Des lunettes politiques pour regarder un évêque !
jeudi 8 février 2018

A peine la nouvelle de sa nomination comme archevêque coadjuteur de Kinshasa a-t-elle été annoncée que Fridolin Ambongo est sur toutes les lèvres. Ou presque. Tout le monde cherche à en savoir davantage sur le successeur -encore virtuel - de Laurent Monsengwo. Normal. L’archidiocèse dont Mgr Ambongo va prendre les commandes est à l’image de la Ville-capitale : une mastodonte. 143 paroisses. Pas d’équivalent au pays et même en Afrique centrale.
Le hic, c’est que le futur patron de l’Archevêché Kinshasa n’est pas scruté, jaugé …à l’aune des paramètres religieux, évangéliques, prophétiques bref intemporels. C’est plutôt avec des lunettes politiques, politiciennes que l’on regarde le nouveau pasteur de l’Eglise catholique de Kinshasa.
Sera-t-il dur comme le Cardinal Monsengwo ? Sera-t-il intransigeant comme son désormais futur successeur ? Va-t-il maintenir les marches des Laïcs ? Autant de questions que se pose la rue à propos de Fridolin Ambongo.
Certains initiés ont déjà trouvé des réponses. L’homme serait sur la même ligne que Mgr Monsengwo. Il serait même plus intraitable que le Cardinal. Des interrogations et des réponses-supputations qui renvoient non au religieux mais à la politique.
Tout se passe comme si l’engagement politique, mieux le positionnement contre le Pouvoir était devenu le critère prédominant pour le choix d’un évêque ! Tout se passe comme si la fonction première d’un prince de l’Eglise était de s’ériger en opposant numéro un au Régime.
Même s’il est vrai que l’Eglise ne saurait fermer les yeux sur la situation très peu enviable de la majorité des Congolais. Une misère qui ne date pas d’aujourd’hui .A la Conférence nationale souveraine déjà, il était encore et toujours question de mettre sur pied un gouvernement pour "s’attaquer à la misère du peuple".
Ainsi, Mgr Ambongo sera principalement apprécié non par sa capacité à annoncer à temps et à contre -temps l’Evangile mais par sa "radicalité" vis-à-vis de la kabilie. Devrions-nous nous en féliciter ou le déplorer ? La réponse tombera une fois l’hystérie collective passée. Pour l’heure, on peut s’exclamer en latin : "O tempora, o mores ! ".
José NAWEJ

"Dans l’univers des hommes de science, seul compte le meilleur argument rationnel", estime le Pr Martin Kalonji
vendredi 23 février 2018

La polémique née de thèses de doctorat soutenues et défendues dans la capitale rd-congolaise est loin de s’arrêter. Et chaque jour qui passe apporte (...)
lire la suite
Plus de 230.000 dollars de l’UE en faveur des victimes des inondations et de choléra
vendredi 23 février 2018

La Commission européenne vient de débloquer 190.000 euros en faveur des victimes des inondations et de l’épidémie de choléra à Kinshasa. Ce fonds, qui (...)
lire la suite
L’Unicef lance la campagne mondiale "pour chaque enfant, une chance de vivre"
vendredi 23 février 2018

Le nombre de décès de nouveau-nés à l’échelle mondiale reste alarmant, en particulier dans les pays les plus pauvres, affirme (...)
lire la suite
L’Unicef lance la campagne mondiale "pour chaque enfant, une chance de vivre"
vendredi 23 février 2018

Le nombre de décès de nouveau-nés à l’échelle mondiale reste alarmant, en particulier dans les pays les plus pauvres, affirme (...)
lire la suite
RDC : des familles négligent la langue maternelle au profit des langues étrangères
jeudi 22 février 2018

Quelle est l’importance et la place de la langue maternelle dans les familles Rd-congolaise ? C’est à cette question que Forum des As s’est attelé, (...)
lire la suite
Le Complexe scolaire Song Wang célèbre la journée internationale de la langue maternelle
jeudi 22 février 2018

L’Espace Francophone Georges Ngal (EFRAGEN) RDC a célébré, mercredi 21 février, la 19ème Journée internationale de la Langue maternelle. Cadre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting