Dernière minute :

OPEC : les cadres d’entreprise valident le rapport provisoire
lundi 26 février 2018

{{{Jeux olympiques de PyeongChang 2018La relance de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises congolaises (OPEC) était au centre d’un atelier de validation du rapport provisoire du diagnostic fonctionnel de cette entreprise. Après exposé de ce rapport, il s’en est suivi un débat houleux au terme duquel, les participants ont validé le dit rapport. }}} La validation de rapport va doter l’office d’un plan d’actions et de relance de ses activités. Elle va aussi permettre à l’Office d’être transfiguré et de devenir cette institution de référence des PME pour le développement d’un entreprenariat congolais compétitif, en promouvant la compétence et l’éthique dans le chef du personnel à travers l’appropriation de trois valeurs cardinales indissociables. Le directeur général de cet office a fait savoir que cette entreprise est appelée à devenir une institution de référence d’appui aux PME pour l’émergence d’un entrepreneuriat congolais compétitif. Vital Manga Bolengu a déclaré que la nouvelle vision de l’OPEC « new look » repose sur trois valeurs cardinales: le professionnalisme, l’intégrité et la solidarité. «Ces vertus vont être mises en pratique dans une approche managériale de la gestion axée sur les résultats pour une véritable relance des activités de l’OPEC», a-t-il précisé. {{ LA RECETTE VITAL MANGA}} Pour arriver à ces résultats, l’OPEC avait sélectionné en septembre 2017, le cabinet d’audit KPMG pour réaliser le diagnostic organisationnel et institutionnel de cette entreprise, et élaborer un plan d’actions et de relance de ses capacités. Selon Vital Manga, la mission d’audit a été réalisée pendant trois mois, suite à la requête formulée par les dirigeants de cet office et adressée à la BAD dans le cadre du projet d’Appui au secteur privé et à la création d’Emplois. Cette requête, a poursuivi le patron de l’OPEC, fait suite au constat fait par le ministre des PME, qui a eu à relever un certain nombre de préoccupations qui entravent la réalisation, par l’OPEC, de ses missions, notamment la léthargie et l’immobilisme qui caractérisaient son fonctionnement, l’OPEC n’étant plus fréquenté par les PME qui sont sa cible de prédilection. {{REALISATION DES OBJECTIFS GLOBAUX}} Pour ce faire, a expliqué le DG de l’OPEC, la mise en œuvre du plan d’action et de relance des capacités de cet office devra conduire à la réalisation des objectifs globaux, tels qu’accroitre le taux de fréquentation de l’OPEC par les promoteurs et dirigeants de PME à 75% de PME, identifiées en 2020. Il faudra, par ailleurs, améliorer la performance de l’OPEC par l’atteinte des cibles, notamment l’accroissement de 80% des chiffres d’affaires consolidés des PME encadrés en 2020, le nombre d’emplois créés par les PME incubées, le nombre d’entrepreneurs incubés, ainsi que le nombre d’emplois sauvegardés par les PME mises à niveau. {{L’OPEC DOIT INSPIRER CONFIANCE}} En ouvrant cet atelier, le directeur de cabinet du ministre des PME a rassuré les participants de la ferme volonté du gouvernement de poursuivre des actions visant la promotion des PME et de l’OPEC. Selon lui, la mise en œuvre de son plan de relance doit marquer une nouvelle ère pour l’encadrement des PME en RDC. Pour le directeur de cabinet du ministre Liyota, l’Office doit être une institution qui inspire confiance aux promoteurs des PME et de différents partenaires. Il a ainsi plaidé pour que le gouvernement continue à soutenir cette institution publique par l’acquisition d’un siège et par le renforcement continu de son personnel. Pour sa part, le directeur général de KPMG a recommandé l’identification précise des services d’expertises les plus importants et performants en vue d’accroitre l’impact et la visibilité de son action au niveau national et provincial en matière d’appui budgétaire. D’après lui, la mise en œuvre du plan de relance nécessite une assistance technique avec une expertise d’au moins une période de deux ans d’accompagnement efficace. {{Mathy MUSAU }}
Faux procès contre le DG Sele Yalaghuli
vendredi 19 avril 2019

Onze, c’est le nombre des syndicats qui composent l’intersyndicale de la Direction Générale des Impôts (DGI). De ces onze, un seul syndicat a quitté (...)
lire la suite
DGI : où est passée l’antidote contre l’accident vasculaire cérébrale ’’Selemycine’’ ?
vendredi 19 avril 2019

La Direction Générale des Impôts (DGI), a connu ce jeudi de 8h30' à 12h°°, un moment de bousculades, des cris inutiles et irréfléchis ainsi que des (...)
lire la suite
Le Fonds Social offre 1.000 emplois pour la réfection de la ville de Butembo
mercredi 17 avril 2019

Depuis le lundi 15 avril, la ville de Butembo vibre au rythme du Fonds Social de la République démocratique du Congo (FSRDC). Soucieuse de (...)
lire la suite
Croissance inclusive en Afrique : la Banque mondiale met le curseur sur la révolution numérique
mardi 9 avril 2019

C'est depuis hier lundi 8 avril que la Banque mondiale a publié la 19ème édition de son rapport intitulé ''Africa's Pulse''. Au cœur d'un vidéo (...)
lire la suite
La BCC lance le concours " innovations et technologies au service de l’inclusion financière en RDC-2019"
jeudi 4 avril 2019

La Banque Centrale du Congo (BCC) a lancé, hier mercredi 3 avril, le concours "innovation et services financiers 2019". Ce projet de la BCC est (...)
lire la suite
Des travailleurs des expatriés menacent d’aller de nouveau en grève
mardi 2 avril 2019

Des travailleurs des expatriés menacent d'aller de nouveau en grève. Et pour cause, leurs employés indiens, pakistanais, libanais ... n'auraient pas (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Compassion à géométrie variable

Vu de RDC, comment ne pas mettre en parallèle le drame survenu à Paris et la tragédie sur le lac Kivu. Sans investir dans la hiérarchie compassionnelle, confessons tout de go qu'il s'agit, dans les (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting