VICE-PRIMATURE DE L’INTERIEUR ET LA SECURITE
Les dessous de l’arrivée de Mova et du départ de Ramazani
mercredi 21 février 2018

* Désormais, le Raïs bat ses cartes pour le prochain scrutin

La perestroïka " pprdienne " poursuit, sans désemparer, son bonhomme de chemin. Un haut cadre du parti remplace un autre à la vice-primature en charge de l’Intérieur et de la Sécurité. Il s’agit d’Henri Mova Sakanyi, jusqu’ici Secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), nommé à ce poste, au terme d’une ordonnance présidentielle signée depuis jeudi 15 février et rendue publique hier mardi. Il succède ainsi à Emmanuel Ramazani Shadary qui occupait ce même fauteuil depuis le Gouvernement Badibanga jusqu’à l’équipe Tshibala.

Vu des analystes, le départ d’Henri Mova Sakanyi d’un poste qui ne va plus exister dans les nouveaux statuts annoncés du PPRD, est loin d’être perçu comme un fait anodin. Loin s’en faut ! Car, cette nomination qui intervient cinq jours seulement après celle de Me Jean Mbuyu Luyongola, au poste de Conseiller spécial du Président Joseph Kabila en matière de sécurité, s’inscrit dans la droite ligne de l’option levée de mouler dans une nouvelle robe, le parti présidentiel démocratiquement au pouvoir depuis 2006.
Dans son élan de faire peau neuve dans les jours à venir, le PPRD n’aura plus de secrétaire général. Pour une première fois, le parti aura à sa tête un Président national, comme c’est le cas dans d’autres formations politiques concurrentes ou alliées, selon le cas. Comme dans ce jeu des enfants pendant la récréation, au PPRD, on emploierait la formule : " un deux trois…soleil ". Comme pour dire, autant il n’y a jamais eu un sans deux, il n’y aura pas non plus deux sans trois. En d’autres termes, la série va continuer. A ce jour, seul le personnel du PPRD est encore concerné. Le Raïs n’a pas encore touché aux autres partis alliés et membres de la Majorité présidentielle (MP).

LE DESSOUS DES CARTES
Que ce soit au niveau du PPRD, tout comme à la vice-Primature en charge de l’Intérieur et Sécurité, des langues conviennent qu’Emmanuel Ramazani Shadary n’est pas n’importe qui. Dans les rangs du parti, l’homme compte parmi les fidèles des fidèles". Comme patron de la Territoriale, "Emma " n’aura pas démérité. En une année à la vice-Primature en charge de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary a fait bouger les lignes.
Nommé à ce poste dans un contexte de crise dans certaines parties du territoire national, principalement l’espace Grand Kasaï, avec le phénomène de la milice Kamwina Nsapu et le conflit interethnique entre les Bantous et les peuples autochtones pygmées dans le Tanganyika, le désormais VPM honoraire en charge de l’Intérieur et Sécurité, a réussi à y ramener la paix. La pratique sociale étant le seul critère de la vérité, le bilan Shadary doit être apprécié à l’aune de ses actions.
Au-delà de ce qui pourrait ressembler à un simple formalisme structurel du parti, les changements au sein du parti présidentiel imposent une toute autre analyse des faits. A l’évidence, ils sont considérés et perçus comme des signaux forts que les sociétaires du principal parti au pouvoir émettent à l’opinion nationale. Et même à celle en dehors des frontières nationales. 2018 étant réputée année électorale en RD Congo, le Président Joseph Kabila, jusqu’ici initiateur du PPRD, entend donc placer le curseur au bon endroit. Ainsi, en prévision du scrutin prévu le 23 décembre prochain, le Raïs congolais ménage-t-il sa monture, en rebattant les cartes. Voilà qui parait le dessous, mieux le soubassement de tous les changements qui s’opèrent depuis peu au sein du PPRD.
Sans doute pour un même objectif final, les permutations au sein du Parti de l’avenue Pumbu, s’accompagnent de la croisade du Secrétaire général de la Majorité présidentielle, dans les états-majors des partis membres de cette plate-forme politique. Sur instruction de l’Autorité, Aubin Minaku avait entamé au cours de la dernière semaine du mois de janvier dernier, une tournée dans les sièges des partis politiques membres de la Majorité présidentielle.
En plus du but affiché d’évaluer la présence réelle des partis membres de la plateforme présidentielle sur le terrain, Aubin Minaku avait clairement précisé que son pèlerinage s’inscrivait surtout et aussi, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation des partis de la Majorité présidentielle, en vue de la victoire finale au prochain scrutin.
A la suite du seuil d’éligibilité d’1% fixé par la nouvelle loi électorale, le PPRD ne pouvait donc aller outre mesure, que de sensibiliser les petits partis politiques, soit à se regrouper en vue de former de grands ensembles, soit à adhérer à ceux qui sont viables. Laurel KANKOLE

Ramazani Shadary au service de la Nation
Nommé Vice-premier ministre en Décembre 2016 sous Samy Badibanga comme premier ministre puis reconduit en Avril 2017 sous Bruno Tshibala, Ramazani Shadary sort du compliqué ministère de l’Intérieur tête haute. Il bénéficie encore et davantage de la confiance du chef contrairement aux faux bruits répandus sur les réseaux sociaux.
A son actif, l’extinction du phénomène Kamwina Nsapu dans le grand Kasai, le conflit pygmées -bantous dans le Tanganyika, la suppression du visa de sortie et d’entrée entre la Rdc et l’Afrique du Sud, la gestion rationnelle du regain de tensions en Ituri entre Hema et Lendu par deux fois et récemment il a apaisé les deux communautés, la formation de la police nationale congolaise, la formation des Maires et Maires Adjoints ainsi que des AT et ATA récemment nommés par ordonnance présidentielle. Il a également à son actif comme chef de file de la majorité aux dialogues de la cité de l’union africaine et de la Cenco, l’adoption par les adversaires de sa famille politique des options majeures ayant conduit au gouvernement de large union nationale. Administrateur Assistant de territoire par le passé, puis Administrateur de territoire, vice-Gouverneur puis Gouverneur du Maniema.
Député national élu de Kabambare en 2006 et 2011, Ancien Vice-président de la commission PAJ de l’Assemblée nationale, vice président du groupe parlementaire puis Président du groupe parlementaire PPRD et enfin coordonnateur de la Majorité présidentielle à l’Assemblée nationale avant de devenir Vice-premier Ministre. L’homme connaît les acteurs politiques et la scène politique congolaise. Ami de la presse, Ramazani non seulement aime les gens mais il mange avec les gens. Il a la confiance du chef et aura toujours un rôle à jouer dans la cour du chef.
Le pouvoir du Peuple

L’UE reconduit les sanctions, la MP appelle Joseph Kabila en rempart
mardi 11 décembre 2018

*Atundu invite la population congolaise à garder sa foi intacte en la capacité du Raïs à défendre le pays. La Majorité présidentielle (MP) ne se (...)
lire la suite
Shadary s’offre un bain de foule sur 7 kms à Kenge
lundi 10 décembre 2018

* C’est la 10ème province que le candidat du FCC visite en moins de 15 jours. C’est en milieu d’après-midi d’hier dimanche 9 décembre qu’Emmanuel (...)
lire la suite
Corneille Nangaa : « les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre »
vendredi 7 décembre 2018

« Il n’y a , jusque –là, pas de raison qui justifierait un quelconque report », rassure le patron de la Centrale électorale, bien à son poste A 16 (...)
lire la suite
Pas d’activités politiques pour le clergé catholique
jeudi 6 décembre 2018

L’Eglise catholique vient de donner le ton. Pas question de tremper dans les querelles politiciennes en cette période de campagne électorale. Le mot (...)
lire la suite
Ramazani Shadary a promis la réhabilitation du barrage de Mobayi Mbongo
mercredi 5 décembre 2018

C’est une véritable vitesse de croisière que le candidat du Fcc a amorcé hier mardi 4 décembre, Emmanuel Ramazani Shadary a battu campagne dans deux (...)
lire la suite
Le FCC met en garde les ténors de "Lamuka"
mardi 4 décembre 2018

* Néhémie Mwilanya : "Empêcher la tenue des élections est inadmissible, c’est un déni de démocratie" *Pour Henri Mova, le candidat de "LAMUKA" serait (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting