DANS UNE INTERVIEW A LA RADIO INTERNATIONALE ALLEMANDE « DEUTSCHE WELLE »
Mgr Fridolin Ambongo : « Ce que font les laïcs, c’est l’application de notre message »
lundi 12 février 2018

" La première des choses, moi je viens à Kinshasa pour une mission religieuse, pour une mission d’évangélisation en profondeur du peuple de Dieu, et cette mission d’évangélisation est aussi une mission libératrice pour que le peuple, les enfants de Dieu vive mieux. Et cette vie du peuple de Dieu est aussi une vie qui porte la dimension spirituelle, la dimension économique, la dimension politique. Évidemment, c’est un peu dans ce cadre que j’aurai aussi à tenir compte de cette dimension politique pour que le peuple de Dieu dans l’archidiocèse de Kinshasa puisse vivre digne.

« QUE LES MEDIOCRES DEGAGENT ... »
Bon, moi je ne comprends pas pourquoi on s’offusque de l’utilisation du mot "médiocre". C’est aussi l’expression que nous utilisons dans nos écoles pour évaluer les élèves à la fin de l’année, et aucun parent ne s’est jamais offusqué lorsque l’enfant reçoit la note "médiocre". Évidemment, quand un élève reçoit cette note, il faut s’améliorer. Je sais que ç’a créé tellement des réactions, mais je crois que nous devons toujours apprendre à être sincères avec nous-mêmes au delà des mots, posons-nous la question : est-ce que ce qui est dit est vrai ou ce n’est pas vrai ?
Les médiocres sont ceux qui gouvernent, c’est ce que le Cardinal avait dit. Mais je crois que l’utilisation du mot devrait plutôt nous renvoyer les uns aux autres à notre propre conscience et à notre sens de responsabilité. C’est ce que nous faisons.

CANDIDATURE EVENTUELLE DU PRESIDENT JOSEPH KABILA ...

La question de la candidature du président Joseph Kabila ne se pose pas, vous connaissez quand même la constitution de notre pays. Il a terminé son deuxième mandat constitutionnel, et la constitution est claire. Moi je ne sais pas encore comment on peut parler d’un prochain mandat du président Joseph Kabila alors que la constitution est là.
Ça serait mieux de poser la question au président Joseph Kabila s’il va se représenter ou pas. Mais moi je sais que la constitution n’autorise pas plus de deux mandats consécutifs.

LES MANIFS DES LAICS ...

Ce que font aujourd’hui les Laïcs à travers le Comité des Laïcs de Coordination, ce n’est que la mise en application de notre message : "le pays va très mal, débout congolais". Nous avions invité es fidèles catholiques à se mettre débout et à prendre leur destin en main. Mais s’il y a un groupe des gens qui prend notre message au sérieux et essaye de le concrétiser, nous ne serons pas le dernier à le décourager.
Rendre l’alternance démocratique cette année, mais je crois que c’est un objectif pour tout le peuple congolais. Un calendrier a été publié, la CENI travaille dans la perspective des élections, évidemment c’est un objectif pour lequel tout congolais sérieux devrait sonner le meilleur de lui-même pour que les élections aient lieu, et qu’il ait une vraie alternance démocratique pour la première fois dans notre pays.
Ceux qui disent que l’église ne doit pas s’immiscer dans les affaires politiques, seulement quand ils ont besoin de l’église catholique, ils nous cherchent ? Alors s’immiscer dans la politique du Congo, moi je ne sais pas ce que cela signifie. Puisque la politique n’est qu’une des dimensions de la vie en société. Comment l’église peut s’occuper de toutes les autres dimensions de la vie de l’homme, sauf la dimension politique ? Ce serait un non sens.

CONTINUER LA MISSION DE MGR MONSENGWO
Mais qu’a fait Monsieur Mosengwo ? Il n’a fait qu’assumer sa mission de pasteur dans toutes ces dimensions, et si moi je suis pasteur, selon les normes de l’église catholique, mais je ne peux que reprendre là où il s’est arrêté à la fin de sa mission, et continuer à aller de l’avant parce que la mission qui était celle du Cardinal Laurent Mosengwo, ce n’est pas sa mission à lui, c’est la mission de Jésus-Christ qui lui a confié à un certain moment, il a reçu de son prédécesseur, moi je vais recevoir de lui, et je dois continuer la même mission de Jésus Christ.
L’église ne se mêle pas de la politique, l’église assume sa mission évangélique, sa mission de relèvement de l’être humain sous toutes ses dimensions y compris la dimension politique.

DE L’ARCHEVEQUE COADJUTEUR ...

Concernant ma nomination, je crois que le Cardinal a eu le temps de vous expliquer. Un archevêque coadjuteur, c’est un évêque qui est nommé par le Saint-père auprès d’un évêque diocésain, celui qui est déjà en charge du diocèse, et c’est dans la perspective d’une éventuelle succession. C’est pourquoi on l’appelle "coadjuteur". On ne l’appelle pas "auxiliaire", il est coadjuteur parce qu’en plus du fait qu’il est l’aide principale, il apporte son appui à l’évêque qui est en place, mais il a aussi le droit de succession.

« LA PRISE DE FONCTION »
Si à quel moment je vais vraiment devenir l’archevêque de Kinshasa, là je ne suis pas Dieu le Père pour le savoir. Donc ça sera le jour où le Cardinal Laurent Mosengwo aura fini sa charge comme archevêque métropolitain de Kinshasa. Mais je ne peux pas le prévoir.
L’âge de l’éméritât, c’est 75 ans dans l’église conformément au droit canonique. Le Cardinal Mosengwo a déjà atteint cet âge. Et quand un évêque atteint cet âge là, il doit donner sa démission. Mais libre au Pape de l’accepter ou de ne pas accepter. C’est la situation actuelle du Cardinal Laurent Mosengwo. Il aura fini sa mission quand le Pape aura accepté sa démission. Jusque-là il ne l’a pas encore acceptée.

« DES HOMMES DE DIEU MENACES »
Concernant les menaces dont font l’objet les hommes de Dieu par rapport à leur prise de position, ça nous inquiète parce que l’église catholique jusque-là n’a fait que assumer son rôle de la société, et les fidèles catholiques, ils vont à l’église. On n’a jamais attrapé un seul avec une arme ou avec des bâtons pour se livrer à des violences ou à des actes de vandalisme. Mais malgré ça, ils sont considérés comme des gens dangereux qu’on doit brutaliser sur qui on doit jeter des gaz lacrymogènes, et cette situation est inacceptable.
Je vais tout simplement dire à tous nos fidèles, hommes et femmes de bonne volonté de notre pays que malgré la situation que nous sommes en train de vivre dans le pays, nous n’avons aucune raison de désespérer parce que l’avenir de notre pays dépend de nous, et nous devons nous impliquer chacun là où il est à la hauteur de sa responsabilité de donner à ce pays un avenir heureux, à donner à ce peuple, le peuple congolais une raison d’espérer. Et pour cela nous n’avons pas à désespérer même si le temps est dur. Le seigneur sera toujours du côté de ceux qui mettent leur espoir en lui."

UCOFEM organise la 2ème édition de marathon des femmes et hommes des médias
vendredi 23 février 2018

L’Union congolaise des femmes des médias organise le jeudi 1er mars prochain, un marathon des femmes et des hommes des médias, au travers de toutes (...)
lire la suite
Le ministère public s’en tient aux dénonciations contenues dans les PV
vendredi 23 février 2018

Un seul prévenu a comparu hier jeudi 22 février, à la prison de Ndolo, à l’audience comptant pour l’affaire des présumés miliciens du mouvement (...)
lire la suite
L’armée ougandaise envahit Mahagi en Ituri
vendredi 23 février 2018

*Le N°3 des ADF tué par les FARDC à Beni. Des informations concordantes confirmées par l’Administrateur de Territoire de Mahagi en Ituri, du (...)
lire la suite
Vingt-six Congolais morts de diarrhée aiguë, selon le HCR
vendredi 23 février 2018

Vingt-six réfugiés congolais ont trouvé la mort dans un camp en Ouganda, après avoir souffert, durant quatre jours, de diarrhée aiguë. Selon une (...)
lire la suite
OCHA condamne l’assassinat de deux travailleurs humanitaires
vendredi 23 février 2018

Les conditions sécuritaires demeurent encore préoccupantes dans le Nord-Kivu à l’Est de la RDC, renseignent les organisations humanitaires sur (...)
lire la suite
Me Richard Bondo privilégie l’éthique et la considération de l’autre
jeudi 22 février 2018

Les thèses de doctorat défendues et soutenues ces derniers jours à Kinshasa font couler beaucoup d’encres et de salives. La dernière réaction en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting