Au nom du Père…
vendredi 23 février 2018

Ce jour de prière et de jeûne pour la RDC et le Soudan du sud. Sur "recommandation" du Pape. Vu du Congo-Kinshasa, cette initiative est opportune, illuminée. Pour tout dire, inspirée. Normal, car elle émane du Saint-Père.

Fort de sa proximité spirituelle avec les croyants rd congolais, le Souverain pontife sait que ça vole bas en RDC. Pour emprunter au lexique de l’aviation, la RDC est en pleine zone de turbulences. Les passagers -toutes classes confondues- le sentent. Y compris l’équipage. Panique à bord.
Bien malin qui pourrait prédire la fin de cette période de flottement. Rien n’étant impossible à Dieu, le Pape François se tourne vers le Ciel et demande aux Congolais d’en faire autant. Message capté cinq sur cinq dans ce pays à la foi chevillée au corps.
Reste que l’appel du chef de l’Eglise catholique romaine gagnerait en efficacité s’il était pris par tous pour ce qu’il est ou devrait être. A savoir, un cri du cœur adressé à Dieu pour qu’il conjure l’horizon millénariste qui menace la RDC. En clair, le souci -au demeurant légitime du Saint-Père- est désintéressé : voir le Congo-Kinshasa sortir indemne de sa zone de turbulences.
Seulement voilà, la démarche du Pape risque d’être instrumentalisée par les protagonistes de la crise congolaise. D’autant que les fissures politiques ou politiciennes qui traversent la société affectent aussi les confessions religieuses. L’Eglise catholique en tête.
En particulier, à Kinshasa où la pourtant nécessaire croisade pro justice sociale et pro élections est récupérée par des clans politiques. De ce fait, l’indispensable équidistance de l’Eglise par rapport à toutes les forces politiques devient de plus en plus sujette à caution.
Puisse cette journée de prière permettre aux confessions religieuses de garder ou de regagner -c’est selon - leur place au centre du village. Puisse, par-delà tout, l’initiative du Souverain pontife permettre à la RDC de sortir de brouillards épais et d’amorcer, à l’horizon décembre 2018, un atterrissage en douceur. Amen !
José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting