FACE A UNE PLUIE D’ACCUSATIONS SANS FONDEMENT CONTRE LA DIRECTION GENERALE
RTNC : les preuves d’une gestion orthodoxe
vendredi 19 janvier 2018

* « En cette période agitée, qui a intérêt à déstabiliser la haute hiérarchie de la radio et télévision publiques ? », s’interrogent les observateurs avisés

Sur le front social, les agents et cadres de la RTNC ont sans doute encore présents à l’esprit ces camions pleins de vivres qui leur ont été distribués lors des fêtes de fin d’année. Cela n’avait pas échappé aux millions de téléspectateurs de ce méga média public. Loin d’être anecdotique, ce geste qui se renouvelle d’année en année illustre le souci d’améliorer l’ordinaire du personnel que d’aucuns mettent au crédit de l’actuelle haute hiérarchie de la RTNC. Qui s’en plaindrait au regard du rôle ultra-stratégique de la télé et radio publiques ? Surtout en cette période agitée. Le hic précisément, c’est que chaque fois que des tensions s’observent dans le pays, des velléités de déstabilisation de la direction générale de la RTNC sont signalées. Dans l’intérêt de qui ? Certainement pas dans celui du pays. Encore moins dans celui de cet outil à nul autre pareil pour faire entendre la voix de la RDC. Dans cette loi des séries, une pluie d’accusations sans preuve tombe depuis un certain temps sur la Directrice générale a.i. Nicole Dimbambu dont le professionnalisme, le respect et la loyauté à l’égard de sa hiérarchie ne souffrent d’aucun doute.

Alertée par ce procès uniquement à charge contre la Direction générale de la RTNC, la Rédaction de "Forum des As" est tombée sur un faisceau de documents qui renseignent suffisamment sur la gestion de la RTNC. Synthèse.

RESPECT DE LA PROCEDURE DANS LA SIGNATURE DES CONTRATS
La Direction générale de la RTNC ne comprend pas comment l’Intersyndicale peut qualifier de "complaisant" la signature des contrats avec des tiers, dans la mesure où ils sont négociés avec les partenaires par des personnes habilitées nommées par le Conseil d’administration. Et les projets de ces contrats négociés par les Directions de Marketing et Commerciale sont soumis à la Direction juridique, avant toute approbation par la Direction générale, conformément à l’article 15 du décret n°09/62 du 03 décembre 2009. Toutefois, , certains contrats, vu leur importance et leur portée sont signés conjointement par le Président du Conseil d’administration et le Directeur général. Cas du contrat Startimes avec approbation de l’autorité de tutelle.
A la RTNC, l’administration a toujours été écrite et non verbale. C’est dire qu’il n’existe ni de recours aux instructions verbales ni au trafic d’influence dans cet établissement public. De même, le respect du prix de la publicité et de la grille tarifaire est de stricte observance.
Tout agent, prospecteur de marché publicitaire à la RTNC, soutient la Direction générale, est tenu de passer par la Direction Commerciale pour une facture pro-forma dûment signée par le directeur dudit secteur après négociation, suivant la grille tarifaire et accord sur les prix. La facture définitive est signée conjointement par le Directeur commercial et le Directeur financier suivant ce modèle de document en annexe.
Concernant l’existence des caisses parallèles, on n’en trouve pas à la RTNC. Cette dernière dispose d’une caisse principale recettes et des caisses auxiliaires notamment à la guérite (pour les communiqués et messages) et à la régie commerciale, fait savoir la Direction générale.

TRAÇABILITE DANS L’ENCADREMENT DES RECETTES
Comme toute entreprise normale, les recettes réalisées par la RTNC sont toujours retracées au niveau de la comptabilité quelle que soit leur provenance. Quant au cas de l’argent de la Linafoot encaissé par la Direction financière, signale la Direction Générale, les différentes dépenses relatives aux frais de mission, billets d’avion, frais d’hébergement, location segments ainsi que la logistique ont été effectuées suivant les bons de caisses acquittés par les bénéficiaires (techniciens, journalistes et autres) pour les retransmissions en direct des matches dans les provinces du Haut-Katanga (Lubumbashi), Kasaï-Oriental (Mbuji-Mayi) et Sud-Kivu (Bukavu).
Et dire qu’il existe un noyau de cadres qui récupère à leur profit la quasi-totalité des primes et avantages serait non-fondé, dans la mesure où il y a non-respect des cahiers des charges entre la Direction de Marketing et la Direction commerciale, qui jadis, fait remarquer la Direction générale, constituaient une seule direction "La Direction Commerciale et Marketing".
"A notre humble avis, se justifie la Direction générale, le Directeur Marketing et Communication vend l’image de la RTNC, assure la promotion de la RTNC et est la porte d’entrée de différents clients ; ce travail se fait avec la collaboration de la Direction commerciale qui établit l’évaluation par les factures pro-forma, établit la facture définitive signée conjointement avec la Direction financière et la programmation de l’antenne publicitaire suivant le bon de commande du client ; et assure le contrôle d’antenne publicitaire. "
Quant aux contrats avec les Provinces, bien que renfermant un montant presqu’uniforme, ils sont négociés séparément par chacune des administrations provinciales concernées avec le concours des interfaces. Ainsi, ajoute la source, les Directeurs des informations radio ne peuvent toucher la commission pour les provinces dont il n’est pas l’interface.
Concernant les frais de production, ils sont donnés à bon nombre d’émissions, microprogrammes, dont les animateurs et producteurs ne sont pas forcément proches de Mme la DG. Ce, dans le souci d’améliorer la qualité des émissions et susciter l’intérêt des annonceurs. Il s’agit notamment de : « Théâtre de chez nous » ; « Les Paniers » ; « D’une commune à une autre » ; « Libala bosembo », etc. "
Parlant de la collaboration avec les agences publicitaires, la Direction générale de la RTNC estime qu’elle ne peut que s’insérer dans la logique du Gouvernement en soutenant le partenariat public-privé. Elle rappelle que "certaines sociétés partenaires, approchent la RTNC par le biais des agences. Leur collaboration est bénéfique pour notre établissement".

SOLDE DU BAREME SALARIAL ET COTISATION A L’INSS
Plusieurs démarches ont été entreprises conjointement avec la Délégation syndicale de la RTNC auprès des autorités compétentes en vue d’obtenir l’apurement du solde de l’enveloppe salariale ou, à défaut, le paiement de l’enveloppe budgétaire supplémentaire accordée à la RTNC dans la loi des finances 2017. « Il est donc impérieux de faire confiance au Gouvernement et attendre l’aboutissement de ces démarches », renchérit la même source.
S’agissant du prétendu détournement de la cotisation de l’INSS, cela a été déjà démontré, lors des assises de la réunion paritaire de 2017, que « l’employeur ne détourne pas les cotisations sociales des agents qui sont, d’ailleurs, retenues à la source au niveau des services compétents de la Direction de la paie du Ministère du Budget et envoyée directement aux banques commerciales qui assurent le paiement de notre personnel ».
« Et l’Intersyndicale n’a donc pas de raison de se plaindre pour le non-paiement des cotisations syndicales », recadre la Direction générale. Car, indique-t-elle, « ni le Premier ministre ni la tutelle n’ont autorisé ou encouragé à procéder à des coupes de nature syndicale sur les salaires des agents sans l’accord préalable du personnel.
La Direction générale de la RTNC n’en accorde pas moins de considération aux syndicats, dans le respect des textes légaux et réglementaires en vigueur. C’est donc à ce titre, renchérit-on, que, "sur instruction du Conseil d’administration, un montant de 500 USD est alloué mensuellement à la Délégation syndicale pour son fonctionnement, ainsi que certains avantages matériels et financiers".
L’acquisition de nouveaux équipements et la réparation de ceux en état défectueux figurent aussi parmi les priorités de la Direction générale. C’est ainsi qu’à l’issue des travaux de la Commission chargée d’examiner la situation des équipements, un état de besoins a été transmis à l’autorité de tutelle qui l’a, à son tour, transmis à la société Teleconsult, partenaire contractuel du Gouvernement dans ce domaine. « La Direction générale fait entièrement confiance au Gouvernement et continue d’attendre la livraison de ces équipements commandés », a-t-elle martelé.
A la lumière de ces éclaircissements, la Direction générale de la RTNC considère nul et non avenu l’ultimatum de grève lancé par l’intersyndicale, qui, du reste, comporte plusieurs vices de forme et de fond. Elle réaffirme, par ailleurs, sa disponibilité à travailler avec la Délégation syndicale, interface de l’entreprise, pour trouver des solutions aux problèmes en vue de maintenir le climat de paix sociale et de concorde au sein de l’entreprise. MOLINA

Près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour
vendredi 19 octobre 2018

* Si l’extrême pauvreté a reculé, des milliards de pauvres peinent encore à satisfaire leurs besoins élémentaires. WASHINGTON, le 17 octobre 2018 - (...)
lire la suite
Le Jardin botanique de Kisantu, un site touristique à revaloriser
vendredi 19 octobre 2018

L’ambassadeur de l’Union européenne, Bart Ouvry, à la tête d’une délégation de cette structure à effectué ont effectué mercredi 17 octobre dernier une (...)
lire la suite
A Kikwit, le ravin de Kagwa en passe d’engloutir tout un quartier !
vendredi 19 octobre 2018

Ce sera dur à vivre. Kikwit, la capitale économique de la province du Kwilu pourrait voir un de ses quartiers disparaitre tout simplement. Et (...)
lire la suite
Nord Kivu : Des opposants contre la marche du 26 octobre
jeudi 18 octobre 2018

Ils ne parlent pas tous le même langage au sujet de la marche projetée le 26. Des opposants membres du MLC/Nord Kivu, Ensemble/Nord Kivu, (...)
lire la suite
Le système alimentaire actuel menace la nature
jeudi 18 octobre 2018

Le monde a célébré hier mardi 16 octobre, la Journée mondiale de l’alimentation. A cette occasion, le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) a tiré la (...)
lire la suite
Jhollyno Kassanga vulgarise davantage la machine à voter
jeudi 18 octobre 2018

Le candidat député national, Jhollyno Kasanga organise, le dimanche 28 octobre prochain, à la Fikin, une séance d’expérimentation de la machine à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting