NECESSITE D’UTILISER LAL ANGUE NATIONALE DANS LES CLASSES DU PRIMAIRE
APE sensibilise les enseignants et les parents
mercredi 28 février 2018

{{Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la langue maternelle célébrée le 21 février dernier, l’Agence pour la promotion de l’enseignement « APE » a organisé une conférence débat sur l’utilisation de la langue nationale dans l’enseignement de la lecture-écriture chez les enfants des premières classes du primaire. Les objectifs étaient de sensibiliser, motiver, et mobiliser les acteurs éducatifs et les partenaires sur l’importance de cette question chez les apprenants du degré élémentaire. Il s’agit également de définir la langue et montrer qu’elle constitue un patrimoine culturel et donne l’opportunité aux acteurs du secteur de se connaitre, de se mutualiser afin d’aider les décideurs à prendre de bonnes décisions. }} Le coordonnateur de l’APE a souligné la nécessité de l’utilisation des manuels scolaires en langues nationales. Michel Otto a expliqué à l’aide des images l’importance d’apprendre aux enfants à lire et à écrire en langue nationale. A l’entendre, un enfant qui apprend en langue nationale, a la facilité de bien écrire, lire et comprendre d’autres langues étrangères. En effet, Michel Otto a mis l’accent sur la nécessité d’impliquer tous les acteurs éducatifs pour une utilisation effective des langues nationales chez les apprenants du premier degré. Invités à cette occasion, les professeurs Mukashi Kelel et Yoka Lye ont exposé sur « langue et patrimoine » en présence de plus de 300 personnes parmi lesquelles les enseignants, les parents, les décideurs et les partenaires éducatifs. C’est parti du constat selon lequel, un problème se pose dans l’enseignement en RDC. La plupart d’enfants qui terminent l’école primaire n’arrivent ni à lire ni à écrire correctement. Cette situation se remarque aussi au niveau secondaire, voire supérieur. Les causes de cette situation sont entre autres le niveau insuffisant de formation pédagogique de l’enseignant et la langue d’enseignement qui n’est maitrisée ni par l’enseignant ni par l’apprenant. L’enfant apprend à lire et à écrire dans une langue qu’il ne comprend ni ne maitrise. La conférence-débat a eu pour cadre l’EP Don Bosco à Masina. {{Mathy Musau }}
Gospel Day, Trois femmes en colère…activités phares pour le mois de la femme
mardi 12 mars 2019

L'équipe de l'Institut français de Kinshasa (IFK) a révélé à la presse, le jeudi 7 mars, sa programmation culturelle mars-avril. Un agenda extrêmement (...)
lire la suite
L’AFCC et la Compagnie des intrigants remettent des diplômes aux lauréats
mardi 12 mars 2019

Dans le cadre de leur partenariat, l'Association des femmes chinoises au Congo (AFCC), et la Compagnie Théâtre des Intrigants, ont procédé,samedi 9 (...)
lire la suite
La veuve Pépé Kallé décédée 20 ans après la disparition de son mari
lundi 25 février 2019

Pauline Lundokisi Kabasele, la veuve  du défunt artiste musicien congolais Kabasele Yampanya Ya ba Mulanga  dit  Pépé Kallé, est  décédée le samedi 23 (...)
lire la suite
Neuf artistes exposent leurs œuvres à travers « FOCUS inter-fluence »
lundi 25 février 2019

Une exposition photographique dénommée « FOCUS inter-fluence » se tient du 23 février au 2 mars 2019 à l’Académie des Beaux-arts (ABA) de Kinshasa. (...)
lire la suite
Valentin Mitendo : "Que la culture soit confiée à des personnalités compétentes "
vendredi 15 février 2019

La Compagnie Théâtre des Intrigants a procédé, le mercredi 13 février dernier, à la rentrée artistique 2019. Sous la houlette de son directeur (...)
lire la suite
Quatre toiles du peintre Jean-Claude Lofenia fustigent ’’la frivolité des Kinois’’
vendredi 15 février 2019

Depuis quelques semaines, quatre toiles d'un peintre congolais trônent à la Maison de France à Kinshasa. Accrochés sur la façade du restaurant (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting