Des lunettes politiques pour regarder un évêque !
jeudi 8 février 2018

A peine la nouvelle de sa nomination comme archevêque coadjuteur de Kinshasa a-t-elle été annoncée que Fridolin Ambongo est sur toutes les lèvres. Ou presque. Tout le monde cherche à en savoir davantage sur le successeur -encore virtuel - de Laurent Monsengwo. Normal. L’archidiocèse dont Mgr Ambongo va prendre les commandes est à l’image de la Ville-capitale : une mastodonte. 143 paroisses. Pas d’équivalent au pays et même en Afrique centrale.
Le hic, c’est que le futur patron de l’Archevêché Kinshasa n’est pas scruté, jaugé …à l’aune des paramètres religieux, évangéliques, prophétiques bref intemporels. C’est plutôt avec des lunettes politiques, politiciennes que l’on regarde le nouveau pasteur de l’Eglise catholique de Kinshasa.
Sera-t-il dur comme le Cardinal Monsengwo ? Sera-t-il intransigeant comme son désormais futur successeur ? Va-t-il maintenir les marches des Laïcs ? Autant de questions que se pose la rue à propos de Fridolin Ambongo.
Certains initiés ont déjà trouvé des réponses. L’homme serait sur la même ligne que Mgr Monsengwo. Il serait même plus intraitable que le Cardinal. Des interrogations et des réponses-supputations qui renvoient non au religieux mais à la politique.
Tout se passe comme si l’engagement politique, mieux le positionnement contre le Pouvoir était devenu le critère prédominant pour le choix d’un évêque ! Tout se passe comme si la fonction première d’un prince de l’Eglise était de s’ériger en opposant numéro un au Régime.
Même s’il est vrai que l’Eglise ne saurait fermer les yeux sur la situation très peu enviable de la majorité des Congolais. Une misère qui ne date pas d’aujourd’hui .A la Conférence nationale souveraine déjà, il était encore et toujours question de mettre sur pied un gouvernement pour "s’attaquer à la misère du peuple".
Ainsi, Mgr Ambongo sera principalement apprécié non par sa capacité à annoncer à temps et à contre -temps l’Evangile mais par sa "radicalité" vis-à-vis de la kabilie. Devrions-nous nous en féliciter ou le déplorer ? La réponse tombera une fois l’hystérie collective passée. Pour l’heure, on peut s’exclamer en latin : "O tempora, o mores ! ".
José NAWEJ

La Chine prête à offrir son expertise
mardi 22 mai 2018

La Chine suit de près l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et elle est prête à offrir ses expériences en cas de besoin, a déclaré (...)
lire la suite
Riposte à l’épidémie d’Ebola dans l’Equateur : les raisons d’espérer
mardi 22 mai 2018

* Une campagne de vaccination ciblée a débuté hier lundi. Entretemps, deux malades guéris, ont quitté l’hôpital à Bikoro. Une campagne de (...)
lire la suite
Les parlementaires s’impliquent
mardi 22 mai 2018

40% d’enfants congolais souffrent de la malnutrition sévère, tandis qu’un enfant sur deux de moins de 5 ans, souffre d’une malnutrition chronique en (...)
lire la suite
Mwimba Texas satisfait de la prise en charge des albinos à Brazzaville
mardi 22 mai 2018

Le Président de l’ONG des albinos de la RDC revient d’une mission à Brazzaville. Invité du président de l’Association Jonhy Chancel, ONG des personnes (...)
lire la suite
Des élèves du lycée Kabambare formées à l’entrepreneuriat
mardi 22 mai 2018

Des élèves du lycée Kabambare viennent de bénéficier d’une formation sur l’entrepreneuriat. Après une courte session des cours pratiques, ces lycéennes, (...)
lire la suite
EugénieTshika Wa Mulumba : « le musée exprime et révèle les valeurs d’une nation »
lundi 21 mai 2018

Le monde entier a célébré le vendredi18 mai la Journée internationale de musée. A cette occasion, la députée élue de Kabeya Kamuanga, EugénieTshika (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting