Au nom du Père…
vendredi 23 février 2018

Ce jour de prière et de jeûne pour la RDC et le Soudan du sud. Sur "recommandation" du Pape. Vu du Congo-Kinshasa, cette initiative est opportune, illuminée. Pour tout dire, inspirée. Normal, car elle émane du Saint-Père.

Fort de sa proximité spirituelle avec les croyants rd congolais, le Souverain pontife sait que ça vole bas en RDC. Pour emprunter au lexique de l’aviation, la RDC est en pleine zone de turbulences. Les passagers -toutes classes confondues- le sentent. Y compris l’équipage. Panique à bord.
Bien malin qui pourrait prédire la fin de cette période de flottement. Rien n’étant impossible à Dieu, le Pape François se tourne vers le Ciel et demande aux Congolais d’en faire autant. Message capté cinq sur cinq dans ce pays à la foi chevillée au corps.
Reste que l’appel du chef de l’Eglise catholique romaine gagnerait en efficacité s’il était pris par tous pour ce qu’il est ou devrait être. A savoir, un cri du cœur adressé à Dieu pour qu’il conjure l’horizon millénariste qui menace la RDC. En clair, le souci -au demeurant légitime du Saint-Père- est désintéressé : voir le Congo-Kinshasa sortir indemne de sa zone de turbulences.
Seulement voilà, la démarche du Pape risque d’être instrumentalisée par les protagonistes de la crise congolaise. D’autant que les fissures politiques ou politiciennes qui traversent la société affectent aussi les confessions religieuses. L’Eglise catholique en tête.
En particulier, à Kinshasa où la pourtant nécessaire croisade pro justice sociale et pro élections est récupérée par des clans politiques. De ce fait, l’indispensable équidistance de l’Eglise par rapport à toutes les forces politiques devient de plus en plus sujette à caution.
Puisse cette journée de prière permettre aux confessions religieuses de garder ou de regagner -c’est selon - leur place au centre du village. Puisse, par-delà tout, l’initiative du Souverain pontife permettre à la RDC de sortir de brouillards épais et d’amorcer, à l’horizon décembre 2018, un atterrissage en douceur. Amen !
José NAWEJ

Des limites au régime de faveur
vendredi 22 juin 2018

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république (...)
lire la suite
Le tempo présidentiel
jeudi 21 juin 2018

"Circulez, il n’y a rien à voir", "rien à signaler", "il n’y a pas de quoi fouetter un chat"… En postposant son adresse à la Nation via les deux (...)
lire la suite
Dans la tête du Raïs…
mercredi 20 juin 2018

Comment ne pas pointer la journée du vendredi 22 juin ? Comment ne pas y penser ? Comment ne pas imaginer -ou plus exactement s’imaginer- ce que (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
mardi 19 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Une session vraiment extraordinaire
lundi 18 juin 2018

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le (...)
lire la suite
Opération-séduction du pays profond
vendredi 15 juin 2018

Cela n’a échappé à personne. Le Raïs est en itinérance dans le pays profond. Après avoir séjourné dans le Haut-Katanga pour une série d’inaugurations, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et …pourquoi pas Gbagbo

L’acquittement-libération de Jean-Pierre Bemba a de quoi donner des idées. Une véritable jurisprudence tant sur le fond que sur la forme. Condamné au premier degré pour "crimes de guerre et crimes (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting