PARU SOUS LA PLUME DU PR KUTUMISA KYOTA
Le roman "Les aventures de Lumengu" porté sur les fonts baptismaux
mercredi 14 février 2018

La bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles a accueilli, le week-end dernier, la cérémonie du vernissage d’un roman hautement interpellateur intitulé " Les aventures de Lumengu". Paru sous la plume du Pr. Kutumisa Kyota, ce roman établit une relation de cause à effet entre la dégradation économique du pays et la dépravation des mœurs.

Reconnu comme un véritable chantre de la méritocratie et de la lutte contre les antivaleurs à tous les niveaux de l’État, principalement en milieu scolaire et académique, le professeur Kutumisa est, à travers ce roman, revenu à la charge pour dénoncer d’autres maux qui rongent la société congolaise. A savoir, la prostitution, la loi du moindre effort, l’inconscience professionnelle et l’homosexualité, avec la montée en puissance du phénomène "pépé et lesbienne".
Tel un véritable témoin de l’histoire de sa propre société, l’écrivain peint dans un style à la fois lyrique, beau et simple l’histoire d’une jeune fille qui, alors mineure, se prostitue pour subvenir aux besoins de sa famille. Le contenu de cet ouvrage a été présenté à l’assistance par le professeur Makolo Musuasua, critique littéraire de haute volée. Celui-ci a avant tout, félicité l’auteur qui, en sus de ses nombreuses publications scientifiques, entre avec brio dans la classe des littéraires au travers de ce roman.

RECENSION DU LIVRE
"Les aventures de Lumengu" relate l’histoire d’une jeune fille appelée Lumengu Sarah. Fille d’un fonctionnaire retraité dont le revenu ne permet pas de répondre à toutes les charges familiales, Lumengu se résout à miser sur ses atouts de femme pour suppléer à cette carence. Belle et séduisante, Lumengu, alors âgée de 15 ans, collectionne des amants pour des fins pécuniaires.
Elle ne refuse aucune sollicitation, précise le critique littéraire. Élèves, enseignants, hommes mariés, pourvu qu’elle trouve son compte. Ses deux amants les plus friqués se font arrêter tour à tour pour viol sur mineure. Une accusation qui ne passe pas dans le logiciel mental de la mère de Lumengu pour qui, il ne s’agit nullement du viol. Elle plaida pour obtenir libération des amants car, martèle-elle, il faut que sa fille se marie. Lumengu s’est mariée quelques temps après avec le deuxième amant à la grande satisfaction de sa mère.
Le roman, explique le professeur Makolo, se termine par l’intervention médiatique d’un professeur d’universités sur une chaîne de télévision locale au cours d’un débat sur les antivaleurs qui polluent la vie publique, dont l’homosexualité. Brossant ce qu’il qualifie de vision du futur, ce scientifique en appelle à l’implication de toutes les composantes de la société pour éradiquer ces maux sociaux. Pour faire face à toutes ces déviances sociales, Kutumisa Kyota invite la société entière à prendre en main son destin.

ENVIE D’ÉCRIRE
Prenant la parole à l’occasion de la présentation de son opus, le désormais écrivain Kutumisa Kyota estime que ce roman est sorti au moment indiqué. " L’envie d’ecrire vous vient quand ça veut. Ce n’est pas décidé par l’écrivain, ça s’impose à l’écrivain. On ne peut pas la provoquer. Et c’est inévitable. Je répondrai chaque fois qu’elle va s’imposer à moi. Un deuxième roman est déjà rendu. Il sera finalisé quand il voudra. J’espère bientôt", a-t-il avancé.
Baptisant cet ouvrage, le doyen de la faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Kinshasa, le Pr Léon Matangila a, avant tout, félicité l’écrivain qui, explique-t-il, s’est immortalisé à travers cette œuvre littéraire. Ce roman, poursuit-il, pose l’urgence de faire étudier les femmes, de les affranchir de toutes antivaleurs qui les empêchent de libérer leur potentiel.
Kutumisa Kyota est professeur de linguistique et de sémiologie de la communication à l’Université de Kinshasa. Ministre honoraire de l’Éducation nationale et vice président de la commission de l’Éthique et de la lutte contre la corruption du Gouvernement 1+4, il est actuellement président du Parti national du renouveau pour le développement (PNRD). Il a, à son actif, plusieurs publications scientifiques.
Orly-Darel NGIAMBUKULU

Le ministre Modeste Bahati porte "Devenir un bon avocat" de Me Willy Wenga sur les fonts baptismaux
lundi 19 février 2018

Il n’y a pas un sans deux. Trois ans après son premier ouvrage édité en 2015, revoici Me Willy Wenga avec "Devenir un bon avocat, quelques repères (...)
lire la suite
« Programme du cours d’éducation physique et sportive adapté à l’élève vivant avec handicap »
lundi 19 février 2018

*Un ouvrage né du projet « Ecoutez-Nous » de la Ligue Handisport du Katanga. C’est sans doute par ignorance que les élèves vivant avec handicap (...)
lire la suite
Une nouvelle rentrée artistique vient d’être...
lundi 19 février 2018

Une nouvelle rentrée artistique vient d’être lancée au Théâtre des Intrigants avec à l’affiche, la pièce théâtrale "Nazali Kinshasa". Ceci marque le début (...)
lire la suite
Le roman "Les aventures de Lumengu" porté sur les fonts baptismaux
mercredi 14 février 2018

La bibliothèque du Centre Wallonie Bruxelles a accueilli, le week-end dernier, la cérémonie du vernissage d’un roman hautement interpellateur (...)
lire la suite
Kinshasa et Brazzaville s’accordent pour mener des actions conjointes
lundi 12 février 2018

Les tourbières récemment découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville, ont été au centre des discussions entre le ministre (...)
lire la suite
Thomas Luhaka invite les Congolais à la quête de la grandeur
lundi 12 février 2018

Le boulevard Tshatshi a changé de look. Et d’ambiance aussi. D’ordinaire d’un calme plat, cette large avenue qui mène à la présidence de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting