AVEC L’APPUI DU CENTRE WALLONIE BRUXELLES
Des experts environnementaux sensibilisent les élèves aux pratiques agroforestières
jeudi 8 février 2018

Le centre Wallonie Bruxelles a organisé, hier mercredi 7 février dans l’enceinte de sa salle de spectacle à Gombe, un atelier de sensibilisation des élèves des écoles du centre-ville de Kinshasa aux pratiques agro forestières, considérées à raison comme l’une des réponses efficaces aux problèmes de dérèglements environnementaux que connaît actuellement l’humanité.

Une vingtaine d’élèves venus du complexe scolaire Stela Mututima et du collège Lisanga, situés respectivement dans les communes de Barumbu et de la Gombe, ont pris part à cet atelier. Les travaux ont été conduits par des experts issus de l’École régionale post- universitaire d’aménagement et de gestion intégrée des forêts et des territoires tropicaux (ERAIFT) de l’Unikin et de plusieurs autres institutions de recherche environnementale.

COMBATTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Tout a commencé par la projection des films qui initient aux pratiques agro forestières et à la manière de planter des arbres. Intervenant juste après la projection vidéo, Hervé Mishidi a précisé que ces films ont été réalisés lors de la mise en œuvre des différents projets agroforestériques à travers le pays. Ils visent à partager les expériences capitalisées avec des communautés dans le but de vulgariser l’agroforesterie comme thérapie efficace au changement climatique.
La principale communication de cette rencontre a été celle de Mme Ernestine Lonpi, membre de la structure d’étude et action Nature +."Promouvoir les pratiques agro forestières comme une des réponses aux changements climatiques, à l’insécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté", c’est le thème sur lequel s’est appesanti cette experte des questions environnementales. Elle a, dès l’entrée en la matière, défini l’agroforesterie comme une pratique agricole consistant à associer les arbres, les cultures et l’élevage dans un même champ, dans une même unité d’exploitation agricole. « Le but ici, explique-t-elle, est d’utiliser au maximum le sol pour la production, de préserver la biodiversité, d’améliorer la fertilité du sol, de diversifier la production et de lutter contre les érosions ».
« L’agroforesterie est un mode de production agricole associant sur une même parcelle des plantations d’arbres à d’autres cultures, dans la perspective d’effets bénéfiques réciproques ».
Peu connue jusque là, cette pratique offre nombre d’avantages. Elle permet aux arbres de protèger les cultures des intempéries, retarde l’évaporation, fixe et enrichit les sols", a-t-elle martelé.
Deuxième intervenante de cet atelier, Anny Mangungu du Fenev a, quant à elle, parlé de l’importance des arbres dans les efforts de la préservation de la nature. Elle a, tout au long de son exposé, relevé les avantages environnementaux et socioéconomiques que procurent les arbres. Elle a saisi l’occasion pour sensibiliser les élèves à la culture de la plantation des arbres.
Cet atelier sur l’agroforesterie s’inscrivait dans le cadre du projet "Campus vert" financé par l’Agence Wallonie de l’Air et du Climat (AWAC) et mis en oeuvre par les structures Nature + asbl, ERAIF ( Unikin) et Gembloux Agro Bio-Tech de l’Université de Liège en Belgique.
A en croire Ernestine Lonpi, le projet " Campus vert" a pour objectif d’apporter les éléments d’informations sur l’importance de l’usage des pratiques agro forestières afin de répondre de manière efficace au besoin de lutte contre le changement climatique, l’insécurité alimentaire et la déforestation.
Orly-Darel NGIAMBUKULU

"Dans l’univers des hommes de science, seul compte le meilleur argument rationnel", estime le Pr Martin Kalonji
vendredi 23 février 2018

La polémique née de thèses de doctorat soutenues et défendues dans la capitale rd-congolaise est loin de s’arrêter. Et chaque jour qui passe apporte (...)
lire la suite
Plus de 230.000 dollars de l’UE en faveur des victimes des inondations et de choléra
vendredi 23 février 2018

La Commission européenne vient de débloquer 190.000 euros en faveur des victimes des inondations et de l’épidémie de choléra à Kinshasa. Ce fonds, qui (...)
lire la suite
L’Unicef lance la campagne mondiale "pour chaque enfant, une chance de vivre"
vendredi 23 février 2018

Le nombre de décès de nouveau-nés à l’échelle mondiale reste alarmant, en particulier dans les pays les plus pauvres, affirme (...)
lire la suite
L’Unicef lance la campagne mondiale "pour chaque enfant, une chance de vivre"
vendredi 23 février 2018

Le nombre de décès de nouveau-nés à l’échelle mondiale reste alarmant, en particulier dans les pays les plus pauvres, affirme (...)
lire la suite
RDC : des familles négligent la langue maternelle au profit des langues étrangères
jeudi 22 février 2018

Quelle est l’importance et la place de la langue maternelle dans les familles Rd-congolaise ? C’est à cette question que Forum des As s’est attelé, (...)
lire la suite
Le Complexe scolaire Song Wang célèbre la journée internationale de la langue maternelle
jeudi 22 février 2018

L’Espace Francophone Georges Ngal (EFRAGEN) RDC a célébré, mercredi 21 février, la 19ème Journée internationale de la Langue maternelle. Cadre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting