PyeongChang 2018 : une équipe intercoréenne de hockey envisagée pour les JO 2022
mardi 20 février 2018

La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) a déclaré aujourd’hui qu’elle envisageait de conserver l’équipe féminine coréenne conjointe pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin.

René Fasel, président de l’IIHF, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il se sentait « très, très heureux » de la réunion de l’équipe commune pour représenter la paix aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang.
Lorsqu’on lui a demandé si l’instance dirigeante mondiale du hockey sur glace allait essayer de garder les deux Corées ensemble, Fasel a répondu : « Pourquoi pas ? »
« Je pense que ce serait une très bonne opération à mener jusqu’en 2022 pour conserver une équipe conjointe à Pékin et faire de cette équipe unifiée un message de paix », a déclaré Fasel au centre de hockey de Kwandong à Gangneung, le site des demi-finales féminines d’aujourd’hui.
Les deux Corées ont conclu un accord historique à la mi-janvier pour regrouper leurs équipes féminines de hockey en vue des premiers Jeux olympiques d’hiver tenus en Corée du Sud. Le Comité international olympique (CIO) a approuvé l’accord le 20 janvier et cinq jours plus tard, soit seulement deux semaines avant le début des Jeux olympiques, 12 joueuses nord-coréennes ont rejoint 23 Sud-Coréennes pour former cette équipe commune inédite.
La Corée du Sud est arrivée aux Jeux olympiques en occupant le 22e rang mondial, trois places au-dessus de la Corée du Nord. L’équipe conjointe a été largement surclassée sur la glace, perdant ses trois matchs préliminaires face à la Suisse, à la Suède et au Japon sur un score combiné de 20-1. Cependant, la Corée a tenu bon lors d’une revanche contre la Suisse dans son match de classement disputé hier, perdant seulement 2-0.
Malgré ces défaites, la Corée a été la coqueluche du tournoi, attirant environ 15.000 fans au cours de ses quatre matches.
Fasel a évoqué « beaucoup, beaucoup d’obstacles politiques » qui devaient être éliminés avant que les équipes puissent être rassemblées. Il a également pris le temps de remercier Sarah Murray, entraîneuse de l’équipe sud-coréenne qui a dû prendre en charge l’équipe combinée, pour son travail acharné.
« La pauvre, elle n’était pas très heureuse au début parce que l’ajout de 12 joueuses n’était pas si facile », a déclaré Fasel. « Mais maintenant, l’équipe est unie. »
Accompagnant Fasel lors de la conférence de presse, Lee Hee-beom, chef du comité organisateur de PyeongChang 2018, a déclaré qu’il était « fier » de voir l’équipe coréenne conjointe sur la glace, peu importe les difficultés rencontrées lors des matchs.
« C’est un symbole de Jeux olympiques de la paix. Seuls les sports peuvent unifier les gens au-delà de la politique, au-delà de tout type d’obstacles », a déclaré Lee. « Mettre les athlètes de Corée du Sud et de Corée du Nord dans la même équipe a été un moment de grande fierté, un véritable signe de paix, tel est l’objectif des Jeux olympiques : la paix, l’unité et l’esprit sportif. »
Il a ajouté que l’IIHF aura des discussions avec le CIO et les deux Corées concernant le maintien de l’équipe coréenne commune. Pour PyeongChang 2018, la Corée du Sud a obtenu une place dans le tournoi féminin en tant que pays hôte. Néanmoins, elle pourrait avoir la chance de se qualifier pour Pékin 2022 grâce à ses performances sportives parce que la compétition féminine pourrait passer de 8 à 10 nations. Fasel a indiqué que les organisateurs des prochains Jeux d’hiver ont demandé l’ajout de deux équipes par rapport au format actuel. Yonhap

La culture de la Pentecôte est le socle du développement socioéconomique
jeudi 21 juin 2018

(Par l’Ev. Colin NZOLANTIMA) « » INTRODUCTION La culture est souvent définie comme la façon de penser, de parler et d’agir d’un peuple. C’est ce (...)
lire la suite
La RDC compte 534.108 réfugiés, fait savoir le HCR
jeudi 21 juin 2018

Le Haut commissariat des Nations-unies pour le réfugié a annoncé, hier mercredi 20 juin, que la RDC compte actuellement 534.108 réfugiés, soit 62.000 (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
mardi 19 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
La Fondation Friedrich Ebert peut désormais fonctionner en RDC
mardi 19 juin 2018

La Fondation Friedrich Ebert (FFE) peut désormais euvrer en RDC. Ce, après la signature de l’Accord-cadre de coopération intervenue hier lundi 18 (...)
lire la suite
La relance du commerce du café et du cacao au coeur d’un Forum à Kinshasa
mardi 19 juin 2018

Le ministre congolais de l’Economie nationale, Joseph Kapika, a lancé les travaux du tout premier forum national sur le café et le cacao. Ces (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
lundi 18 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting