Kasaï : 10 millions d’euros supplémentaires en faveur du secteur sanitaire
mercredi 14 février 2018

L’Union européenne accorde 10 millions d’euros à la province du Kasaï en proie aux problèmes sanitaires et à une grave crise nutritionnelle consécutives à la rébellion Kamuena Nsapu. A travers ces fonds additionnels inscrits dans le cadre du Programme indicatif 2014-2020, " l’UE apporte une réponse d’urgence pour notamment apporter les soins appropriés, avec des médicaments de qualité, à un coût accessible pour une population victime de violences et de déplacements forcés du fait d’un conflit armé interne ".

Avec 10 millions d’euros supplémentaires pour les Kasaï, explique un document émanant de l’UE, le Programme Santé des 17 pays européens en RDC atteint le montant de 155 millions d’euros. Cette action, d’une durée de 18 mois, promet-t-elle, sera mise en œuvre sur un mode d’intervention mixte " urgence-développement ".
"Le renforcement des mécanismes existants de financement et fourniture des services de santé dans 5 zones de santé du Kasaï central (Tshikula, Bunkonde, Mikalayi, Tshibala, Masuika) favoriseront l’accès aux services de santé pour les populations de ces zones, en particulier pour les plus vulnérables", soutient l’UE.
Du point de vue organisationnelle, l’UE estime que, pour certains soins prioritaires et pour les plus démunis, " la prise en charge sera totale ". Des mesures particulières pour le traitement de la malnutrition sévère aigüe feront aussi partie du dispositif.
Un appui aux infrastructures - y inclus l’eau-hygiène-assainissement - et équipements contribuera également à la reprise des activités des formations sanitaires pillées voire détruites. Tout comme un appui institutionnel visera le renforcement des capacités des autorités sanitaires, particulièrement pour la coordination des interventions humanitaires et de développement.
Pour le chef de Délégation et Ambassadeur Bart Ouvry, "… un effort de solidarité avec les populations du Kasaï central permettra aux nombreuses familles déplacées par le conflit de revenir chez eux et de renouer avec une vie en paix avec l’espoir d’un avenir meilleur, pour eux et leurs enfants. En parlant aux femmes, hommes et enfants des Kasaï, déplacés à cause du conflit armé lors de mes visites de terrain, j’ai senti leur envie de renouer avec une vie dans les villages, entourés de leurs proches ".
Le programme santé de l’Union Européenne s’aligne entièrement sur les politiques nationales. Les partenaires présents dans les Kasaï (OCHA, DFID, USAID, DG ECHO, la Banque Mondiale et les ONG’s) assureront la mise en œuvre des actions prévues dans le cadre de ce projet, promet-t-on du côté de l’UE.
L’UE avait déjà alloué 5 millions d’euros en juillet dernier, en tant qu’aide humanitaire d’urgence aux victimes des violences dans la région des Kasaï (DG ECHO). Depuis octobre 2017, les Nations Unies et les agences humanitaires internationales ont élevé au niveau d’urgence humanitaire (L3) les provinces les plus touchées de la RDC par la crise humanitaire. Rachidi MABANDU

UCOFEM organise la 2ème édition de marathon des femmes et hommes des médias
vendredi 23 février 2018

L’Union congolaise des femmes des médias organise le jeudi 1er mars prochain, un marathon des femmes et des hommes des médias, au travers de toutes (...)
lire la suite
Le ministère public s’en tient aux dénonciations contenues dans les PV
vendredi 23 février 2018

Un seul prévenu a comparu hier jeudi 22 février, à la prison de Ndolo, à l’audience comptant pour l’affaire des présumés miliciens du mouvement (...)
lire la suite
L’armée ougandaise envahit Mahagi en Ituri
vendredi 23 février 2018

*Le N°3 des ADF tué par les FARDC à Beni. Des informations concordantes confirmées par l’Administrateur de Territoire de Mahagi en Ituri, du (...)
lire la suite
Vingt-six Congolais morts de diarrhée aiguë, selon le HCR
vendredi 23 février 2018

Vingt-six réfugiés congolais ont trouvé la mort dans un camp en Ouganda, après avoir souffert, durant quatre jours, de diarrhée aiguë. Selon une (...)
lire la suite
OCHA condamne l’assassinat de deux travailleurs humanitaires
vendredi 23 février 2018

Les conditions sécuritaires demeurent encore préoccupantes dans le Nord-Kivu à l’Est de la RDC, renseignent les organisations humanitaires sur (...)
lire la suite
Me Richard Bondo privilégie l’éthique et la considération de l’autre
jeudi 22 février 2018

Les thèses de doctorat défendues et soutenues ces derniers jours à Kinshasa font couler beaucoup d’encres et de salives. La dernière réaction en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting