A L’IMAGE DE QUATRE ŒUVRES D’ART EXPOSEES AU BOULEVARD TSHATSHI
Thomas Luhaka invite les Congolais à la quête de la grandeur
lundi 12 février 2018

Le boulevard Tshatshi a changé de look. Et d’ambiance aussi. D’ordinaire d’un calme plat, cette large avenue qui mène à la présidence de la République, reçoit, depuis samedi 10 février, l’exposition de quatre monuments d’œuvres d’arts rd-congolais.

Ces gigantesques statues en bronze qui sont "plantées" là par la Fondation Thomas Luhaka et les "Ateliers de Kinshasa", devront y rester un mois durant selon les organisateurs. Il s’agit de : "l’Archer", "le Danseur Mukongo" d’André Lufwa, sculptées respectivement en 1950 et en 1968, "Losendjola" de Ngudimosi (1956) et "Le messager" de Nginamau (1963). D’après Luhaka, cette exposition publique avec les Ateliers de Kinshasa est "une façon aussi d’initier nos jeunes à l’amour de l’art." Mais plus que l’amour de l’art, le président du Mouvement Libéral (ML) invite ses compatriotes à prendre de la hauteur. A l’instar justement de ces œuvres monumentales . "Il faudrait que nous congolais, nous apprenions à grandir, c’est-à-dire avoir des comportements à la dimension de notre pays". Parce que, explique Thomas Luhaka, "jusque là, on se comporte comme de petits tribalistes, des gens qui cherchent à se faire de l’argent à gauche et à droite lorsqu’on leur confie un poste politique... Physiquement on ne peut pas devenir comme ces statues, au moins intellectuellement, spirituellement, moralement, si on peut devenir comme ces monuments, je crois que nous allons construire le plus beau pays en Afrique centrale."

HOMMAGE A ANDRE LUFWA
Devant ses invités, Thomas Luhaka a rendu un vibrant hommage à André Lufwa Mawidi, 95 ans révolus, l’un des pionniers de l’art congolais et qui se trouvait physiquement dans l’assistance. L’auteur du célèbre batteur de tam-tam à la Fikin est le premier congolais sculpteur formé à l’époque coloniale et dont les oeuvres font la fierté de l’art rd-congolais. "C’est un héros vivant dont les oeuvres sont l’expression du talent congolais à l’état pur", s’est exprimé Luhaka.
Peu avant « Monsieur Je connais le Congo », le Directeur général de l’Académie des beaux-arts (ABA), le Pr Henri Kalama Akulez, a témoigné la même reconnaissance à ce "monument vivant", formé à l’ABA. Le Dg Kalama explique que la culture est un capital, au sens marxiste du terme. Et pour qu’un capital soit valable, dit-il, "il doit être fructifié et remis en question de manière permanente. Pour que cette culture soit réellement un capital, elle doit être préservée, encouragée et consolidée", insiste-t-il. Le Pr Henri Kalama salue cette initiative du ministre des ITPIR ainsi que les trois artistes sortis tous de l’Académie des beaux-arts, qui va totaliser bientôt ses 75 ans. Pour le Dg Kalama, l’ABA a besoin des hommes de la trempe de Thomas Luhaka, qu’il présente comme "protecteur d’art" afin de porter haut le flambeau de l’art congolais.
Quant au choix de ces monuments, Thomas Luhaka explique qu’il se justifie à travers la "signification, le sens et le symbolisme qu’ils manifestent." Comme par enchantement, un des monuments exposés porte le nom de Losendjola, du nom de l’arrière grand-père de Thomas Luhaka, qui fut un grand guerrier. C’est en hommage à sa bravoure qu’on lui a dédié cette œuvre, la plus imposante des quatre sur Tshatshi. Luhaka confie que de toutes ces œuvres, "L’Archer" d’André Lufwa Mawidi est la plus préférée du défunt maréchal Mobutu. Didier KEBONGO

Le Centre Wallonie-Bruxelles lance la 3ème édition de la rentrée littéraire
vendredi 21 septembre 2018

Le Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa a lancé, le mercredi 19 septembre, la 3ème édition de la rentrée littéraire. La cérémonie s’est déroulée dans (...)
lire la suite
Magic system, Daphnée et Hiro Lecoq en concert à Kinshasa
jeudi 20 septembre 2018

Le label de production internationale "Bomayé Musik", en partenariat avec l’Institut français de Kinshasa, organise du 20 au 22 septembre en cours (...)
lire la suite
Le Théâtre des Intrigants présente la pièce " Nazali lokola yo, je suis comme toi "
vendredi 14 septembre 2018

La compagnie théâtrale des Intrigants et le metteur en scène suisse, Michel Faure, signent une nouvelle pièce " Nazali lokola yo, Je suis comme toi (...)
lire la suite
Héritier Watanabe, Karmapa et … Barbara Kanam au cœur de la 5ème édition du Festival Rumba Parade
jeudi 13 septembre 2018

Kinshasa va abriter simultanément, du 14 au 16 septembre prochain, la 3ème édition de la Foire agricole internationale de Kinshasa et la 5ème (...)
lire la suite
Le groupe « The grace » tient à évangéliser autrement 
mardi 21 août 2018

Le groupe « The grace » tient à évangéliser autrement. Ce, à travers son concert livré récemment dans la salle culturelle du Collège Boboto, dans la (...)
lire la suite
Pluie d’hommages mondiaux après la mort d’Aretha Franklin
vendredi 17 août 2018

De nombreux artistes et personnalités dans le monde entier ont rendu hommage à la légende de la chanson américaine Aretha Franklin, décédée jeudi à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting