COMMISSION NATIONALE DE L’ENERGIE
Jean-Pierre Beyoko démonte les accusations portées contre lui
mardi 6 mars 2018

{{Des informations, difficilement vérifiables, font état de beaucoup d'abus de la part de Jean-Pierre Beyoko Loku, actuel Secrétaire permanent de la Commission nationale de l'énergie (CNE). Ses détracteurs l'accusent notamment de "comportement cynique, d'enrichissement illicite, de détournement de primes des cadres et agents de la CNE".}} Dans une note qui a atterri par bon vent hier soir à notre rédaction, Jean-Pierre Beyoko, qui a gravi tous les échelons avant d'occuper ce fauteuil en 2005, est étonné de toutes ces accusations qu'il qualifie de "gratuites et infondées". Par acquis de conscience, mais surtout par devoir envers sa structure, ses mandants et tous ceux qui lui font confiance, le Secrétaire permanent Beyoko rétablit la vérité en démentant formellement et sans réserves ces infos calomnieuses qui traduisent selon lui, la méconnaissance par ses détracteurs de la gestion d'un service public de l'Etat. Pour tout dire, le Secrétaire Permanent de la CNE démonte l'une après l'autre les accusations portées contre lui. "Les quatre étapes de la dépense publique, telles que réglementées par les ministères des Finances et du Budget sont scrupuleusement respectées à la CNE de même que le délai et l'obligation de justification de ces dépenses auprès des services attitrés", explique Beyoko. Il indique que la CNE reçoit chaque année plusieurs missions d'audit tant des recettes que des dépenses dont les conclusions sont adressées aux autorités qui les ont diligentées. A ce jour, fait-on remarquer, rien de ce qu'affirment ceux qui prennent plaisir à le rabaisser ou critiquer, n'aurait été constaté. Jean-Pierre Beyoko est formel quant aux primes : '"A ce jour, la CNE, en dehors des salaires et des frais de fonctionnement, ne bénéficie d'aucune rubrique de prime de quelque nature que ce soit en faveur de son personnel", affirme-t-il. "D'où viendraient alors ces sommes colossales signalées dont l'origine est inconnue", se demande le Secrétaire Permanent de la CNE, conviant ceux qui lui cherchent le pou sur la tête d'aller vérifier ces éléments dans le budget de l'Etat ainsi que dans les rapports d'exécution annuelle des dépenses publiques qui sont des documents officiels e accessibles par tous. "Dans tous les cas, si cette prime existait, elle devrait être payée via les comptes bancaires ouverts en faveur du même personnel auprès des banques commerciales, sans que le Secrétaire Permanent en soit gestionnaire", soutient Jean-Pierre Beyoko. Ce dernier rappelle que les démarches relatives à l'actualisation des salaires des agents de la CNE datent de 2005, l'abondance des échanges épistolaires avec la Primature, les ministères des Finances et du Budget faisant foi. On doit à la vérité que le Secrétaire Permanent est l'initiateur de toutes les démarches, par le biais de ses mémos et lettres de rappel. S'agissant de ses rapports avec ses collaborateurs, le Secrétaire Permanent affirme ne s'être "jamais débarrassé, de quelque manière que ce soit, de ses deux adjoints (Technique et Appui) toujours en fonction et assumant, chacun leurs charges spécifiques conformément aux textes régissant la CNE". Ce n'est pas tout. En tant que Coordonnateur de cet organe d'Etudes, de conseil et coordination du Gouvernement en matière énergétique, le Secrétaire Permanent dit tenir "constamment et de façon efficace des séances de travail avec aussi bien les cadres de direction que les experts pour traiter des dossiers en cours ou des projets spécifiques". C'est de cette manière, explique-t-on, que la CNE a joué un rôle majeur notamment dans l'élaboration de la Loi sur l'électricité, l'identification des sites hydroélectriques à travers le pays et la production de l'Atlas des Energies renouvelables en RDC en collaboration avec le PNUD, document de référence pour les investisseurs. {{Didier KEBONGO}}
DGI : Les innovations majeures contenues dans la loi des finances n°18/025 du 31 Décembre 2018 présentées aux opérateurs économiques membres de la FEC
lundi 4 mars 2019

Le directeur général adjoint, Yav, a d'abord présenté aux opérateurs économiques rassemblés dans la salle des conférences de la FEC, les objectifs de la (...)
lire la suite
Des voix s’élèvent pour la poursuite du Projet d’appui à la modernisation des finances publiques
mardi 26 février 2019

Les résultats du Projet d'Appui à la Modernisation des Finances Publiques (PAMFIP) sont satisfaisants. C'est la conclusion à laquelle ont abouti les (...)
lire la suite
Modernisation des Finances publiques : les Congolais appelés à s’approprier les acquis du PAMFIP
vendredi 22 février 2019

Les premiers résultats du Projet d'Appui à la Modernisation des Finances Publiques (PAMFIP), mis en œuvre par le ministère des Finances depuis 2011, (...)
lire la suite
Le Conseil des gouverneurs lance un fonds d’impact pour attirer des capitaux
lundi 18 février 2019

La 42ème session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole(FIDA) tenue, les 14 et 15 février 2019 à Rome, s'est (...)
lire la suite
Le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole validé hier
mercredi 13 février 2019

La Revue conjointe du secteur agricole en République démocratique du Congo est enfin viable. Le rapport final de ce document, élaboré pour (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo pour une fiscalité à même d’accroître le budget de l’Etat
mardi 12 février 2019

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a dressé le bilan de la situation économique et financière ainsi que de la stabilité financière de son (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting