège du Palu pour amorcer les pourparlers. Un très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting