POLEMIQUE AUTOUR DES THESES DE DOCTORAT A KINSHASA
"Dans l’univers des hommes de science, seul compte le meilleur argument rationnel", estime le Pr Martin Kalonji
vendredi 23 février 2018

{{La polémique née de thèses de doctorat soutenues et défendues dans la capitale rd-congolaise est loin de s'arrêter. Et chaque jour qui passe apporte son lot de réactions. Dans une Tribune à Forum des As, le Pr Martin Kalonji Cilombo apporte sa contribution au débat. Il estime que la soutenance d'une thèse est un problème des professionnels et non du commun des mortels. "Les hommes de science discutent des théories et dans cet univers seul compte le meilleur argument rationnel". Pour cet enseignant, ce serait "un scandale" et une "perversité intellectuelle" que de "faire entrer les hommes ordinaires dans la danse du savoir savant". Ce qui donnerait, dit-il, lieu à des spéculations inutiles et ferait place à une induction amplifiante et ternirait l'image des scientifiques et spécialement des professeurs d'université. }} {{Réflexion autour des débats sur une thèse de doctorat 1. Qu’est-ce qu’une thèse de doctorat ?}} Une thèse de doctorat n’est pas un mémoire, un rapport de recherche sanctionnant des études de deuxième cycle. Elle est un travail conceptuel, plus élaboré et ambitieux, réservé aux travaux dits de troisième cycle. Les caractéristiques d’une thèse consistent à concourir et à contribuer -dans le sens de la créativité, de l’innovation et de l’amélioration-, à l’avancement de la recherche scientifique. Nul n’est besoin de relever qu’une thèse est un travail dont l’aboutissement doit être marquant non seulement par sa rigueur, mais aussi par son originalité. C’est un apport nouveau à une édification de la science. C’est une découverte personnelle que devrait avoir effectuée un chercheur dont la tâche sera alors essentiellement de la faire admettre par la communauté scientifique. Pour prétendre à cette découverte personnelle, le chercheur devra avoir couvert l’ensemble de l’état de connaissances de ses devanciers savants qui ont traité le sujet avant lui. Il doit, selon la formule consacrée, prouver qu’il en sait autant que n’importe qui dans son domaine avant de se lancer dans des apports particuliers. Une thèse, en tant qu’un travail de recherche, est donc un effort analytique, rigoureux, progressif et systématique d’éclaircissement d’une situation, d’un fait ou d’un ensemble des faits à l’aide d’une méthodologie épistémologique, d’outils et de techniques spécifiques. C’est un travail qui peut prendre entre trois et cinq ans avant d’aboutir. Néanmoins, quel qu’il soit, ce travail de recherche se base toujours sur des préalables réglementaires (Vade-mecum) et des exigences méthodologiques hérités des sciences de la nature et qui sont : {{A - Les préalables}} - Maîtrise d’un ensemble de connaissances liées à un champ précis de la science (ex.: la science économique). - Maîtrise des plus importantes théories explicatives (même contradictoires) propres au champ en question (ex. : la théorie du profit naturel de A. Smith et celle de la plus-value de K. Marx). - Maîtrise d’un certain nombre d’outils propres à recueillir de façon rigoureuse les données à étudier. - Maîtrise d’instruments de vérification et de collecte de données non directement observables. - Maîtrise de certains outils de traitement et d’analyses de données aussi bien qualitatives que quantitatives... {{B - Les exigences}} - Unité et clarté du sujet traité : ce qui est soumis à l’étude ou à l’analyse doit être bien individualisé et identifié. - Rigueur de la démarche: méthode et techniques conformes aux normes scientifiques. - Logique de la démarche: la rigueur ne suffit pas toujours, encore faut-il que les différentes étapes et parties de la recherche s’articulent les unes aux autres selon une logique explicite et évidente. - Justification des outils, techniques, instruments ... qui sont retenus. - Justification de la pertinence des types de données recueillies par rapport au problème traité. - Justification du choix des lieux, personnes ... auprès de qui ces données sont recueillies. - Preuves des résultats avancés, de leur authenticité, leur exactitude ... - Preuves de généralisations possibles des- principaux résultats, dans des conditions équivalentes à celles de la recherche entreprise. - Justification des interprétations données aux résultats obtenus et précision des cadres de références scientifiques ayant conduit à ces interprétations. {{ 2. Réactions des acteurs autour de la soutenance d’une thèse}} {{ 1. Un professeur dénonce}} Un professeur dénonce des irrégularités relatives, entre autres, à : - la durée conduisant à l’obtention du diplôme de doctorat après l’obtention de celui de DEA/DES, - la composition du jury, - l’absence du procès verbal attestant la finalisation de la thèse de doctorat signé par le comité d’encadrement {{2. L’institution réplique}} - Elle précise ne pas accepter que l’université serve de lieu de règlement des querelles politiciennes car elle est un milieu d’enseignement et de recherche teintée de l’objectivité scientifique ; - Elle atteste que toutes les règles académiques pour l’organisation et la défense d’une thèse de doctorat en vigueur dans notre pays et conformément au Vade-mecum du gestionnaire d’un Etablissement d’ Enseignement Supérieur et Universitaire en RDC, ont été respectées. {{3. Notre point de vue}} - Si du point de vue du fond et des exigences méthodologiques, l’essence de la thèse n’a pas été remise en cause-ce qui donnerait lieu à un débat rationnel-, cet échange épistolaire aurait du être évité et le problème traité à l’interne car la soutenance d une thèse est un problème des professionnels et non du commun des mortels. - Les hommes de science discutent des théories et dans cet univers seul compte le meilleur argument rationnel. Ce serait un scandale et une perversité intellectuelle que de faire entrer les hommes ordinaires dans la danse du savoir savant. Ce qui donnerait lieu à des spéculations inutiles et donnerait place à une induction amplifiante et ternirait ainsi l’image des scientifiques et spécialement des professeurs d’universités - Un débat contradictoire, pour autant qu’il est rationnel, fait partie de la nature de la science car disait Bachelard : « deux hommes, s’ils veulent s’entendre vraiment, ont du d’abord se contredire. La vérité est fille de la discussion, non pas fille de la sympathie». - C’est dire que les scientifiques dans leur échanges doivent user de la rationalité communicationnelle, celle qui se ramène à l’expérience centrale de la force propre au discours argumenté, capable de susciter un accord sans contrainte, de créer un consensus, expérience dans laquelle les scientifiques surmontent la subjectivité initiale de leurs vues pour s’accorder objectivement et grâce au dialogue interne sans y inviter, volontairement ou involontairement, les communs des mortels ou l’amateurisme. {{Prof. Dr. Martin Kalonji Cilombo Kambala CT Nkoy Kasongo}}
L’ACOPEFE a primé des élèves lauréates du concours "Une écriture sans Faute" de Kinshasa
vendredi 22 mars 2019

Une dizaine d'élèves, lauréates du concours ''Une écriture sans faute'', ont été primées ce mercredi 20 mars au Collège Boboto de Kinshasa, au cours (...)
lire la suite
Le groupement de Ngele Bobangi reçoit une concession forestière d’au moins 29.815 hectares
vendredi 22 mars 2019

La communauté Ngele Bobangi dans le village Irebu, dans la province de l’Equateur a reçu officiellement l’arrêté provincial portant octroi perpétuel (...)
lire la suite
La Ligue des femmes de l’UDS s’insurge contre les célébrations frivoles de la journée du 8 mars
mardi 19 mars 2019

Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des droits de la femme 2019 en RDC, les dames de l'Union des Démocrates Socialistes se (...)
lire la suite
Avenue de l’Université : la population salue l’évolution des travaux
mardi 19 mars 2019

Les populations des communes de Ngaba, Makala, Kalamu et Limete saluent la vitesse avec laquelle évoluent les travaux de réhabilitation de (...)
lire la suite
FAB Congo sauvée par les autorités congolaises
mardi 19 mars 2019

La minoterie FAB Congo, 4ème rue Limete à Kinshasa, a échappé à la fermeture. Ses employés peuvent remercier les autorités congolaises dont (...)
lire la suite
Albert Kabasele :"L’Etat congolais doit inculquer à la population les notions de protection de l’environnement"
lundi 18 mars 2019

Pour parer aux multiples effets du réchauffement climatique, l'expert préconise, de prime abord, la mise sur pied d'un plan clair de lutte contre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting