Présentation de MATATA PONYO Mapon et MABI MULUMBA à l’Ambassade de Grande-Bretagne, le 14 mars 2017 lors d’un cocktail consacré aux finances publiques
mardi 20 février 2018

{{Présentation de MATATA PONYO Mapon et MABI MULUMBA à l'Ambassade de Grande-Bretagne, le 14 mars 2017 lors d'un cocktail consacré aux finances publiques }} MATATA PONYO : " A notre venue aux affaires, en matière budgétaire, nous nous sommes fixé comme objectif le doublement des recettes budgétaires. D'aucuns ont considéré cet objectif comme irréaliste. Et pourtant notre objectif à été atteint. En outre, pour la première fois dans l'histoire de la gestion budgétaire dans notre pays, nous sommes te premier à obtenir un solde budgétaire positif ", MABI MULUMBA : " II faut avoir à l'esprit que c'est le Parlement qui examine chaque année le budget de l'Etat. Il n'y a jamais eu en aucun exercice budgétaire un doublement de recettes publiques. De 2011 à 2015, les recettes ne sont jamais allées au-delà de 70% des prévisions. Un exemple type est noté en 2011 où le budget se situait à 6,5 milliards de dollars américains, le Gouvernement n'avait pu mobiliser qu'un peu plus de 3,400 milliards de dollars ce qui est loin du doublement des recettes publiques. En outre, à aucun moment, il n'est apparu un solde budgétaire positif. Pour qu'il y ait un solde budgétaire positif, il faut que les recettes budgétaires soient supérieures aux dépenses. Cela ne s'est point produit jusqu'à ce jour. Ce que MATATA appelle solde positif devrait être qualifié de " marge de trésorerie " car on exécute notre budget sur base caisse (c'est-à-dire ne dépenser qu'en fonction des recettes mobilisées). Dans ce cas, le solde que l'on fait apparaître provient d'un artifice de calcul c'est-à-dire on gèle une partie de dépenses pour faire apparaître un solde appelé " marge de trésorerie ", donc un excédent fictif. C'est cet excédent fictif que Monsieur MATATA appelle abusivement solde budgétaire positif". MATATA PONYO: "L'action de notre gouvernement avait comme socle la bonne gouvernance ". MABI MULUMBA : " La bonne gouvernance reste un objectif que nous sommes encore loin d'atteindre. Un récent rapport de la Banque Mondiale relève le dysfonctionnement du système congolais de .passation des marchés publics. Ce rapport note " ainsi, à titre d'exemple, les coûts d'asphaltage en RDC seraient supérieurs de 44% à ceux d'un échantillon de n pays de l'Afrique Subsaharienne". (Rapport.de suivi de la situation économique et Financière 2016 de la République Démocratique du Congo/Croupe de la Banque Mondiale). Quelle conclusion tirer? C'est que notre système de passation des marchés publics est {{gangrené par la corruption. MATATA PONYO : }} " Nous avons engagé notre pays sur la voie de l'émergence économique " MABI MULUMBA : " L'émergence est un objectif à atteindre, mais nous en sommes encore éloignés, je ne prendrai qu'une caractéristique de l'émergence à savoir la diversification économique. Pour cela prenons la structure de nos exportations en 2015, celle-ci se présente de la manière suivante : - Produits miniers et hydrocarbure : 97,5 - Produits agricoles : 2,5 - Produits industriels et énergétiques : 00 100 Source : Banque Centrale du Congo, Rapport annuel 2015 Avec cette structure des exportations, la RDC est loin d'être considérée comme une économie émergente. L'émergence est un objectif à programmer dans le chef de notre pays ". Conclusion : En matière des progrès réalisés, dans la gestion des finances publiques, le baromètre est constitué par la loi de reddition des comptes. Les conclusions tirées par le Parlement à l'issue de l'examen de la loi de Règlement, nous font affirmer que les avancées en matière de gestion des finances publiques sont peu perceptibles, bien au-delà du mandat de MATATA PONYO. Monseigneur le Recteur de l'Université Protestante au Congo (UPC), voilà ce qui a poussé le doctorant MATATA PONYO à demander que je sois écarté de son Comité d'encadrement, ignorant que le rôle du Comité d'encadrement est d'aider le doctorant à mener à bien son projet de thèse. Paradoxalement vous appuyez par votre lettre cette position en faisant cette grave déclaration : " A cause d'un mai entendu qu'if y aurait eu entre vous et le doctorant {{MATATA PONYO}} Mapon /ors de la présentation des facteurs explicatifs de croissance économique en RDC sur invitation spéciale de l'Ambassade de la Grande-Bretagne, ce dernier a dû exercer son droit de vous récuser dans son comité d'encadrement et partant définitivement de son jury " Monseigneur le Recteur, êtes-vous ici dans votre rôle en prenant cette position sans enquête préalable Si c'est de cette façon que vous défendez les vertus chrétiennes, votre message ne peut en aucun cas passer auprès de la communauté chrétienne dont je fais partie. {{Professeur Evariste MABI MULUMBA }}
La RDC s’engage à améliorer la situation des droits de l’homme
vendredi 22 mars 2019

La RDC s'engage à améliorer la situation des droits de l'homme. Prenant part à la 40ème session du Conseil des Nations unies aux droits de l'homme à (...)
lire la suite
Bruxelles : les leaders de Lamuka ont démarré leur réunion sans Katumbi
vendredi 22 mars 2019

L'avenir de la coalition Lamuka se décide à Bruxelles. Réunis hier jeudi 21 mars dans la capitale belge, les ténors de cette plateforme ont tenu (...)
lire la suite
Le rabattement des émoluments des députés au coeur des débats
vendredi 22 mars 2019

" Course effrénée au Palais du peuple et aux assemblées provinciales : 15.222 candidats pour 500 sièges, 19.613 pour 700 sièges …des chiffres qui (...)
lire la suite
Martin Fayulu : "Réunissons-nous pour refaire les élections"
vendredi 22 mars 2019

Trois mois après les élections au Congo Kinshasa, Martin Fayulu continue de clamer sa victoire et tourne en ce moment en Europe pour faire entendre (...)
lire la suite
Un citoyen saisit en inconstitutionnalité la Cour constitutionnelle contre le Président de la République !
vendredi 22 mars 2019

C'est le mardi dernier qu'une première requête en inconstitutionnalité est enregistrée à l'office du Procureur général près la Cour constitutionnelle (...)
lire la suite
André Mbata défend la constitutionnalité de la décision de Félix Tshisekedi
vendredi 22 mars 2019

La polémique sur la constitutionnalité ou pas des récentes décisions prises par le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi est loin de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting