OPEC : les cadres d’entreprise valident le rapport provisoire
lundi 26 février 2018

Jeux olympiques de PyeongChang 2018La relance de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) était au centre d’un atelier de validation du rapport provisoire du diagnostic fonctionnel de cette entreprise. Après exposé de ce rapport, il s’en est suivi un débat houleux au terme duquel, les participants ont validé le dit rapport.

La validation de rapport va doter l’office d’un plan d’actions et de relance de ses activités. Elle va aussi permettre à l’Office d’être transfiguré et de devenir cette institution de référence des PME pour le développement d’un entreprenariat congolais compétitif, en promouvant la compétence et l’éthique dans le chef du personnel à travers l’appropriation de trois valeurs cardinales indissociables.
Le directeur général de cet office a fait savoir que cette entreprise est appelée à devenir une institution de référence d’appui aux PME pour l’émergence d’un entrepreneuriat congolais compétitif. Vital Manga Bolengu a déclaré que la nouvelle vision de l’OPEC « new look » repose sur trois valeurs cardinales : le professionnalisme, l’intégrité et la solidarité. « Ces vertus vont être mises en pratique dans une approche managériale de la gestion axée sur les résultats pour une véritable relance des activités de l’OPEC », a-t-il précisé.

LA RECETTE VITAL MANGA

Pour arriver à ces résultats, l’OPEC avait sélectionné en septembre 2017, le cabinet d’audit KPMG pour réaliser le diagnostic organisationnel et institutionnel de cette entreprise, et élaborer un plan d’actions et de relance de ses capacités. Selon Vital Manga, la mission d’audit a été réalisée pendant trois mois, suite à la requête formulée par les dirigeants de cet office et adressée à la BAD dans le cadre du projet d’Appui au secteur privé et à la création d’Emplois.
Cette requête, a poursuivi le patron de l’OPEC, fait suite au constat fait par le ministre des PME, qui a eu à relever un certain nombre de préoccupations qui entravent la réalisation, par l’OPEC, de ses missions, notamment la léthargie et l’immobilisme qui caractérisaient son fonctionnement, l’OPEC n’étant plus fréquenté par les PME qui sont sa cible de prédilection.

REALISATION DES OBJECTIFS GLOBAUX
Pour ce faire, a expliqué le DG de l’OPEC, la mise en œuvre du plan d’action et de relance des capacités de cet office devra conduire à la réalisation des objectifs globaux, tels qu’accroitre le taux de fréquentation de l’OPEC par les promoteurs et dirigeants de PME à 75% de PME, identifiées en 2020.
Il faudra, par ailleurs, améliorer la performance de l’OPEC par l’atteinte des cibles, notamment l’accroissement de 80% des chiffres d’affaires consolidés des PME encadrés en 2020, le nombre d’emplois créés par les PME incubées, le nombre d’entrepreneurs incubés, ainsi que le nombre d’emplois sauvegardés par les PME mises à niveau.

L’OPEC DOIT INSPIRER CONFIANCE
En ouvrant cet atelier, le directeur de cabinet du ministre des PME a rassuré les participants de la ferme volonté du gouvernement de poursuivre des actions visant la promotion des PME et de l’OPEC. Selon lui, la mise en œuvre de son plan de relance doit marquer une nouvelle ère pour l’encadrement des PME en RDC.
Pour le directeur de cabinet du ministre Liyota, l’Office doit être une institution qui inspire confiance aux promoteurs des PME et de différents partenaires. Il a ainsi plaidé pour que le gouvernement continue à soutenir cette institution publique par l’acquisition d’un siège et par le renforcement continu de son personnel.
Pour sa part, le directeur général de KPMG a recommandé l’identification précise des services d’expertises les plus importants et performants en vue d’accroitre l’impact et la visibilité de son action au niveau national et provincial en matière d’appui budgétaire.
D’après lui, la mise en œuvre du plan de relance nécessite une assistance technique avec une expertise d’au moins une période de deux ans d’accompagnement efficace. Mathy MUSAU

Déogratias Mutombo prône une croissance multipolaire
mercredi 20 juin 2018

La Banque Centrale du Congo a organisé une conférence –débat à Lubumbashi sur le thème : « De la stabilisation à la croissance soutenue et durable : (...)
lire la suite
La découverte des vertus nutritionnelles du "pois carré" africain retient l’attention de Rfi
mardi 19 juin 2018

La découverte des vertus nutritionnelles du "Pois carré africain" par le professeur Théophile Bemba Di Luyindu a retenu, le week-end dernier (...)
lire la suite
BCC : Les réserves internationales portées à cinq semaines d’importation
mardi 19 juin 2018

COMMUNIQUE Le Comité de Politique Monétaire s’est réuni ce lundi 18 juin 2018, pour sa cinquième réunion ordinaire de l’année, sous la Présidence de (...)
lire la suite
Ruzizi III : la RDC, le Rwanda et le Burundi travaillent à la signature prochaine des Accords
jeudi 31 mai 2018

La RDC, le Rwanda et le Burundi ont signé hier mercredi 30 mai, tard dans la soirée, la déclaration dite de Kinshasa sur le projet hydroélectrique (...)
lire la suite
Vodacom Congo rend plus fluide la connexion de ses abonnés
mercredi 30 mai 2018

La société des télécommunications Vodacom Congo a officiellement lancé sa 4G, au cours d’une soirée, organisée au ShowBuzz à Kinshasa.Après l’acquisition (...)
lire la suite
BIGRADAP Groupe présente le service " SIMP"
lundi 28 mai 2018

BIGRADAP Groupe technologies, une société spécialisée en fourniture des services informatiques, a organisé dernièrement à Kinshasa un séminaire de deux (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting